Home
Newsletter novembre 2008

Newsletter novembre 2008

I. THEORIES EN PARAPSYCHOLOGIEEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. : ARTICLES ET CONFERENCE
II. REUNION D’ACCUEIL DE L’ASSOCIATION A-IMI DU 22 NOVEMBRE
III. EN BREF

I. THEORIES EN PARAPSYCHOLOGIE : ARTICLES ET CONFERENCE

On reproche souvent à la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. de ne pas avoir de théorie. Cela est faux, car bien au contraire il existe de nombreuses théories du psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi.. Cependant, aucune d’entre elles n’a pour l’instant obtenu un consensus auprès des chercheurs. La situation concrète de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. est telle que la lenteur de ces progrès s’explique aisément : la discipline est récente, mal financée, et souffre d’une réputation sulfureuse, ce qui fait que le nombre de personnes dans le monde travaillant sur ce sujet est minime. Peut-être a-t-on déjà découvert une bonne clé de lecture, ou peut-être ces théories ne sont-elles que des embryons de pistes ? Seul l’avenir pourra répondre à ces questions.

L’équipe de l’IMI vous propose plusieurs nouveaux articles sur les théories en parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. Un article d’introduction au sujet :

http://metapsychique.org/Introduction-a-la-Parapsychologie.html

Deux extraits du livre The Trickster and the Paranormal (Xlibris, 2001) du chercheur George Hansen ont été traduits. Dans « Quelques fondamentaux sur les théories du psi », il développe une rétrospective des démarches théoriques – principalement américaines – depuis le début de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. rhinienne.

Dans son autre article, ce sont « Trois modèles du psi » qui sont abordés : ceux d’Evan Harris Walker, Rex Stanford et William Braud.

D’autres articles tenteront de rendre compte des avancées internationales, dans la rubrique « Perspectives et théories ».

Mais l’intérêt de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. théorique ne s’arrête pas à de simples offres de modèles originaux. En effet, cette branche de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. permet également de réfléchir sur les implications du psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi., et sur la science en général puisque beaucoup de problèmes épistémologiques sont fournis ou précisés par la présence et la mise en évidence des phénomènes paranormaux. C’est pourquoi l’IMI est heureux d’accueillir le célèbre chercheur allemand Walter von Lucadou pour une CONFERENCE SUR L’ELUSIVITE DANS LA PARAPSYCHOLOGIEEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. ET LE MODELE DE L’INFORMATION PRAGMATIQUE.

Présentation de la conférence :
La soi-disante « fugitivité » (élusivité) des phénomènes psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. est volontiers perçue par les sceptiques comme le parfait argument d’immunisation des croyants au psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi., voilant la non-existence de ces phénomènes. Au contraire, les parapsychologues considèrent le plus souvent l’élusivité comme une fâcheuse manifestation associée aux phénomènes psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi., provenant d’un manque de contrôle sur les conditions psychologiques de leur production, et en particulier du fait de facteurs inconscients ne se laissant pas totalement contrôler et prédire.
Sur le plan phénoménologique, l’élusivité des phénomènes psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. apparaît de diverses manières. Elle se montre dans l’expérimentation parapsychologique, en premier lieu dans le manque de réplicabilité des résultats lors de reproduction à l’identique de protocoles. Elle peut aussi apparaître dans l’augmentation de la variance au cours des expériences, l’effet attendu oscillant de manière imprédictible. Le plus connu est l’effet de déclinTendance des résultats à décroître au cours d’une session, ou encore lors d’une expérimentation générale. : la taille d’effet diminue lors de la reproduction de l’expérience, ou même au cours des tests. Un autre effet connu sous le nom d’« effet de déplacement » arrive fréquemment lors de l’observation de phénomènes psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. spontanés : il se passe quelque chose d’autre que ce qui était attendu.
Dans le Modèle de l’Information Pragmatique (MPI), l’élusivité est comprise comme une propriété fondamentale des phénomènes psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi., qu’aucune astuce dans le protocole expérimental ne peut permettre d’éviter. Dit autrement, il n’est pas possible par principe de saisir un phénomène psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. avec une mesure d’une précision totale. Ce problème s’explique par la complémentarité dans la structure des systèmes psycho-physiques à la base des phénomènes. Dans la « théorique quantique faible » (Weak Quantum Theory), ceci est exprimé par l’axiome NT selon lequel les corrélations intriquées ne peuvent pas être utilisées pour transmettre un signal. Avec l’aide du MPI, plusieurs prédictions qualitatives et quantitatives peuvent être faites sur les effets de déclin et de déplacement qui sont étonnamment bien confirmées par les données empiriques de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. (méta-analyses et analyses de cas spontanés). Il en découle que non seulement l’élusivité n’est pas un argument d’immunisation, mais encore que les phénomènes psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. existent vraiment. Sauf qu’ils n’ont pas les caractéristiques espérées par certains, et craintes par d’autres.
Comme tout modèle efficace, le MPI peut s’appliquer avec succès dans la pratique quotidienne (de la consultation parapsychologique). Plusieurs exemples d’applications seront détaillés, et un séminaire le lendemain portera sur la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. clinique.

Walter von Lucadou est physicien et psychologue, directeur du Service de Consultation Parapsychologique à Freiburg et membre du Comité d’Honneur de l’IMI. Il animera également un séminaire SOS-PSEE le samedi 15 novembre de 13h à 17h. Ce séminaire est réservé aux professionnels de la santé mentale et aux étudiants en médecine ou psychologie. Le tarif est de 65€ pour un professionnel, et de 25€ pour un étudiant. Réservations à secretariat@metapsychique.org, dans la limite des 30 PLACES DISPONIBLES.
Toutes les informations ici.

Pour le programme complet de nos conférences en 2008-2009, visitez notre page.

II. REUNION D’ACCUEIL DE L’ASSOCIATION A-IMI DU 22 NOVEMBRE

L’Association des Amis de l’Institut Métapsychique International (A-IMI) vient de voir le jour. (Voir ici) L’un de ses organisateurs, Jean Beaujouan, tient à remercier les nombreuses personnes qui ont répondu positivement à notre annonce, et explique la marche à suivre pour ceux qui n’ont pas encore pu s’inscrire à la réunion inaugurale.

« En réponse à notre information publiée dans le dernier numéro d’IMI-INFOS, vous avez été nombreux à vous inscrire à cette réunion, et nous vous en remercions chaleureusement. Vos réponses confirment notre intuition : la création de l’Association des Amis de l’IMI correspond à une attente d’un public averti, intéressé par la métapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie..
Quelques inscriptions n’ont malheureusement pu être prises en compte, car elles excédaient la capacité d’accueil de notre salle de réunion. Les personnes concernées en ont été informées individuellement.
Pour elles, et pour de nouveaux participants, nous organiserons une nouvelle réunion d’accueil et d’information en janvier 2009. La date et le lieu seront précisés prochainement. Si vous faites partie des inscrits en surplus à la réunion du 22 novembre, votre inscription à la prochaine réunion sera prioritaire. Il vous suffira de confirmer votre désir d’y participer par un courriel adressé à contact@a-imi.org.
Au plaisir de vous rencontrer,
Jean Beaujouan »

III. EN BREF

  REPORTAGE SUR L’IMI A LA TELE SUISSE : Le mercredi 22 octobre 2008, dans le cadre d’une émission « Scènes de ménage » portant sur les personnes pensant vivre dans des maisons hantées, la chaîne Télé Suisse Romande 1 a diffusé un reportage sur l’IMI. L’émission est disponible sur Internet

  CONFERENCE SUR ALEXIS DIDIER LE VENDREDI 19 DECEMBRE : Christine Brusson est l’auteure d’un roman sur le somnambule lucide Alexis DidierAlexis Didier est considéré comme l’un des Sujet psi les plus doués du XIX ème siècle. Il a participé à de nombreuses séances publiques, aussi bien en France qu’en Angleterre, auprès de scientifiques et personnalités de l’époque.. Bertrand Méheust, philosophe et membre du Comité Directeur de l’IMI, a publié une étude historique sur ce prodigieux voyant. Ils croiseront leurs regards sur ce personnage lors d’une conférence à l’IMI le 19 décembre, à 19h30.

  DEUX NOUVEAUX LIVRES DES AVENTURIERS DE L’ETRANGE : Vous trouvez actuellement dans vos librairies deux ouvrages de poche parus chez Dervy et qui complètent une série de livres de vulgarisation sur la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. Ces livres regroupent des témoignages entendus sur Sud Radio, dans l’émission « Les Aventuriers de l’étrange » animée par Louis Benhedi. Une seconde partie expose de manière accessible les recherches scientifiques. Les deux ouvrages touchent au thème des Fantômes et apparitions (collaborateur scientifique : Pierre Macias, membre associé de la Parapsychological AssociationLa Parapsychological Association (PA) est une organisation internationale constituée de scientifiques et d'universitaires qui étudient les phénomènes psi, comme la télépathie, la clairvoyance, la psychokinèse, la guérison psychique ou la précognition. La Parapsychological Association est reconnue comme une association scientifique à part entière, étant membre de l'AAAS depuis 1969. C'est le plus important organisme de recherche en parapsychologie. La plupart des parapsychologues sont membre de PA. elle permet de féderer l'ensemble des chercheurs travaillant dans le domaine de la parapsychologie et organise chaque année un congrès où sont publiées les recherches scientifiques des parapsychologues. Elle a pour objectif de promouvoir l'approche scientifique et objective des phénomènes psi et ses membres obeissent à une charte de déontologie.) et aux Maisons hantées et Poltergeists (collaborateur scientifique : Joachim Soulières, psychologue).

  UN ROMAN DE SCIENCE-FICTION PARLANT DE L’IMI : Le romancier Fabrice Bourland a publié cette année, aux éditions 10/18, un ouvrage où il est question de l’IMI.

N’hésitez pas à transmettre la newsletter autour de vous,