Home
Newsletter Février 2010

Newsletter Février 2010

I. PROCHAINES ACTIVITES
II. RECHERCHE ADOLESCENTS ET ADULTES AYANT VECU DES EXPERIENCES EXCEPTIONNELLES
III. EN BREF

I. PROCHAINES ACTIVITES

Mémoire et voyance, un Workshop avec Bertrand Méheust

Plus on réfléchit à la voyance (ou « métagnomie »), et plus on réalise qu’elle
fonctionne comme une dimension étendue de la mémoire. Ce constat est lourd
d’implications historiques et épistémologiques, que Bertrand Méheust viendra
évoquer en faisant jouer ce que les philosophes appellent un « cercle
herméneutique » : la conception antique de la mémoire peut être revisitée à
la
lumière des découvertes de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. moderne ; mais inversement la
parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. moderne est interpellée par la conception antique de la
mémoire.

L’intervenant

Bertrand Méheust est professeur de philosophie, sociologue et membre du
Comité Directeur de l’IMI. En 1999, sa thèse est publiée par Les Empêcheurs
de Penser en Rond sous la forme de deux gros livres totalisant 1200 pages,
Somnambulisme et Médiumnité. Un pavé dans la mare des controverses autour de
la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire., mais aussi de la psychologie tout court… Vaste étude
érudite, son livre retrace l’histoire des recherches, des théories et des
concepts engendrés autour de la question des potentiels cachés de l’être
humain depuis la fin du XVIIIème siècle.

Informations pratiques : Ce workshop aura lieu le vendredi 12 février 2010,
de 19h30 à 21h30, au siège de l’IMI, 51 rue de l’Aqueduc, 75010 Paris.
Métros : Stalingrad ou Louis Blanc.
Tarifs : tarif normal : 9€ ; membres d’A-IMI : 6 € (sur présentation de la
carte).
Réservations : Pas de réservation.

Un CAFE METAPSYCHIQUE se tiendra également à l’IMI le lendemain du Workshop,
de 16h30 à 18h30. Pour ceux qui se posaient la question, le café
métapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie. reste une activité mensuelle mais ses dates sont choisies par
les participants de café en café.

Également le samedi 13 février, et aussi le 14 février, se tiendra le 4ème
SEMINAIRE « Eveil de l’intuition et des capacités psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. latentes » qui portera
sur « Les visualisations de santé ».

Le jeudi 25 février à 19h aura lieu, au siège de l’IMI, la deuxième session
du GROUPE D’ECHANGE sur les expériences exceptionnelles.

La prochaine CONFERENCE de l’IMI aura lieu au Forum 104, salle bibliothèque,
le vendredi 5 mars (et non le 3 comme il fut indiqué par erreur) à 19h30. Mario Varvoglis viendra présenter : « Une
mémoire
du futur ? Recherches sur la précognitionLa précognition est la connaissance d’un événement futur qui ne pourrait être ni prédit ni inféré par des moyens normaux. ».

Tout le programme et toutes les informations pratiques

II. RECHERCHE ADOLESCENTS ET ADULTES AYANT VECU DES EXPERIENCES
EXCEPTIONNELLES

Dans le cadre de son doctorat à l’Université de Rouen, le psychologue Renaud
Evrard recherche des personnes (à partir de 11 ans) ayant vécu des
expériences dites « paranormales » ou exceptionnelles. Le but de l’étude est
de dégager les caractéristiques psychologiques favorisant la survenue de ces
expériences, ce qui est un axe de recherche du [Centre d’Information, de
Recherche et de Consultation sur les Expériences Exceptionnelles->http://www.circee.org] (CIRCEE).

Si vous souhaitez participer à cette étude, prenez environ 30 minutes pour
remplir tous les items des quatre questionnaires sur ce site :

http://www.circee.org/recherche-psychologie-experiences-exceptionnelles.html

Indiquez également si vous souhaitez être recontacté pour un entretien
individuel, indemnisé 15€, en vue d’approfondir la façon dont vous vivez ou
avez vécu des expériences exceptionnelles. Pour toute autre question,
écrivez
à renaud.evrard@etu.univ-rouen.fr

III. EN BREF

 Pascale Catala et Bertrand Méheust publient sur notre site leurs hommages
personnels à Rémy Chauvin, qui fut président d’honneur de l’IMI depuis 1973.
http://metapsychique.org/Remy-Chauvin.html

 Nous apprenons tardivement la mort de Georges Nicoulaud, polytechnicien et
métapsychiste de longue date. Durant ses dernières années, il avait créé une
maison d’édition Aevo Novo où il avait publié son livre Noocosmologia ainsi
qu’une réédition du classique de Juliette Bisson, « Les phénomènes de
matérialisation ».

N’hésitez pas à transmettre la newsletter autour de vous.