Home
Parapsychology and the Skeptics

Parapsychology and the Skeptics

Chris Carter a écrit un ouvrage intitulé « Parapsychology and the Skeptics » qui vient de paraître (en anglais). Ce livre est une étude critique des argumentations sceptiques et plus précisément des dérives pseudo-sceptiques pouvant conduire à un refus a priori d’étudier les travaux de recherche effectués dans le domaine de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire..

Une présentation par Rupert Sheldrake est disponible ici.

L’introduction du livre est disponible à cette adresse, ainsi que quelques extraits.

Espérons que la publication de cet ouvrage sera l’occasion pour un certain nombre de sceptiques de porter un regard davantage critique sur certains excès pseudo-sceptiques.

Présentation de l’éditeur :

This is the book the skeptics don’t want you to read.

« The controversy surrounding psychic phenomena (psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi.) is both long and complicated. Chris Carter reviews the many elements of the controversy in great detail, but in a manner that is also readable and entertaining – a difficult feat. Carter adheres strictly to valid scientific and philosophical principles in arguing for the reality of psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. and the legitimacy of parapsychology as a science, and he doesn’t overstate his case. Any reader who can approach this controversial subject with an open mind will find Carter’s book immensely rewarding. »