Home
Lancement du projet Vigi-Psi

Lancement du projet Vigi-Psi

A l’IMI, plusieurs sujets psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. nous ont confié leurs regrets d’avoir proposé leurs services bénévolement aux autorités officielles sans avoir obtenu de suites à leur offre, ou sans avoir été véritablement pris en considération. Pour commencer à faire un état des lieux sur le sujet, l’IMI a souhaité reprendre d’abord la première des questions qui se posent : existe-t-il ou non un nombre ou une fréquence significatifs de prédictions précises et indéniablement formulées à l’avance sur un fait divers, avant conclusion de l’enquête par les méthodes classiques ?

Pour mieux le savoir et commencer à rassembler des données, l’IMI lance un appel aux voyants, médiums, radiesthésistes et autres, qui suivent les faits divers (disparitions, enlèvements, victimes dont le corps reste introuvable, etc.) et qui sont volontaires pour fournir des prédictions au début de l’affaire et les comparer avec l’état des faits à la fin de l’enquête officielle.

A lire sur le site :

Vigi-Psi : la parapsychologie au risque des faits divers

Le psi et la police