Home
Cas spontané 4 : les plus grands yeux bleux du monde

Cas spontané 4 : les plus grands yeux bleux du monde

“Un chauffeur de tramway de Los Angeles rêva
une nuit que, durant son trajet vers le sud, il
dépassait une certaine intersection
sur sa route ordinaire, suivie peu après d’une
sortie pour les voitures, où parfois des voitures
traversaient illégalement les deux voies de tram.
Dans le rêve, il arrivait juste à l’intersection
quand un tram N°5, allant vers le Nord, arrivait. Il
saluait l’autre conducteur en le croisant, lorsque,
soudainement, juste devant lui et sans aucun
avertissement, un gros camion de couleur rouge
vif traversait les voies devant lui, venant de la
sortie. Le tram N°5 avait empêché le camion
tournant illégalement à gauche de le voir, et lui
même n’avait pu le voir pour la même raison.
Alors un accident effroyable avait lieu : les passagers
du tram étaient arrachés à leurs sièges et le
camion se renversait sur le côté. Des trois
passagers du camion, deux hommes étaient
étendus morts par terre, et une femme hurlait de
douleur. Le conducteur allait alors vers la femme;
elle le regardait avec les plus grands yeux bleus
qu’il ait jamais vus et lui criait: “Vous auriez pu
éviter cet accident!”.

Il se réveilla d’un coup, inondé de sueur. Comme
il était presque l’heure, il se leva,
très secoué par le rêve. Après le deuxième
parcours, il avait littéralement oublié son rêve.
Mais quand il arriva à l’intersection, il se sentit
très mal, et en dépassant l’intersection, il vit le
tram n° 5 arriver. Une nausée l’envahit et il se
sentit malade; mais ce n’est que lorsque l’autre
conducteur le salua, qu’il se rappela soudain son
rêve. Il écrasa immédiatement les freins et coupa
le contact. Un camion apparut alors – pas
complètement rouge comme dans le rêve, mais
ayant une publicité peinte en rouge – qui coupa
directement sa route. S’il avait continué à rouler,
il l’aurait percuté. Trois personnes se trouvaient
dans le camion; deux hommes et une femme.

Alors que le camion passait devant lui, la femme
se pencha par la fenêtre et le regarda avec les
mêmes grands yeux bleus qu’il avait vus dans
son rêve. Il en fut si retourné qu’il lui fut
impossible de continuer son travail ce jour-là.”

Commentaire :


Dans ce cas de précognition, avec un laps de
temps de quelques heures, on trouve un luxe de
détails justes, et un faux : la couleur du camion
n’est pas identique. Mais ce qui nous intéresse
surtout ici, c’est la capacité
du rêveur à agir sur la base de l’information qu’il
a obtenue par ESP, pour éviter l’accident.

Louisa Rhine, dans sa collection, a compté 131
cas dans lesquels une catastrophe a été évitée
par précognition. Ceci, à mon avis, tend à
suggérer que par précognition nous entrevoyons
l’événement futur le plus probable, et non pas
l’événement déterminé d’avance. Si la
précognition peut être une capacité utile, c’est
bien dans le sens de pouvoir agir pour éviter le
problème ou l’accident entrevu.

Référence :

Collection Louisa Rhine (1981), “The
invisible picture”, Mc Farland (p.118).