Home
Newsletter Juin 2009

Newsletter Juin 2009

I. TROIS NOUVEAUX MEMBRES DU COMITE DIRECTEUR
II. PROCHAIN CAFE METAPSYCHIQUE GRATUIT
III. SYMPOSIUM SUR LA PARAPSYCHOLOGIEEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. A TOULOUSE
IV. EN BREF

I. TROIS NOUVEAUX MEMBRES DU COMITE DIRECTEUR

Le Comité Directeur de l’IMI est heureux d’accueillir trois nouveaux membres qui viennent compléter son équipe transdisciplinaire.

 Silvia Mancini, ancienne membre de notre Comité d’Honneur, est professeure d’histoire comparée des religions à l’Université de Lausanne (UNIL). En 2004, elle a mis sur pied à l’UNIL une formation interdisciplinaire de 3ème cycle consacrée au thème : « L’histoire comparée des religions et les états modifiés de conscience ». A ce même sujet, un colloque international a été consacré en 2005 intitulé « Ethopoïesis. Les psychotechniques de fabrication du soi », dont les travaux ont paru dans le volume La Fabrication du psychisme. Pratiques rituelles au carrefour des sciences humaines et des sciences de la vie (Paris, La Découverte, 2006 ; trad. en espagnol 2008). Tant à la formation de 3ème cycle qu’au colloque mentionné ont participé des membres de l’IMI.

 Alain Dégeorges est docteur en médecine, spécialiste en radiodiagnostic. Très tôt sa rencontre avec des médiums attire son attention sur la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. ce qui le conduit à des contacts répétés avec les membres de l’IMI dont il rejoint désormais le Comité Directeur. Son intérêt principal se porte sur le diagnostic et la thérapeutique parapsychique.

 François Thioly est psychiatre, spécialiste en hypnose. Son intérêt pour la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. n’est pas récent, motivé sans doute par une histoire de vie ponctuée par cette sorte de « clins d’oeil » qui bousculent nos habitudes de pensée et suscitent des réactions diamétralement opposées selon la catégorie d’esprit à laquelle on appartient : soit ils se trouvent refoulés aux marges de la conscience et rapidement oubliés ; soit ils suscitent un questionnement qui s’enrichit au fil des ans de nouvelles expériences auxquelles celui-ci prédispose.

Pour découvrir toute l’équipe, rendez-vous sur la page :
http://www.metapsychique.org/L-equipe-de-l-Institut.html

II. PROCHAIN CAFE METAPSYCHIQUE GRATUIT

Nous sommes heureux de pouvoir vous annoncer que l’Association des Amis de
l’IMI (A-IMI) organisera le sixième CAFE METAPSYCHIQUE le samedi 20 juin
2009, de 14H30 à 16H30 dans un nouveau lieu : à la Maison des Associations du 9ème arrondissement, au 54 rue Jean-Baptiste Pigalle 75009-Paris (métro Pigalle, lignes 2 et 12). Ce rendez-vous sera exceptionnellement gratuit et ouvert à tous ! Chacun pourra y discuter de son
approche de la métapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie., en partageant ses connaissances et ses
expériences.

Pour le plan d’accès, voir :
http://www.metapsychique.org/+Prochain-cafe-metapsychique-le-10+.html

III. SYMPOSIUM SUR LA PARAPSYCHOLOGIE A TOULOUSE

Le prochain congrès de la Société Française de Psychologie se tiendra à Toulouse du 17 au 19 juin 2009, sur le thème « Psychologie et enjeux de société ». La journée du 18 juin débutera par une série de symposium dont un portant sur « L’apport potentiel de la parapsychologie à la psychologie », organisé par Ciaran O’Keeffe. (Voir le programme : http://www.sfpsy.org/IMG/pdf/programme-SFP2009.pdf).

Ciaran O’Keeffe est docteur en psychologie après une thèse dirigée par Richard Wiseman à l’université de Hertfordshire. Il est célèbre au Royaume-Uni pour ses interventions dans l’émission « Most Haunted ». Actuellement, il occupe une position de chercheur en psychologie à l’Université de Toulouse le Mirail. (Voir son site : http://www.theparapsychologist.com/)
Deux membres du Comité Directeur de l’IMI ont notamment été invités à parler de leur domaine d’expertise : Mario Varvoglis présentera les recherches en parapsychologie expérimentaleEtude des perceptions extra-sensorielles et de la psychokinèse dans le cadre du laboratoire., tandis que Djohar Si Ahmed discutera de parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. clinique.

IV. EN BREF

 DECES DES PARAPSYCHOLOGUES Gertrude Schmeidler et Steve Baumann : http://www.metapsychique.org/+Deces-de-Gertrude-Schmeidler-et+.html

 Nouvel article sur la médiumIndividu qui semble produire des phénomènes psi de façon particulièrement intense ou fiable. Le terme "médium" provient à l'origine de la doctrine du spiritisme, qui affirme que le médium est un intermédiaire avec les esprits des défunts. En parapsychologie, on préfère utiliser le terme de sujet psi (en anglais : Psychic). HELENE SMITH par Huub Engels, docteur en psychopathologie de la langue et ancien conférencier de l’IMI :
http://www.metapsychique.org/+Nouvel-article-sur-la-medium+.html

Bonnes lectures, et n’hésitez pas à transmettre la Newsletter autour de vous,