-  Mots clés de ce groupe

- Psychokinèse
- Bio-psychokinèse
- Micro-psychokinèse
- Macro-psychokinèse
- Poltergeist
- RSPK


Micro-psychokinèse

Psychokinèse effectuée sur des systèmes microphysiques aléatoires, tel le bruit électronique.

Articles

(GIF) La psychokinèse
Cet article est la traduction française d’une partie de l’ouvrage rédigé par Jeffrey Mishlove intitulé "The Roots of Consciousness" et publié en 1989. Il fait l’inventaire des principales recherches effectuées sur la psychokinèse jusqu’à la fin des années 1980.

Cine-egg
Nous cherchons à savoir si les mobilisations affectives de grande ampleur à l’occasion d’un événement collectif, traumatique ou non (manifestations sportifs ou politiques, catastrophes, attentats, etc.) ne seraient pas susceptibles d’être objectivées, comme les tremblements de terre par des sismographes. Pour cela, le chercheur américain Roger Nelson a conçu un ensemble de générateurs de nombres aléatoires (GNA, de l’anglais RNG, random Number Generator) fonctionnant en continu à l’échelle d’un pays ou d’un continent.

Correlations of Random Binary Sequences with Pre-Stated Operator Intention (JPEG)
Le PEAR (Princeton Engineering Anomalies Research) a été fondé en 1979 à l’initiative de Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d’ingénierie et de sciences appliquées de l’université de Princeton. Ce laboratoire d’ingénierie, toujours en activité, propose une approche qui se distingue d’une démarche parapsychologique "classique" car elle est tournée plus spécifiquement vers des aspects physiques et techniques. Les chercheurs du PEAR ont ainsi mené des expériences originales, en particulier sur la psychokinèse, en étudiant d’éventuelles influences de sujets sur des Générateurs de Nombres aléatoires (GNA), mais aussi en utilisant des systèmes moins conventionnels, comme des cascades mécaniques aléatoires (RMC experiments), des pendules, ou encore des franges d’interférence. Cet article expose les résultats accumulés au cours de 12 années d’expériences de micro-psychokinèse au sein de ce laboratoire. Son principal intérêt réside dans la quantité importante des données étudiées, permettant ainsi de mettre à jour un certain nombre de caractéristiques des phénomènes observés.

Le Global Consciousness Project
Au début des années 80, des résultats expérimentaux aux Psychophysical Research Laboratories suggéraient aux chercheurs que les sujets avaient un effet non seulement sur les GNA sur lesquels ils se concentraient, mais également sur des GNA « cachés ».

Comment fonctionne un générateur de nombres aléatoires (GNA) ?
Un générateur de nombres aléatoires (GNA) s’avère, pour les chercheurs, un outil utile dans l’évaluation de la faculté psi. Le nom de générateur de nombres aléatoires peut induire en erreur, car la machine ne génère pas des nombres. Elle consiste plutôt en une source d’événements au hasard. On demande aux sujets de tenter d’imposer un ordre à des événements aléatoires, au moyen de la psychokinèse (PK).



Sur le Web


Les autres mots clés



-  Tous les mots clés :