Home
Newsletter Décembre 2006 n°2

Newsletter Décembre 2006 n°2

I. LES CONFERENCES
II. NOUVEAUX LIVRES
III. NOUVEAUX ARTICLES


Toute l’équipe de l’IMI vous souhaite de joyeuses fêtes et une bonne année 2007.

Cette newsletter vous informe de l’organisation de deux conférences à noter dans vos nouveaux agendas, et de la sortie de deux livres importants. Plusieurs projets du Groupe Etudiant de l’IMI vous seront présentés dès janvier en guise de bonnes résolutions.

I. LES CONFERENCES

 2 FEVRIER : Michel Troublé, QUELLE PLACE POUR LE VIVANT DANS LA PHYSIQUE QUANTIQUE ? (Titre provisoire).

Remarqué pour son livre, « Une critique de la raison matérialiste : l’origine du vivant », co-écrit avec Michel Lefeuvre (éd. L’Harmattan, coll. « Sciences et société », 2003 ; disponible en partie sur le site www.philothema.com), Michel Troublé apporte une touche révolutionnaire à la physique. Il démontre expérimentalement l’impossibilité de la fabrication de robots véritablement autonomes, et dissèque ensuite cette notion d’autonomie qui serait propre aux êtres vivants. Mais sa démonstration, d’abord restreinte au monde de l’intelligence artificielle, trouve des prolongements dans de nombreux domaines scientifiques. C’est une critique de fond portée aux conceptions matérialistes : dans ce livre, les auteurs affirment que hors du champ d’intervention du sujet de connaissance, l’objet de connaissance se trouve dans un état ‘confusionnel’ où il peut être à la fois et en même temps ‘ici’ et ‘là’. La matière ne se suffit pas à elle-même pour qu’existe un univers sortant de cet état confusionnel. Ainsi, le matérialisme n’explique pas la présence d’êtres vivants ordonnés dont certains même sont dotés de la capacité de penser.
Le travail de Michel Troublé ne concerne qu’indirectement la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. Loin des interprétations « créationnistes » ou « spirituelles », Michel Troublé se contente de reformuler opérationnellement des questions actuelles. Docteur es sciences et actuellement directeur scientifique d’une société de recherche en robotique et en intelligence artificielle, il conjecture, à la suite du mathématicien von Neumann, l’existence d’un opérateur « non-physique » qui constituerait une solution à ces énigmes.

 16 AVRIL : Erlendur Haraldsson, professeur émérite de psychologie à l’Université d’Islande, présentera ses RECHERCHES SUR LES APPARITIONS ET LES ENFANTS RAPPORTANT DES SOUVENIRS DE VIES ANTERIEURES (Titre provisoire).

Haraldsson est membre de la Parapsychological AssociationLa Parapsychological Association (PA) est une organisation internationale constituée de scientifiques et d'universitaires qui étudient les phénomènes psi, comme la télépathie, la clairvoyance, la psychokinèse, la guérison psychique ou la précognition. La Parapsychological Association est reconnue comme une association scientifique à part entière, étant membre de l'AAAS depuis 1969. C'est le plus important organisme de recherche en parapsychologie. La plupart des parapsychologues sont membre de PA. elle permet de féderer l'ensemble des chercheurs travaillant dans le domaine de la parapsychologie et organise chaque année un congrès où sont publiées les recherches scientifiques des parapsychologues. Elle a pour objectif de promouvoir l'approche scientifique et objective des phénomènes psi et ses membres obeissent à une charte de déontologie., célèbre entre autres pour ses travaux sur les CORT (Cases Of Reincarnation Type). Des précisions quant au thème, à l’horaire et aux tarifs de la conférence seront données ultérieurement sur le site de l’IMI et dans une newsletter.

II. NOUVEAUX LIVRES

 Dean RadinDean Radin a mené des recherches dans le domaine de la parapsychologie expérimentale en milieu universitaire et dans l’industrie. Il a travaillé à l’Université de Princeton, à l’Université d’Edimbourg, à l’Université du Nevada et au Stanford Research International (SRI). Il a également été président de la Parapsychological Association. Il est l’auteur de "La consience invisible", un livre qui dresse un paranorama global des recherches scientifiques dans le domaine de la parapsychologie. Il est aussi auteur et co-auteur de plus de 175 articles de journaux et rapports techniques en lien avec la parapsychologie., LA CONSCIENCE INVISIBLE en livre de poche

C’est un livre important qui sort aujourd’hui dans la collection « J’ai lu : Aventure secrète ». Le livre de Dean RadinDean Radin a mené des recherches dans le domaine de la parapsychologie expérimentale en milieu universitaire et dans l’industrie. Il a travaillé à l’Université de Princeton, à l’Université d’Edimbourg, à l’Université du Nevada et au Stanford Research International (SRI). Il a également été président de la Parapsychological Association. Il est l’auteur de "La consience invisible", un livre qui dresse un paranorama global des recherches scientifiques dans le domaine de la parapsychologie. Il est aussi auteur et co-auteur de plus de 175 articles de journaux et rapports techniques en lien avec la parapsychologie., paru initialement en 1999, fait le point sur les recherches en parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire., leurs implications et leurs applications. Il présente dans un langage clair les outils complexes utilisés par les scientifiques, comme la méta-analyseAnalyse statistique prenant en compte de nombreuses expérimentations d’un même type.. En attendant la traduction du deuxième opus sortie cette année en anglais, il est bon d’avoir lu ce livre qui suscite des vocations, et qui en est à sa 15e réimpression aux Etats-Unis.
Docteur en psychologie, ingénieur et chercheur à l’Institut des Sciences Noétiques en Californie, Dean RadinDean Radin a mené des recherches dans le domaine de la parapsychologie expérimentale en milieu universitaire et dans l’industrie. Il a travaillé à l’Université de Princeton, à l’Université d’Edimbourg, à l’Université du Nevada et au Stanford Research International (SRI). Il a également été président de la Parapsychological Association. Il est l’auteur de "La consience invisible", un livre qui dresse un paranorama global des recherches scientifiques dans le domaine de la parapsychologie. Il est aussi auteur et co-auteur de plus de 175 articles de journaux et rapports techniques en lien avec la parapsychologie. est l’un des meilleurs spécialistes mondiaux de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire..

http://psiland.free.fr/biblio/description/radin02.html

 Sous la direction de S. Mancini, LA FABRICATION DU PSYCHISME, éd. La Découverte, 2006.

Voilà enfin l’ouvrage réunissant les idées qui flottent en l’air depuis une décennie de recherches en sciences humaines. Le psychisme aurait un caractère « plastique » et « dynamique » qui le rend sensible aux effets de mode. Comment expliquer les épidémies de maladie mentale comme le trouble de personnalité multiple ? Quel est le fil rouge entre le magnétisme animal de Mesmer, l’hypnose et la psychanalyse ?
Ce livre réunit un collectif de chercheurs en sciences humaines, et fait suite au colloque ethopoïesis sur la question des rites et des états modifiés de conscience qui s’est tenu à l’Université de Lausanne en juin 2005. Avec des contributions des membres du Comité Directeur de l’IMI Mario Varvoglis et Bertrand Méheust, ce travail transdisciplinaire peut marquer un tournant dans l’épistémologie des sciences humaines.

http://www.amazon.fr/fabrication-psychisme-Pratiques-rituelles-carrefour/dp/2707149810

III. NOUVEAUX ARTICLES

Parmi les nouveaux articles mis en ligne récemment :

1. Articles généraux

 La Parapsychology Foundation propose un Blog d’introduction à la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. qui donne également accès à un certain nombre de références accessibles en ligne. Voici la traduction du premier billet de ce blog rédigé par le parapsychologueCe terme revêt de nos jours un double sens. Utilisé pour désigner les chercheurs de formation scientifique et universitaire qui étudient les phénomènes paranormaux dans le cadre de la parapsychologie scientifique, il renvoie aussi aux praticiens de l'occulte et du paranormal (voyants, médiums, magnétiseurs, etc.). On pourrait souhaiter que la première acception évoquée l'emporte dans le vocabulaire courant pour ainsi éviter toute confusion. L'ambiguïté du terme est volontiers entretenue par les critiques et détracteurs de la parapsychologie scientifique. Ceux-ci tentent ainsi, par un pernicieux effet d'amalgame maintenant une certaine confusion sémantique, de reléguer des recherches se voulant rationnelles sur ces questions en dehors du champ de la science. Des praticiens du paranormal peuvent avoir tendance, eux aussi, à entretenir cette ambiguïté. En se prétendant parapsychologues, ils espèrent sans doute, par la référence scientifique qu'ils s'attribuent, renforcer auprès de leurs clients l'image de professions en manque de reconnaissance sociale. De plus, le peu d'approfondissement que des enquêtes médiatiques trop souvent en mal de sensationnel consacrent à ce type de questions contribue à laisser perdurer la confusion, là où il faudrait au contraire faire preuve de discernement et de prudence. Que pouvons-nous dire des parapsychologues relevant du premier sens envisagé et que nous voudrions privilégier ici? D'origines universitaires variées, les chercheurs amenés à réfléchir aux questions parapsychologiques se recrutent aussi bien parmi des spécialistes des sciences dites humaines (psychologues, ethnologues, sociologues, etc.) que parmi des spécialistes des sciences dites exactes (mathématiciens, physiciens, biologistes, etc.). Des philosophes, des médecins et des ingénieurs se retrouvent également impliqués dans ce domaine de recherche. Seuls quelques laboratoires dans le monde emploient des chercheurs en parapsychologie à temps plein. Compte tenu du peu de place que l'institution scientifique accorde encore à la parapsychologie, la plupart des chercheurs n'y consacrent qu'une partie de leur temps, exerçant par ailleurs des fonctions en lien avec leur formation d'origine. Les premiers grands noms de la parapsychologie furent les pionniers de recherches qualifiées alors de psychiques , ou bien encore de métapsychiques. Parmi les plus connus, on pourrait citer le philosophe américain William James (1842-1910), tenant du pragmatisme, le physicien anglais William Crookes (1829-1919), rendu par ailleurs célèbre par la découverte du thallium, et le Français Charles Richet (1850-1935), prix Nobel de médecine en 1913. Deux psychologues américains ont ensuite particulièrement marqué l'histoire de la parapsychologie durant la seconde moitié du XXème siècle. Joseph Banks Rhine (1925-1980) est considéré comme le père de la parapsychologie quantitative car il a systématisé le traitement statistique des phénomènes paranormaux observés en laboratoire. Plus près de nous, Charles Honorton, en introduisant la technique du ganzfeld et en appliquant les techniques de méta-analyses aux données parapsychologiques, a permis de faire avancer le débat entre partisans et opposants de la parapsychologie. En France, c'est essentiellement autour de l'Institut métapsychique international, fondé en 1919, que se sont regroupés les principaux intellectuels interessés par ces questions. On citera, pour mémoire, les docteurs Gustave Geley (1865-1924) et Eugène Osty (1874-1938) ou bien encore les ingénieurs René Warcollier (1881-1962) et Henri Marcotte (1920-1987). Le spécialiste d'éthologie animale Rémy Chauvin, membre de l'Académie des sciences, est certainement, à l'heure actuelle, le scientifique le plus connu du grand public qui ait ouvertement déclaré son intérêt pour la parapsychologie, par le biais notamment d'expériences réalisées avec des animaux. Ce sont en fait de très nombreux chercheurs (qu'il faudrait certainement compter en milliers), issus de mondes scientifiques et intellectuels très divers, qui se sont passionnés pour la parapsychologie depuis plus d'un siècle, aussi bien en Europe qu'aux États-Unis, comme dans l'ex-URSS ou d'autres pays du monde. Dans son ouvrage "Somnambulisme et médiumnité" et plus particulièrement dans le tome II intitulé "Le Choc des sciences psychiques", le philosophe et sociologue Bertrand Meheust, reprenant l'histoire des débuts de la métapsychique, tente de comprendre les origines de l'incroyable entreprise d'occultation qui a pesé et qui pèse encore sur les travaux de plusieurs générations de parapsychologues. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)} Carlos S. Alvarado, intitulé « QU’EST-CE QUE LA PARAPSYCHOLOGIEEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. ? ». La traduction des billets suivants sera progressivement mise en ligne sur le site de l’IMI.
http://www.metapsychique.org/Introduction-a-la-definition-de-la.html

 Deux articles de Mario Varvoglis concernant la PREVISION DE DESASTRES et les APPLICATIONS ECONOMIQUES, deux applications du psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. souvent tenues au rang de rumeurs, mais qui ont fait l’objet de recherches rigoureuses. Plusieurs exemples, extraits du CD-ROM « PSIThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. EXPLORER » de Mario Varvoglis, complèteront cette question des applications du psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. au fur et à mesure.
http://www.metapsychique.org/Prevision-de-desastres.html

http://www.metapsychique.org/Application-business.html

2. Articles en sciences humaines

 Un extrait du livre de Bertrand Méheust, 100 mots sur la voyance, divulgue certaines des sources métapsychiques d’inspiration du père du surréalisme André BRETON.
http://www.metapsychique.org/Ou-Breton-puisa-son-inspiration.html


3. Articles sur la recherche expérimentale :

 Un extrait du livre « La recherche psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. : le bilan de la Parapsychological AssociationLa Parapsychological Association (PA) est une organisation internationale constituée de scientifiques et d'universitaires qui étudient les phénomènes psi, comme la télépathie, la clairvoyance, la psychokinèse, la guérison psychique ou la précognition. La Parapsychological Association est reconnue comme une association scientifique à part entière, étant membre de l'AAAS depuis 1969. C'est le plus important organisme de recherche en parapsychologie. La plupart des parapsychologues sont membre de PA. elle permet de féderer l'ensemble des chercheurs travaillant dans le domaine de la parapsychologie et organise chaque année un congrès où sont publiées les recherches scientifiques des parapsychologues. Elle a pour objectif de promouvoir l'approche scientifique et objective des phénomènes psi et ses membres obeissent à une charte de déontologie. » (N. Bowles & F. Hynds, 1983) concernant les EXPERIENCES SUR LE REVE TELEPATHIQUE AU MAIMONIDES HOSPITAL.
[http://www.metapsychique.org/Des-reves-devenus-realite.html

 >http://www.metapsychique.org/Des-reves-devenus-realite.html]

Bonnes lectures à tous et, encore une fois, que nos meilleurs vœux vous accompagnent,