Home
Newsletter Avril 2011

Newsletter Avril 2011

I. CONFERENCES ET ACTIVITES
II. GROUPE D’ECHANGES SUR LES EXPERIENCES PARANORMALES
III. L’IMI RECHERCHE UN ASSISTANT ADMINISTRATIF
IV. EN BREF
V. AGENDA

I. CONFERENCES ET ACTIVITES

Il y a aura une grande conférence par mois durant les prochains mois, ainsi qu’une demi-journée consacrée au phénomène du « pressentiment », avec des exposés de membres de l’IMI sur les recherches actuelles. Cette demi-journée sera gratuite et fera suite à l’Assemblée Générale de l’A-IMI (11 juin).

 Vendredi 15 Avril : PsiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. et évolution : pourrait-on comprendre le fonctionnement de la perception extra-sensorielle dans une perspective évolutionniste ? par Richard Broughton, Université de Northampton
Présentation complète

Informations pratiques : Cette conférence aura lieu le vendredi 15 avril 2011 de 19h30 à 21h30, dans la salle Glycines du Forum 104. Conférence traduite en français. 
Métros : Montparnasse, Duroc ou St-Placide.
Tarifs : tarif normal : 15 € ; membres d’A-IMI : 12 € (sur présentation de la carte). 
Réservations : contact@a-imi.org.

 Vendredi 27 mai : Présence du futur : ce que nous apprennent les coïncidences, par Philippe Guillemant
Le futur est-il déjà là ? Peut-on modifier des évènements à venir et, réciproquement, ces changements dans le futur peuvent-ils influencer le présent ?
Philippe Guillemant est physicien et chercheur au CNRS. En parallèle de sa carrière, il a vécu plusieurs expériences de synchronicité qu’il a essayé de comprendre scientifiquement et spirituellement. Lors de sa conférence à l’IMI en novembre 2010, il a présenté son livre, La Route du Temps – Théorie de la Double Causalité (Le Temps Présent, 2010 ; extraits et critiques sur http://www.doublecause.net), un ouvrage clair et compréhensible sur les mécanismes pouvant être à la base des coïncidences significatives. Loin de n’être que des épiphénomènes, les coïncidences ouvrent vers de nouvelles hypothèses en physique. La Théorie de la Double Causalité conduit ainsi à postuler, d’une part, une réversibilité du temps dans un univers relativiste où le futur serait déjà réalisé selon de multiples versions ; d’autre part, un libre arbitre de l’homme dans un univers macroscopiquement indéterministe où le hasard semble pourtant être le roi des décisions.

Le conférencier
Philippe Guillemant est Physicien du Rayonnement et chercheur au CNRS. Il dirige aujourd’hui des recherches visant à concevoir le système visuel des cerveaux qui équiperont les robots de demain, humanoïdes et industriels. Il a reçu plusieurs distinctions pour les résultats de ses travaux en vision artificielle, notamment le Cristal du CNRS.

Informations pratiques : Cette conférence aura lieu le vendredi 27 mai 2011 de 19h30 à 21h30, dans la salle Olivier du Forum 104.
Métros : Montparnasse, Duroc ou St-Placide.
Tarifs : tarif normal : 15 € ; membres d’A-IMI : 12 € (sur présentation de la carte).
Réservations : contact@a-imi.org.

 Vendredi 10 juin : Conférence de Peter Bancel sur le Global Consciousness Project, à l’IMI

 Samedi 11 juin : Assemblée générale de l’A-IMI suivie d’exposés sur « le pressentiment » par Peter Bancel et d’autres chercheurs de l’IMI. Entrée gratuite.

II. Groupe d’échanges sur les expériences paranormales

L’A-IMI, Association des Amis de l’Institut MétapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie. International, propose un espace de discussion : le groupe d’échanges sur les « expériences paranormales ». Il a pour vocation de réunir des personnes ayant vécu des phénomènes qui leur paraissent étranges ou inexplicables, qu’ils pensent être les seuls à percevoir, ou qui semblent faire intervenir des règles différentes de celles du monde commun.
Cet espace constitue un lieu confidentiel d’accueil, d’écoute et de débat, pour toutes celles et ceux qui s’interrogent au sujet de leurs expériences paranormales et qui souhaitent en parler, sans crainte d’être jugés, et rencontrer des personnes ayant connu des expériences similaires.
La confrontation des témoignages offrira la possibilité d’un enrichissement mutuel des participants et la mise en commun des différents vécus. Ce dispositif permettra à chacun de se sentir moins isolé, et l’aidera à conférer du sens à ces expériences.
Le groupe d’échanges sera animé par Geoffrey Spriet, psychologue clinicien familiarisé avec la problématique des expériences paranormales. Titulaire d’un Master de psychologie clinique et pathologique, il est aussi formé en ethnopsychiatrie.
Les prochaines sessions du groupe auront lieu les 28 avril, 26 mai et 30 juin. Inscription directement en ligne

III. L’IMI RECHERCHE UN ASSISTANT ADMINISTRATIF

L’Institut Métapsychique International recherche un(e) Assistant (e) Administratif(ve).
Contrat : CDD de 6 mois, renouvelable 
Temps de travail : de 20h à 35h hebdo, selon disponibilités
 
Salaire : SMIC 
Contrat aidé : le candidat doit pouvoir bénéficier d’un contrat aidé (CUI – CAE). Ouvert aux travailleurs handicapés et/ou seniors
Poste : sous la direction du Comité Directeur, vous assurerez la gestion administrative (agenda des réunions, compte rendus, classement et suivi des actions, suivi des relations fournisseurs et partenaires), la saisie comptable, la gestion du patrimoine (bibliothèque, archives, matériel), la réception du public (accueil lors des rendez-vous, conférences & séminaires, accueil téléphonique).

Lire le profil de poste complet.

IV. EN BREF

 Deux membres de l’IMI sont intervenus de leurs recherches dans le cadre d’évènements artistiques sur Paris :
http://www.metapsychique.org/+Deux-interventions-de-l-IMI-sur+.html

 Agnès Poirier a réalisé un documentaire sur « Les nouveaux guérisseurs », diffusé le 23 mars sur France 3. L’IMI a apporté son concours à ce travail, notamment en introduisant les recherches sur l’intention à distance de Stefan Schmidt, présent à la Journée Francophone du congrès de la Parapsychological AssociationLa Parapsychological Association (PA) est une organisation internationale constituée de scientifiques et d'universitaires qui étudient les phénomènes psi, comme la télépathie, la clairvoyance, la psychokinèse, la guérison psychique ou la précognition. La Parapsychological Association est reconnue comme une association scientifique à part entière, étant membre de l'AAAS depuis 1969. C'est le plus important organisme de recherche en parapsychologie. La plupart des parapsychologues sont membre de PA. elle permet de féderer l'ensemble des chercheurs travaillant dans le domaine de la parapsychologie et organise chaque année un congrès où sont publiées les recherches scientifiques des parapsychologues. Elle a pour objectif de promouvoir l'approche scientifique et objective des phénomènes psi et ses membres obeissent à une charte de déontologie. à Paris en juillet 2010.
http://www.metapsychique.org/+Documentaire-sur-les-guerisseurs+.html

 L’IMI propose une bourse à destination des étudiants de 1000€ pour un travail en lien avec la métapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie.. Candidatures jusqu’au 15 septembre 2011.

V. AGENDA

 15 avril, 19h30 : Conférence de Richard Broughton sur PsiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. et évolution, au Forum 104

 28 avril, 19h : Groupe d’échanges sur les expériences paranormales

 27 mai, 19h30 : Conférence de Philippe Guillemant sur les coïncidences, au Forum 104

 26 mai, 19h : Groupe d’échanges sur les expériences paranormales

 10 juin, 19h30 : Conférence de Peter Bancel sur le Global Consciousness Project, à l’IMI

 11 juin : Assemblée générale de l’A-IMI, suivi d’exposé sur le pressentiment, à l’IMI

 30 juin, 19h : Groupe d’échanges sur les expériences paranormales