Home
Le métier de parapsychologue

Le métier de parapsychologue

Quand je fais référence au métier de parapsychologue, je ne parle pas de ceux qui apprennent aux autres à développer leurs capacités parapsychiques, ni des voyants, médiums ou guérisseurs. Les parapsychologues sont en fait des chercheurs qui consacrent leur temps à apprendre des choses sur les phénomènes psi à travers l’investigation scientifique. (Pour des conseils de lecture, voir les bibliographies de la Parapsychology Foundation, la Parapsychologie : une Science et Parapsychologues: les apects de la Profession.


La caractérisique de ce métier est l’importance accordée à l’approche scientifique. Un éminent parapsychologue a résumé la situation ainsi: « La parapsychologie est définie comme l’application de méthodes scientifiques servant à étudier certains phénomènes anormaux, ce qui signifie que les parapsychologues sont d’abord et avant tout des scientifiques. Ainsi, si vous dites que vous voulez devenir parapsychologue, vous acceptez le fait d’être aussi un scientifique. » (Cette citation vient de l’article « Education en parapsychologie » de John Palmer. Pour nos suggestions de lecture sur le sujet voir la bibliographie : Méthodes de recherche et Approches Scientifiques Utilisées en Parapsychologie, ou notre essai Manuel concis pour travailler en Parapsychologie.)

Ce domaine de recherche se concentre principalement sur des expériences en laboratoire sur la perception extrasensorielle , et à un moindre degré, sur la psychokinèse. (Pour une bibliographie sur les expériences diverses menées en laboratoire, cliquez ici.)

Mais il y a également une parte importante de la recherche qui se fait en dehors du laboratoire. Par exemple on trouve des études de cas, incluant celles d’individus qui ont vécu des phénomènes d’apparitions, et d’enfants qui disent se souvenir de leur vie antérieure ; des enquêtes de terrain sur des maisons hantées et des poltergeists ; et des sondages sur les phénomènes tels que le dédoublement et d’autres sujets. (Pour lire un extrait de la revue de Rhea White, sur les approches additionnelles de l’étude des experiences spontanées, cliquez [ici-http://www.scientificexploration.org/journal/jse_06_2_white.pdf].)

A travers ces différentes approches, les parapsychologues visent plusieurs fins. L’une d’elle est de continuer à fournir une preuve de l’existence du phénomène qu’ils étudient. Ils essaient aussi d’apprendre des choses sur leurs phénomènes, en identifiant leurs caractéristiques, ou les formes ou conditions sous lesquelles ils se manifestent. En plus de cela, les parapsychologues conduisent des recherches qui visent à voir si et comment le phénomène est lié à des variables telles que des caractérstiques de la personnalité, des états modifiés de conscience, et des variables psychophysiologiques et physiques, entre autres domaines de recherches.

Vous pouvez vous faire une opinion sur la carrière de beaucoup de parapsychologues en lisant leur biographies, une liste de leurs publications est aussi disponible. Certains de ces parapsychologues apparaissent dans « l’Index des membres » de la Parapsychological AssociationLa Parapsychological Association (PA) est une organisation internationale constituée de scientifiques et d'universitaires qui étudient les phénomènes psi, comme la télépathie, la clairvoyance, la psychokinèse, la guérison psychique ou la précognition. La Parapsychological Association est reconnue comme une association scientifique à part entière, étant membre de l'AAAS depuis 1969. C'est le plus important organisme de recherche en parapsychologie. La plupart des parapsychologues sont membre de PA. elle permet de féderer l'ensemble des chercheurs travaillant dans le domaine de la parapsychologie et organise chaque année un congrès où sont publiées les recherches scientifiques des parapsychologues. Elle a pour objectif de promouvoir l'approche scientifique et objective des phénomènes psi et ses membres obeissent à une charte de déontologie.. D’autres articles faisant référence à des résultats de recherches de certains chercheurs en particulier, sont aussi disponibles en ligne. (Pour en trouver une liste, cliquez ici.)

La littérature biographique peut aussi vous être utile pour retracer les carrières parapsychologiques (Pour trouver une liste, cliquez ici.). Ces livres vous montreront la variété des phénomènes qui sont étudiés, les motivations et les espérances des chercheurs et des étudiants. Des expériences qui sont peut-être similaires à la vôtre.

Toutefois, soyez aussi avertis que vous n’avez pas besoin d’être un scientifique pour être impliqué professionnellement en parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire., ni d’être un scientifique conduisant un projet de recherche sur des phénomènes psychiques pour être « inclus » dans le domaine ou y aider. Laissez-moi vous donner un exemple personnel, vécu pendant ma propre carrière. Pendant que je conduisais des recherches sur des phénomènes tels que l' »Expérience hors du corps » (OBE), environ 30% de mes articles publiés étaient des comptes-rendus d’anciens livres de recherche psychique, ou d’autres sujets liés à ces écrits. Pouvoir informer mes collègues de la richesse de notre littérature a été un de mes espoirs.

Feu le Dr. Robert L._Morris a été le titulaire de la chaire « Koestler » de parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. à l’université d’Edimbourg de 1985 à 2004. Le Dr.Morris, lui-même chercheur, dévoua de nombreuses années de sa carrière à des efforts d’éducation. Il fit passer des doctorats de psychologie (et non de parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.) à de nombreux étudiants, qui étudièrent la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. dans leur thèse, et qui dirigèrent ensuite eux-même des recherches ou donnèrent des cours de parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. La vie du Dr.Morris donne un excellent exemple de carrière en parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. qui, au moins dans ses dernières décennies, était centrée sur l’apprentissage et le conseil aux étudiants, plutôt que sur la recherche.

De la même façon, d’autres contributions importantes qui n’impliquaient pas d’investigation directe des phénomènes ont été faites par d’autres personnes sur différents aspects : bibliographique, clinique, historique, statistique, philosophique et théorique. Vous pouvez aussi contribuer au domaine de le recherche en propageant les résultats des recherches au grand public. La vulgarisation scientifique est une contribution importante à l’éducation du public.

Même si des personnes ont eu des carrières en parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire., les nouveaux venus dans le domaine devraient être avertis des problèmes liés au fait d’être parapsychologueCe terme revêt de nos jours un double sens. Utilisé pour désigner les chercheurs de formation scientifique et universitaire qui étudient les phénomènes paranormaux dans le cadre de la parapsychologie scientifique, il renvoie aussi aux praticiens de l'occulte et du paranormal (voyants, médiums, magnétiseurs, etc.). On pourrait souhaiter que la première acception évoquée l'emporte dans le vocabulaire courant pour ainsi éviter toute confusion. L'ambiguïté du terme est volontiers entretenue par les critiques et détracteurs de la parapsychologie scientifique. Ceux-ci tentent ainsi, par un pernicieux effet d'amalgame maintenant une certaine confusion sémantique, de reléguer des recherches se voulant rationnelles sur ces questions en dehors du champ de la science. Des praticiens du paranormal peuvent avoir tendance, eux aussi, à entretenir cette ambiguïté. En se prétendant parapsychologues, ils espèrent sans doute, par la référence scientifique qu'ils s'attribuent, renforcer auprès de leurs clients l'image de professions en manque de reconnaissance sociale. De plus, le peu d'approfondissement que des enquêtes médiatiques trop souvent en mal de sensationnel consacrent à ce type de questions contribue à laisser perdurer la confusion, là où il faudrait au contraire faire preuve de discernement et de prudence. Que pouvons-nous dire des parapsychologues relevant du premier sens envisagé et que nous voudrions privilégier ici? D'origines universitaires variées, les chercheurs amenés à réfléchir aux questions parapsychologiques se recrutent aussi bien parmi des spécialistes des sciences dites humaines (psychologues, ethnologues, sociologues, etc.) que parmi des spécialistes des sciences dites exactes (mathématiciens, physiciens, biologistes, etc.). Des philosophes, des médecins et des ingénieurs se retrouvent également impliqués dans ce domaine de recherche. Seuls quelques laboratoires dans le monde emploient des chercheurs en parapsychologie à temps plein. Compte tenu du peu de place que l'institution scientifique accorde encore à la parapsychologie, la plupart des chercheurs n'y consacrent qu'une partie de leur temps, exerçant par ailleurs des fonctions en lien avec leur formation d'origine. Les premiers grands noms de la parapsychologie furent les pionniers de recherches qualifiées alors de psychiques , ou bien encore de métapsychiques. Parmi les plus connus, on pourrait citer le philosophe américain William James (1842-1910), tenant du pragmatisme, le physicien anglais William Crookes (1829-1919), rendu par ailleurs célèbre par la découverte du thallium, et le Français Charles Richet (1850-1935), prix Nobel de médecine en 1913. Deux psychologues américains ont ensuite particulièrement marqué l'histoire de la parapsychologie durant la seconde moitié du XXème siècle. Joseph Banks Rhine (1925-1980) est considéré comme le père de la parapsychologie quantitative car il a systématisé le traitement statistique des phénomènes paranormaux observés en laboratoire. Plus près de nous, Charles Honorton, en introduisant la technique du ganzfeld et en appliquant les techniques de méta-analyses aux données parapsychologiques, a permis de faire avancer le débat entre partisans et opposants de la parapsychologie. En France, c'est essentiellement autour de l'Institut métapsychique international, fondé en 1919, que se sont regroupés les principaux intellectuels interessés par ces questions. On citera, pour mémoire, les docteurs Gustave Geley (1865-1924) et Eugène Osty (1874-1938) ou bien encore les ingénieurs René Warcollier (1881-1962) et Henri Marcotte (1920-1987). Le spécialiste d'éthologie animale Rémy Chauvin, membre de l'Académie des sciences, est certainement, à l'heure actuelle, le scientifique le plus connu du grand public qui ait ouvertement déclaré son intérêt pour la parapsychologie, par le biais notamment d'expériences réalisées avec des animaux. Ce sont en fait de très nombreux chercheurs (qu'il faudrait certainement compter en milliers), issus de mondes scientifiques et intellectuels très divers, qui se sont passionnés pour la parapsychologie depuis plus d'un siècle, aussi bien en Europe qu'aux États-Unis, comme dans l'ex-URSS ou d'autres pays du monde. Dans son ouvrage "Somnambulisme et médiumnité" et plus particulièrement dans le tome II intitulé "Le Choc des sciences psychiques", le philosophe et sociologue Bertrand Meheust, reprenant l'histoire des débuts de la métapsychique, tente de comprendre les origines de l'incroyable entreprise d'occultation qui a pesé et qui pèse encore sur les travaux de plusieurs générations de parapsychologues. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}. Lorsque nous parlons de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. en tant que profession, nous nous devons d’être clair à propos des problèmes de ce domaine. L’un d’eux est la taille très réduite du champ (voir mon discours inaugural de président de la Parapsychological AssociationLa Parapsychological Association (PA) est une organisation internationale constituée de scientifiques et d'universitaires qui étudient les phénomènes psi, comme la télépathie, la clairvoyance, la psychokinèse, la guérison psychique ou la précognition. La Parapsychological Association est reconnue comme une association scientifique à part entière, étant membre de l'AAAS depuis 1969. C'est le plus important organisme de recherche en parapsychologie. La plupart des parapsychologues sont membre de PA. elle permet de féderer l'ensemble des chercheurs travaillant dans le domaine de la parapsychologie et organise chaque année un congrès où sont publiées les recherches scientifiques des parapsychologues. Elle a pour objectif de promouvoir l'approche scientifique et objective des phénomènes psi et ses membres obeissent à une charte de déontologie., en 2003). Comme le disait Dr. Charles T.Tart:

…la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. scientifique est un domaine minuscule, avec seulement une douzaine de personnes de par le monde qui y travaillent, pour la plupart à mi-temps… Je dois vous prévenir que les chances d’y trouver un travail convenable, si vous arrivez à trouver une formation, sont réellement minimes.

La petite taille du domaine est reflétée par le nombre de membres inscrits à l’association des professionnels en Parapsychologie (pour plus d’informations à propos de la Parapsychological Association, cliquez ici).

Les nouveaux venus dans le domaine, souvent des jeunes personnes qui ont peu d’expérience des problèmes universitaires, de la recherche et du travail en général, doivent aussi être avertis que dans beaucoup de secteurs la position de parapsychologue est très peu prestigieuse. Le fait d’être associé à ce domaine de recherches peut vous apporter pas mal de problèmes. Parmi ces problèmes on trouve une hostilité ouverte de la part des autres, un manque récurrent de financement, et souvent le chômage. Le Dr. David Hess a aussi écrit un livre en anthropologie des sciences sur le ressenti des parapsychologues qui travaillent à l’université. L’article est disponible ici.

Toutefois, il est sûr que c’est une profession passionnante qui traite de sujets fascinants et importants, et que les parapsychologues ont le droit d’être fiers de leur tradition intellectuelle et de leurs contributions (Pour lire mon article sur les « Contributions des parapsychologues au savoir », cliquez ici).

De plus, le travail des parapsychologues a beacoup d’implications sur l’étude du comportement humain, un sujet pour lequel une rubrique sera mise en ligne sur notre futur blog.

Des discussions à venir mettront l’accent sur ce que vous devez faire pour réussir à entrer dans le domaine de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire..


A suivre : Blog #3, Se mettre au travail en parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.