Home
Groupe d’échanges sur les expériences paranormales

Groupe d’échanges sur les expériences paranormales

L’A-IMI, Association des Amis de l’Institut MétapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie. International, propose un espace de discussion : le groupe d’échanges sur les « expériences paranormales ». Il a pour vocation de réunir des personnes ayant vécu des phénomènes qui leur paraissent étranges ou inexplicables, qu’ils pensent être les seuls à percevoir, ou qui semblent faire intervenir des règles différentes de celles du monde commun.

Cet espace constitue un lieu confidentiel d’accueil, d’écoute et de débat, pour toutes celles et ceux qui s’interrogent au sujet de leurs expériences paranormales et qui souhaitent en parler, sans crainte d’être jugés, et rencontrer des personnes ayant connu des expériences similaires.

La confrontation des témoignages offrira la possibilité d’un enrichissement mutuel des participants et la mise en commun des différents vécus. Ce dispositif permettra à chacun de se sentir moins isolé, et l’aidera à conférer du sens à ces expériences.

Le groupe d’échanges sera animé par Geoffrey Spriet, psychologue clinicien familiarisé avec la problématique des expériences paranormales. Titulaire d’un Master de psychologie clinique et pathologique, il est aussi formé en ethnopsychiatrie.

Modalités

Chaque groupe, constitué au maximum d’une dizaine de personnes, se réunira un jour par mois à partir de 19h15.


Session 2018

Janvier Février Mars
Lundi 29
Lundi 19
Lundi 19

 

Les regroupements se tiendront dans ce lieu convivial et propice au questionnement qu’est le siège de l’IMI, 51 rue de l’Aqueduc, 75010 PARIS (Métros Stalingrad ou Louis Blanc). (Plan d’accès)

Pour consolider le cadre du groupe, le tarif s’applique pour trois séances, qui peuvent néanmoins ne pas être suivies consécutivement. Le tarif pour trois séances est de 30€ pour les membres de l’A-IMI, et de 45€ pour les non-membres.

 


pour :



 

Vous pouvez également régler par chèque à l’ordre de l’A-IMI, à envoyer à l’adresse suivante :

Institut MétapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie. International
Groupe d’échanges sur les expériences paranormales
51 rue de l’Aqueduc
75010 Paris

Il n’y a pas de guichet prévu sur place, c’est pourquoi il faut réserver à l’avance. Si vous souhaitez participer à ce groupe, vous pouvez vous inscrire en nous écrivant à contact@a-imi.org. Nous vous confirmerons par mail votre inscription – dans la limite des places disponibles.

Pour tout renseignement complémentaire vous pouvez appeler Geoffrey Spriet au 06 08 99 60 43.