-  Mots clés de ce groupe

- Télépathie
- Perceptions extra-sensorielles
- Précognition
- Clairvoyance


Télépathie

La télépathie désigne un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue.

Articles

Un perroquet qui a de l’avenir
Aimée est artiste, elle vit à new York. Entre autre talents elle a celui de savoir patiemment apprendre à parler aux perroquets, dont elle raffole. Elle y met un soin et une application, sans doute, que bien d’autres poussent moins loin qu’elle.

Does Psi Exist ? Replicable Evidence for an Anomalous Process of Information Transfer (JPEG)
"Does psi exist ?" fut publié dans le Psychological Bulletin en 1994. Il a été co-écrit par Charles Honorton, l’un des pionniers de la recherche en parapsychologie, et Daryl J. Bem, professeur de psychologie à l’Université de Cornell. Ces deux chercheurs y exposent les résultats obtenus avec le protocole le plus utilisé en parapsychologie jusqu’en 1994 : le Ganzfeld. Depuis, le nombre d’expériences de Ganzfeld effectuées a encore augmenté (plus d’une centaine ont été réalisées). Vous trouverez à la suite de cet article quelques liens vers d’autres publications sur le sujet.

Le rêve télépathique. Avancées expérimentales et cliniques
Le docteur Montague Ullman fut directeur du département de psychiatrie du Maimonides Medical Center de New-York où il mit en place, en 1961, l’un des premiers laboratoires du sommeil dédié à l’étude expérimentale des rêves et de la télépathie. Professeur émérite du département de psychiatrie du Albert Einstein College of Medicine, Yeshiva University, ancien président de la Parapsychological Association et membre à vie de l’American Psychiatric Association, il a publié de nombreux articles neurophysiologiques et cliniques portant sur l’étude des rêves. Dans cet article, extrait de l’ouvrage “Psychoanalysis and the Paranormal : Lands of Darkness”, publié en 2003, Montague Ullman revient sur les célèbres expériences étudiant les rêves télépathiques effectuées au Maimonides Medical Center.

(GIF) Les expériences télépathiques de René Warcollier
Probablement en raison de sa formation, René Warcollier était très imprégné de l’idée d’une transmission télépathique analogue à la télégraphie sans fil, donc à une « télépathie sans fil », une TSF de l’esprit. L’analogie avec la TSF semblait en effet prometteuse.

AGAPE : Une expérimentation au long cours sur la télépathie en groupe
Agapé est une recherche qui a été effectuée par l’un des membres du comité directeur de l’IMI, Bernard Auriol. Il s’agit d’une expérimentation au long cours sur la télépathie en groupe.

Who’s calling at this hour ? Local Sideral Time and telephone telepathy (JPEG)
Le biologiste Rupert Sheldrake a développé différentes expériences afin de mettre en évidence des perceptions psi au sein de situations quotidiennes. C’est dans cette perspective qu’il a étudié un phénomène rapporté par de nombreuses personnes, à savoir l’impression de pouvoir de déterminer qui les appelle avant de décrocher leur téléphone. S’agit-il d’une impression subjective reposant sur le hasard ou d’une réelle précognition ? Par ailleurs, un autre parapsychologue, James Spottiswoode, a proposé une hypothèse provenant d’analyses d’expériences antérieures : le Local Sideral Time (LST ; l’heure calculée en un endroit de la Terre en fonction de sa position par rapport aux étoiles « fixes », et non par rapport au soleil) serait un paramètre à prendre en compte pour améliorer les perceptions psi. La recherche de Dick Bierman et Eva Lobach, proposée ci-dessous, est à la rencontre de ces deux approches : elle a pour objectif d’étudier expérimentalement la télépathie (« par » téléphone) et l’influence du LST sur cette dernière. Nous attirons l’attention des lecteurs sur le fait qu’on ne peut conclure d’une seule recherche de ce type que la télépathie existe et quelle est l’importance du LST. L’intérêt de cette recherche, publiée dans les proceedings du congrès 2004 de la Parapsychological Association, réside dans le fait qu’elle illustre une tentative - parmi bien d’autres - de mise en évidence de paramètres favorisant l’émergence et l’étude des perceptions psi.

(GIF) Le Ganzfeld au laboratoire PRL
Le ganzfeld (champ sensoriel uniforme) est un protocole d’induction d’un état hypnagogique pour les expériences de télépathie.

Débat sur la télépathie entre Rupert Sheldrake et Lewis Wolpert
La célèbre revue scientifique Nature a rendu compte, il y a de cela quelques mois, d’un débat sur la télépathie qui s’est déroulé le 15 janvier à la Royal Society of Arts de Londres. Devant un public d’environ 200 personnes, sont intervenus : Rupert Sheldrake, en tant qu’avocat de la réalité du phénomène, auteur de plusieurs livres mettant en pratique des expériences souvent simples et ingénieuses (notamment sur le sentiment d’être observé, sur le fait de deviner qui appelle au téléphone, sur l’attidude du chien ou du chat au moment où le maître rentre de son travail, etc.) et Lewis Wolpert, en tant que sceptique, biologiste du University College de Londres et vulgarisateur célèbre au Royaume-Uni. Voici la traduction en français de ce débat.

A propos du documentaire "Superscience : les transmissions de pensées"
« Superscience » est une série documentaires produite par PIONEER pour National Geographic Channel. Elle a été diffusée par France 5 en avril et mai 2005. Le treizième et dernier épisode était intitulé « les transmissions de pensées » et abordait le sujet délicat de la parapsychologie expérimentale. Une nouvelle diffusion de cet épisode le 9 juillet 2007 nous oblige à actualiser cet article publié initialement en septembre 2005. L’IMI a tenu à publier une critique de ce documentaire, car il est assez caractéristique de la manière dont les médias traitent généralement le sujet.

Freud et la télépathie
L’attitude de Freud vis à vis des phénomènes paranormaux est passée par trois phases. Jusqu’en 1910, il affiche un scepticisme total. Mais, à partir de cette date, il change d’opinion. Sous l’influence de Jung et de Ferenczi, il en vient à accepter l’idée d’un noyau de vérité des faits dits occultes, qui serait constitué par la télépathie, tous les autres phénomènes allégués relevant de projections de l’inconscient.

L’impression d’être observé
Le biologiste Rupert Sheldrake a développé plusieurs expériences afin d’étudier scientifiquement des situations de la vie quotidienne pouvant impliquer des perceptions psi. C’est dans cette perspective qu’il a étudié un phénomène rapporté par de nombreuses personnes, à savoir l’impression de sentir lorsque l’on est regardé. S’agit-il d’une impression subjective et illusoire ou d’un effet réel ? Sheldrake a mis en place depuis plusieurs années des recherches visant à répondre à cette question. Elles ont donné lieu à des résultats probants qui ont engendré de vives polémiques. Dans son numéro du mois de juin dernier, le Journal of Consciousness Studies s’est fait l’écho de ces recherches et de leurs critiques. Nous vous proposons la traduction de la première partie de l’un des articles, publié par Sheldrake dans ce numéro, et qui offre un panorama des recherches récentes effectuées sur l’impression d’être regardé.



Sur le Web


Les autres mots clés



-  Tous les mots clés :