-  Mots clés de ce groupe

- Ganzfeld
- Parapsychologie expérimentale
- agent
- Biais
- Bio-feedback
- Cible
- Effet expérimentateur
- Effet de déclin
- Effet mouton-chèvre
- Approche élitiste
- Feedback
- Générateur de nombres aléatoires
- Jeux psi
- Juge aveugle
- Méta-analyse
- Pattern
- Psi réceptif
- Psi
- Psi projectif
- Psi négatif
- Reproductibilité
- Signification statistique
- Approche universaliste
- Percipient
- electro-encephalogramme (EEG)
- Elusivité
- Tychoscope
- Remote Viewing
- Dare Viewing


Remote Viewing

Le Remote Viewing (vision à distance) est une technique utilisée lors de protocoles de parapsychologie en vu d’étudier les perceptions extra-sensorielles.

Les techniques de vision à distance ont pour origine les travaux de René Warcollier. Elle ont ensuite été développées au sein du programme de vision à distance commandité par la CIA dans les années 1970. Jusqu’en 1995, les chercheurs qui ont participé à ce programme se sont efforcés d’utiliser les techniques de remote viewing afin de tenter de développer des applications du psi, en particulier dans le domaine du renseignement.

Articles

(GIF) Le Remote Viewing ou "vision à distance"
Le Remote Viewing, ou vision à distance, est une perception extrasensorielle d’un lieu situé à distance. Les expérimentations menées par le SRI (un institut de recherche américain) dans les années 80 débutèrent avec le sujet Pat Price, un ancien préfet de police extrêmement doué et d’une grande précision dans ses descriptions...

Evaluation de preuves en faveur de l’existence des phénomènes psi
Pendant près de 20 ans, des recherches financées par le gouvernement américain ont été effectuées sur les mécanismes du psi au Stanford Research Institute (SRI) ainsi qu’au Science Applications International Corporation (SAIC). Bien que la grande majorité des recherches effectuées sur le sujet soit classée secret-défense, la CIA a demandé à deux scientifiques d’évaluer les résultats obtenus lors de ces recherches après leur arrêt officiel en 1995. Nous vous proposons ici l’un de ces deux rapports : celui de Jessica Utts, staticienne et parapsychologue américaine, qui se propose de déterminer si oui ou non les phénomènes psi ont été prouvés et s’ils représentent un intérêt pour le gouvernement américain, en particulier dans le domaine du renseignement.

Le rôle éventuel de l’intention, de l’attention et de l’attente dans la vision à distance
La vision à distance, appelée remote viewing en anglais, est une technique permettant de favoriser chez des sujets psi des descriptions précises de cibles situées à distance. A partir des années 1970 et jusqu’en 1995, le gouvernement américain a financé un programme de recherche centré sur cette technique. Joseph McMoneagle était l’un des "espions médiums" qui travaillait au sein de ce programme dirigé notamment par le physicien Edwin C. May. Dans cet article, présenté lors du congrès 2004 de la Parapsychological Association, Mc Moneagle et May résument quelques expériences récentes de vision à distance et s’interrogent sur le rôle de l’intention, de l’attention et de l’attente lors de ce type de recherches.

Le paranormal : preuves et implications
Cet article, rédigé par la statisticienne Jessica Utts et le prix Nobel de physique Brian Josephson, a été publié en 1996 dans le Times. Les deux auteurs développent la thèse selon laquelle les travaux effectués en parapsychologie jusqu’au milieu des années 1990, que ce soit dans les domaines civil ou militaire, ont mis en évidence des effets psi qu’il est nécessaire de tenter d’expliquer scientifiquement.



Sur le Web


Les autres mots clés



-  Tous les mots clés :