Home
Bibliothèque

Bibliothèque

Depuis sa création, en 1919, l’Institut a constitué une bibliothèque d’ouvrages et de périodiques autour de la recherche psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi., mais également autour de l’approche ésotérique, religieuse, littéraire ou philosophique des questions de la connaissance et de nos conceptions de la réalité.

Auteur
Titre
Maison Edition
Année
Cotes
A la découverte de la France mystérieuseA la découverte de la France mystérieuse431 ALA
Abadir, AlfredSur quelques stigmatisés anciens et modernes.Études historiques et médicales1932410 ABA
Abricossof, GlafiraL’hystérie aux XVIIe et XVIIIe siècle (étude historique)G. Stenheil1897211 ABR
Adamkiewicz, AlbertPensée inconsciente et vision de la pensée. Essai d’une explication physiologique du processus de la pensée et de quelques phénomènes “surnaturels” et psychopathiques1906100 ADA
Adriani, Carlo et Lotti, EmiliaIl maestro Andrea e Corrado Piancastelli. Cinquant’anni di lezioni e di presenza nella parapsicologia italianaEdizione ISUP-C1996PI CIP
Aegerter, EmmanuelLe mysticisme1952450 AEG
Agache-SchlœmerForce vitale ou magnétisme animal1928110 AGA
Ageorges, JosephLa métapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie. et la préconnaissance de l’avenir. Socrate chez l’augure. Petits entretiens au seuil de l’absolu1923123 AGE
AgullanaLa vie vécue d’un médiumIndividu qui semble produire des phénomènes psi de façon particulièrement intense ou fiable. Le terme "médium" provient à l'origine de la doctrine du spiritisme, qui affirme que le médium est un intermédiaire avec les esprits des défunts. En parapsychologie, on préfère utiliser le terme de sujet psi (en anglais : Psychic). spirite. Œuvre de Madame Agullana dédiée aux amis d’outre-tombe1923211 AGU
Aizpurua, JonHistoria de la parapsicologia1986100 AIZ
Aizpurura, Yon (ed.)Universidad de la tercera edad : Perception extrasensorials. d.périodique
Aizpurura, Yon (ed.)Universidad de la tercera edad : Psi-Thetas. d.périodique
Aksakof, AlexandreAnimisme et spiritisme. Essai d’un examen critique des péhnomènes médiumniques spécialement en rapport avec les hypothèses de la “force nerveuse”, de l’“hallucination” et de l’“inconscient” comme réponse à l’ouvrage du Dr Ed. von Hartmann intitulé : Le sp1906421 AKS
Alber (pseud.)Trentes années d’un art mystérieux : éclaircissements et confidencesA. Clerc1924440 ALB
Alber (pseud.), et Meunier, Raymond (préf.)De l’illusion: son mechanisme psycho-socialLibraire Bloud1909440 ALB
Alexander, Hartley burrLe cercle du monde1962carton01
Alexandre de Russie, (Grand Duc )Votre âme1924430 ALE
Alexandre-Bisson, JulietteLes phénomènes dits de matérialisation. Étude expérimentale1914150 ALE
Alleau, René et Durand, Gilbert (préf.)Encyclopédie de la divinationTchou1965470 ALL
Allen, Miles EdwardAstral intimacy100 ALL
Allendy, RenéLe problème de la destinée, étude sur la fatalité interieur1927230 ALL
Allendy, RenéLes rêves et leur interpretation psychanalytique1926220 ALL
Allier, RaoulMagie et religion1935410 ALL
Allison, Lydia W.Leonard and Soule experiments in psychical research. Also experiments with Sanders, Brittain, Peters and DowdenBoston society1929100 ALL
Alma (pseud.)Nouveautés cartomagiquesA.Mayettes.d.440 ALM
Almeder, RobertDeath and personal survival. The evidence for life after death1992160 ALM
Alonso, J.M., Billet, B., Bobrinskoy, B., Laurentin, R.et Oraison, M.Vraies et fausses apparitions dans l’EgliseLethielleux et1971150 ALO
Amadou, RobertL’art et l’occultisme1954400 AMA
Amadou, RobertLa télépathieLa télépathie désigne un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue.1958121 AMA
Amadou, RobertLe feu du soleil1978432 AMA
Amadou, RobertLe Feu du Soleil. Entretien sur l’alchimie avec Eugène Canseliet1978432 AMA
Amadou, RobertLes grands médiumsDenoel1957100 AMA
Ambelain, R.L’alchimie spirituelle1961432 AMB
Ambelain, RobertLe cristal magique1962432 AMB
Amoroso, HenriScience et libre arbitre. Libre arbitre, où est tu ?1995230 AMO
Amorth, Gabriele DomUn exorciste raconte1992410 AMO
Anatoli de la Marti, vonWege zum Glück1927100 ANA
Anderson, James A. (ed.) et E. RosenfeldNeurocomputing. Foundations of research1990300 AND
Anderson, James A. (ed.), A. Pellionisz et E. RosenfeldNeurocomputing 2. Directions for research1990300 AND
Andrade, Hernani GuimarãesA teoria corpuscular do espirito1958100 AND
Andrade, Hernani GuimarãesParapsicologia experimental1967100 AND
Andrade, Hernani Guimarãesreincarnacao no Brasil160 AND
Andrenko, LeonidLe problème de la mort1945160 AND
Angoff, Allan (Ed.) et Shapin, BettyA century of psychical research : the continuing doubts and affirmations1971PC PF 1970
Angoff, Allan et Barth, Diana (éd.)Parapsychology and Anthropology1974PC PF 1973
Angoff, Allan et Shapin, Betty (éd.)Parapsychology and the sciences1974PC PF 1972
Angoff, Allan et Shapin, Betty (éd.)Parapsychology today : a geographic view1973PC PF 1971
Angoff, Allan et Shapin, Betty (éd.)PsiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. factors in creativity1970PC PF 1969
AnhelusUn quarto regno della natura ? Classificazione analitica di Gastone de Boni1943100 ANH
Animation-Recherche-Confrontation (ARC), et Pagé, SuzanneLes singuliers de l’art.1978211 ANI
AnonymeLa passion de madame “R”1993carton01
Anonymelivre en chinois sur les passes magnétiques et sur des chercheurs du monde entier1932???
AnonymeMétapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie.1950outils
AnonymeThe millenium conference on integration. Symposium IIIs. d.PC ANO
AnonymeUne grande joies. d.carton01
Anonyme (ed.)Universidad de la tercera edad : Psicocinesias. d.périodique
Antoine, PierreJ’alarme depuis l’au-delà (Messages du Général de Gaulle, Albert Einstein, etc.)421 ANT
Arman , R. (d’)Les prédictions sur la fin de l’AllemagneEditions et libs.d.472 ARM
Arnal, JacquesLe cosmos vivant1984300 ARN
Arnal, JacquesMystères et merveilles2000430 ARN
Arnaud , EdouardExtrait de la recherche de la vérité : l’homme peut connaître rationnellement la loi de son évolutionLes éditions Le1936400 ARN
Arnaud, EdouardRecherche de la vérité. Art. science occultisme religions1935430 ARN
Arnold, PaulLes grands inspirés1973410 ARN
Aron, RobertLes frontaliers du néant1949230 ARO
Aron, Robert et Jean-Claude, RenardMors et vita. Textes et documents de Georges Buraud, Jean Dée, Swedenborg, William Blake, René Dufour, André Dumas, Stuart Gilbert, J.-C. Renard, S. E. White, M. M. Davy...1951160 ARO
Arthur Findlay, J.On the edge of the etheric. Being an investigation of psychic phenomena1931100 ART
Arthur Hill, J.Experiences with mediums1934100 ART
Arvon, HenriLe Bouddhisme1995 (1951)410 ARV
Ashby, Robert H.The Guide book for the study of psychical researchSamuel Weiser1972100 ASH
Asociacion escuela cientifica basilioPsicologia del espiritismo. T. 11948???
Assailly, AlainM. Vianney, curé d’Ars : médiumIndividu qui semble produire des phénomènes psi de façon particulièrement intense ou fiable. Le terme "médium" provient à l'origine de la doctrine du spiritisme, qui affirme que le médium est un intermédiaire avec les esprits des défunts. En parapsychologie, on préfère utiliser le terme de sujet psi (en anglais : Psychic).... ou médiateur ?Productions de1959400 ASS
Association Internationale Énergie vitaleLe corps énergétique de l’homme. Extraits du premier congrès internationalL’espace Bleu1992C AIEV
Atwater, Phyllis M. H.Retour de l’après-vie. Les répercussions de mort imminente1993160 ATW
Aubert, GeorgesLa médiumnité spirite1920421 AUB
Auclair, MarcelleLa vie de Sainte Thérèse d’Avila. La dame errante de Dieu. Édition revue et corrigée par l’auteurLe Club du Meil1953carton01
Audinet, Gerard, Méheust, EvrardENTREE DES MEDIUMS. Spiritisme et art de Hugo à BretonParis musées2012480 AUD
Auriol, BernardLa clef des sons. Éléments de psychosonique1994220 AUR
Aurobindo , ShrîLa mèreAdrien Maisonne1938400 AUR
Auscher, JeanLes mystérieux pouvoirs du cerveau humain démontrés par la radiesthesie graphique1974460 AUS
Ayala, F.J.Biologie moléculaire et évolutionMasson1982300 AYA
AzamHypnotisme, double conscience et alteration de la personnailté1887220 AZA
Baerwald1926431 BAE
Bailly, J. -C. et Guimard, J.-P.Essai sur l’expérience hallucinogène1979212 BAI
Bain, A.L’esprit et le corps1896230 BAI
Bantock, NickLe nombre d’or. Où prend fin l’étrange correspondance de Sabine et Griffon1995480 BAN
Barbanell, MauriceThe trumpet shall sound1934421 BAR
Barbarin , GeorgesLe secret de la pyramide ou la fin du monde académiqueEditions Adyar1936430 BAR
Barbarin, GeorgesIl ya un trésor en toiOmnium littérai1949490 BAR
Barbarin, GeorgesLes réincarnations de DoraFlammarion1960480 BAR
Barbaud, RogerFoulard et DrapeauxSociété francai1933440 BAR
Barbaud, RogerHydromagie1935440 BAR
Barbaud, RogerTours de cartes avec appareils1933440 BAR
Barbault , AndréConnaissance de l’astrologieEditions du Seu1975472 BAR
Barbault , AndréDe la psychanlyse à l’astroloieEditions du Seu1961472 BAR
Barbault , AndréViergeEditions du Seus.d.472 BAR
Barbault, André1964 et la crise mondiale de 1965Albin Michel1963472 BAR
Barbault, AndréDéfense et illustration de l’astrologieBernard Grasset1955472 BAR
Barbault, AndréLes astres et l’HistoireJean-Jacques Pa1967472 BAR
Barbault, ArmandL’or du millième matin1969432 BAR
Barbey d’Aurevilly, J.L’internelle consolacion Sainte Thérèse, Pascal, Bossuet, Saint Benoît Labre, le curé d’Ars1909410 BAR
Bardet, GastonJe dors, mais mon coeur veille1954450 BAR
Bardo Thödol. Le livre des morts tibétainBardo Thödol. Le livre des morts tibétain410 BAR
Barkallah, Sonia2è rencontres internationales sur les expériences de mort imminenteS122013160 BAR
Barnard, G. C.The supernormal. A critical introduction to psychic science1933100 BAR
Barreau, H.L’espace et le temps dans la physique d’AristoteUniversité Loui1976PF FS
Barreau, H.Le temps du mythe à la pensée exacteUniversité Loui1976PF FS
Barreau, HervéLe maître argument de DiodoreUniversité Loui1975PF FS
Barrett, William F. sirOn the threshold of the unseen. An examination of the phenomena of spiritualism and of the eivdence for survival after death1918160 BAR
Barrington, Mary Rose, Stevenson, Ian et Weaver, ZofiaA world in a grain of sand. The clairvoyanceConnaissance d’objets ou d’événements à distance sans l’intermédiaire des sens. of stefan ossowiecki2005122 BAR
Barrot-Forlière, Mathilde et Barot-Forlière, Louis-JosephQui fut Jeanne d’Arc ? Les énigmes de sa vie et de sa mort1947carton01
Barry, JeanDemain, la nouvelle parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire..Combat pour un homme nouveau1980100 BAR
Barry, JeanJournal d’un parapsychologueCe terme revêt de nos jours un double sens. Utilisé pour désigner les chercheurs de formation scientifique et universitaire qui étudient les phénomènes paranormaux dans le cadre de la parapsychologie scientifique, il renvoie aussi aux praticiens de l'occulte et du paranormal (voyants, médiums, magnétiseurs, etc.). On pourrait souhaiter que la première acception évoquée l'emporte dans le vocabulaire courant pour ainsi éviter toute confusion. L'ambiguïté du terme est volontiers entretenue par les critiques et détracteurs de la parapsychologie scientifique. Ceux-ci tentent ainsi, par un pernicieux effet d'amalgame maintenant une certaine confusion sémantique, de reléguer des recherches se voulant rationnelles sur ces questions en dehors du champ de la science. Des praticiens du paranormal peuvent avoir tendance, eux aussi, à entretenir cette ambiguïté. En se prétendant parapsychologues, ils espèrent sans doute, par la référence scientifique qu'ils s'attribuent, renforcer auprès de leurs clients l'image de professions en manque de reconnaissance sociale. De plus, le peu d'approfondissement que des enquêtes médiatiques trop souvent en mal de sensationnel consacrent à ce type de questions contribue à laisser perdurer la confusion, là où il faudrait au contraire faire preuve de discernement et de prudence. Que pouvons-nous dire des parapsychologues relevant du premier sens envisagé et que nous voudrions privilégier ici? D'origines universitaires variées, les chercheurs amenés à réfléchir aux questions parapsychologiques se recrutent aussi bien parmi des spécialistes des sciences dites humaines (psychologues, ethnologues, sociologues, etc.) que parmi des spécialistes des sciences dites exactes (mathématiciens, physiciens, biologistes, etc.). Des philosophes, des médecins et des ingénieurs se retrouvent également impliqués dans ce domaine de recherche. Seuls quelques laboratoires dans le monde emploient des chercheurs en parapsychologie à temps plein. Compte tenu du peu de place que l'institution scientifique accorde encore à la parapsychologie, la plupart des chercheurs n'y consacrent qu'une partie de leur temps, exerçant par ailleurs des fonctions en lien avec leur formation d'origine. Les premiers grands noms de la parapsychologie furent les pionniers de recherches qualifiées alors de psychiques , ou bien encore de métapsychiques. Parmi les plus connus, on pourrait citer le philosophe américain William James (1842-1910), tenant du pragmatisme, le physicien anglais William Crookes (1829-1919), rendu par ailleurs célèbre par la découverte du thallium, et le Français Charles Richet (1850-1935), prix Nobel de médecine en 1913. Deux psychologues américains ont ensuite particulièrement marqué l'histoire de la parapsychologie durant la seconde moitié du XXème siècle. Joseph Banks Rhine (1925-1980) est considéré comme le père de la parapsychologie quantitative car il a systématisé le traitement statistique des phénomènes paranormaux observés en laboratoire. Plus près de nous, Charles Honorton, en introduisant la technique du ganzfeld et en appliquant les techniques de méta-analyses aux données parapsychologiques, a permis de faire avancer le débat entre partisans et opposants de la parapsychologie. En France, c'est essentiellement autour de l'Institut métapsychique international, fondé en 1919, que se sont regroupés les principaux intellectuels interessés par ces questions. On citera, pour mémoire, les docteurs Gustave Geley (1865-1924) et Eugène Osty (1874-1938) ou bien encore les ingénieurs René Warcollier (1881-1962) et Henri Marcotte (1920-1987). Le spécialiste d'éthologie animale Rémy Chauvin, membre de l'Académie des sciences, est certainement, à l'heure actuelle, le scientifique le plus connu du grand public qui ait ouvertement déclaré son intérêt pour la parapsychologie, par le biais notamment d'expériences réalisées avec des animaux. Ce sont en fait de très nombreux chercheurs (qu'il faudrait certainement compter en milliers), issus de mondes scientifiques et intellectuels très divers, qui se sont passionnés pour la parapsychologie depuis plus d'un siècle, aussi bien en Europe qu'aux États-Unis, comme dans l'ex-URSS ou d'autres pays du monde. Dans son ouvrage "Somnambulisme et médiumnité" et plus particulièrement dans le tome II intitulé "Le Choc des sciences psychiques", le philosophe et sociologue Bertrand Meheust, reprenant l'histoire des débuts de la métapsychique, tente de comprendre les origines de l'incroyable entreprise d'occultation qui a pesé et qui pèse encore sur les travaux de plusieurs générations de parapsychologues. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}1971100 BAR
Baruk, HenriL’hypnosePUF1974220 BAR
Barzini, LuigiNel mondo dei misteri con Eusapia Paladino1907150 BAR
Bavoux, FrancisLa sorcellerie en Franche-Comté (Pays de Quingey)1954212 BAV
Bayard , PierreLa pratique du tarot : Symbolisme, tirages, interprétationsEditions Dangle1987471 BAY
Bayle, Jean-ChristianMagie et médecine1953431 BAY
Bazett, M. MargeryImpression from the unseen1925100 BAZ
Bazett, M. MargeryTelepathy and spirit-communication1928120 BAZ
Bear, Wabun et Bear, SunLa roue de la médecine : pour une astrologie de la terreAlbin Michel1989472 BEA
Beauguitte, Germaine et Neuville, PierreMarie-Lise, invisible et présente1958carton01
Beaumont, SylvieL’énigme de la clairvoyance : c’est comme s’il lisait dans mes pensées.. Les rapports secrets entre psy et parapsy2001122 BEA
Beauregard, Mario deLes pouvoirs de la conscience100 BEA
Bechtel, GuyParacelse ou la naissance de la médecine alchimique1970211 BEC
Beck, AdamsA la découverte du Yoga1938400 BEC
Beck-Rzikowsky, BiancaOkkulte Erlebnisse1934???
Beduneau, Geneviève, L'estoile, Arnaud de, Fontaine, Bernard, Nolane, RichardDes sociétés secrètes au paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)} : Les grandes énigmesJ'ai lu2012211 BED
Beigbeder, MarcLa clarté des abysses (Fondements des phénomènes paranormaux et extrasensoriels)Morel Editeurs1977100 BEI
Bélanger, LouisPsiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi., au-delà de l’occultisme1978100 BEL
BellineComment je suis devenu voyant1959120 BEL
BellineLa troisième oreille à l’écoute de l’au-delà1972120 BEL
Belline (éd.)Anthologie de l’au-delà1978400 BEL
Beloff, JohnParapsychology. A concise history1993100 BEL
Beloff, John, Schmidt, H., Bender, H., Roll, W.G.et Honorton, C.Neue Wege der ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. (New Directions in Parapsychology)Walter1980100 BEL
Bender, HansÉtonnante parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.1977100 BEN
Bender, HansL’univers de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. TélépathieLa télépathie désigne un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue., claivoyance, rêves paranormaux, psychokinésie, médiums et maisons hantées1976100 BEN
Bender, HansParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. Ihre ergebnisse und probleme1953100 BEN
Bender, HansPsychische automatismen. Zur experimentalpsychologie des Unterbewußten und der außersinnlichen Wahrnehmung1936120 BEN
Bender, HansUnser sechster Sinn. Telepathie, Hellsehen und Psychokinese in der parapsychologischen Forschung1971100 BEN
Bender, HansUnser sechster Sinn. Telepathie, Hellsehen und Psychokinese in der parapsychologischen Forschung100 BEN
Bender, HansZum problem der aussersinnlichen wahrnehmung. Ein Beitrag zur Untersuchung des “räumlichen Hellsehens” mit Laboratoriumsmethoden1936120 BEN
Bender, Hans, Chauvin, Rémy, Costa de Beauregard, Olivier, Dierkens Jean, Dumas, Andréet Duplessis Yvonne, Favre François, Gibrat Nicole, Hasted John Barret, Janin Pierre, Larcher Hubert, Moreau ChrisLa parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. devant la science1976100 BEN
Bender, Hans, Chauvin, Rémy, Favre, François, Janin, Pierreet Larcher, Hubert60 années de parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. Vol. I du GERPKimé1992100 BEN
Benezech, AlfredLes phénomènes psychiques et la question de l’au-delà1994160 BEN
Bénezech, AlfredLes phénomènes psychiques et la question de l’au-delà1912160 BEN
Bennet, Edward T.La société anglo-américaine pour les recherches psychiques. Son origine, ses progrès. aperçu de son œuvre1904???
Bennett, E. N.Apollonius or the present and the future of psychical research1927100 BEN
Bennett, Elizabeth et Bennett, John G.Des idiots à Paris. Quelques mois avec M. Gurdjieff1993carton01
Bennett, J. G.L’enigme Gurdjieff1996211 BEN
Bensaude-Vincent, Bernadette et Blondel, ChristineDes savants face à l'occulte100 BEN
Benz, ErnstParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. und Religion (Erfahrungen mit übersinnlichen Kräften)Herderbücherei1983410 BEN
Berendt, H. C.Jenseits des Möglichen ? Metallbiegen durch seelische Kraft. Einfürung in die Psychokinese mit dokumentarischen Fotos.1986140 BER
Berendt, H.C.Sprung über die Zeit (Vorschau in parapsychologischer Sicht)Herderbücherei1985123 BER
Berendt, Heinz C.ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. Eine Einführung1972100 BER
Berger, Arthur S.Aristocracy of the dead. New findings in postmortem survival1987160 BER
Berger, MarcelQuinze ans chez les médiums1955100 BER
Bergier , JacquesLes maîtres secrets du tempsJ’ai Lu1974400 BER
Bergson, HenriEssai sur les données immédiates de la conscience1944230 BER
Bergson, HenriMatière et mémoire. Essai sur la relation du corps à l’ésprit1910230 BER
Bergson, Henri et Poincaré, Gide, Wagner, Firmin, Roz, de Witt-Guizot, Friedel et Gaston RiouLe materialisme actuel1913230 BER
Bermon, LucieTémoin de l’inexplicable1995212 BER
Bernadac, ChristianLes médecins de l’impossible1968212 BER
Bernard, Jean-LouisDictionnaire de l’insolite et du fantastique1971430 BER
Bernard, Jean-Louis et Duboy, BernardLes autres vies et la réincarnation1992160 BER
Bernard, RenéLe merveilleux humain1962450 BER
Bernheim, HyppoliteDe la suggestionRetz1975220 BER
Bernstein, MoreyÀ la recherche de Bridey Murphy1956160 BER
Bernus, Alexander VonAlchimie et médecine1948432 BER
Bertaud, Émile (éd.)Monsieur Vincent et les âmes d’après ses lettres1961410 BER
Berthelot, DanielLa physique et la métaphysique des théories d’Einstein1922230 BER
Bertin, Georges (dir.)Apparitions-disparitionsDesclée de Brouwer1999212 BER
Besant , AnnieLe sentier du discipleLes éditions th1910422 BES
Besant, AnnieEtude sur la conscience1918422 BES
Besant, AnnieIntroduction à la Yoga1912400 BES
Besant, AnnieLa construction de l’univers1908422 BES
Besant, AnnieLa sagesse antique1920422 BES
Besant, AnnieLa vie occulte de l’homme1914422 BES
Besant, AnnieLa vie occulte de l’homme1924422 BES
Besant, AnnieLe christianisme ésotérique1910422 BES
Besant, AnnieLe Dharma1912422 BES
Besant, AnnieLe sentier du Disciple1923422 BES
Besant, AnnieLes Maîtres et l’oeuvre théosophique1910422 BES
Besant, AnnieLes trois sentiers conduisant à l’union divine1912422 BES
Besant, AnnieMort et l’Au-delà1911422 BES
Besant, AnnieScience moderne et l’Etre superconscient1917422 BES
Besant, AnnieVers le Temple1899422 BES
Besant, Annie et Leadbeater, C.W.La voie de l’occultiste section I : commentaires sur “aux pieds du maître”Editions Adyar1927422 BES
Besant, Annie et Leadbeater, C.W.La voie de l’occultiste, section II1928422 BES
Besant, Annie et Leadbeater, C.W.La voie de l’occultiste, section III1927422 BES
Besant, Annie et Leadbeater, C.W.Les formes-pensées1925422 BES
Best Maugard, AdolfoThe new knowledge of th three principles of nature1949230 BES
Besterman , TheodoreCrystal-gazing : a study in the history, distribution, theory and practice of cryingWilliam Rider &1924470 BES
Besterman, TheodoreLibrary catalogue of the Society for psychical Research1927outil
Besterman, TheodoreSome modern mediums1930100 BES
Besterman, Theodore (éd.)Inquiry into the unknown. A B.B.C. symposium1934100 BES
Besterman, Theodore (éd.)Transactions of the 4th international congress for psychical research1930PC SPRLa Society for Psychical Research (SPR) est une société anglaise fondée en 1882 par des universitaires de l'élite intellectuelle de Cambridge et d'autres facultés de Grande-Bretagne, ayant pour but l'étude rationnelle des phénomènes psi et en particulier des apparitions. La SPR existe encore et a suscité la création d'organismes similaires dans d'autres pays (ex: American Society for Psychical Research aux Etats-Unis - ASPR).
Bhagavadgîtâ, (la)La Bhagavadgîtâ410 BAG
Bierman, Dick J. (éd.)Euro-PA 1990 - Program & abstracts1990PC EuroPA
Bierman, Dick J. (éd.)Euro-PA 1992 - Abstracts1992PC EuroPA
Bierman, Dick J. (éd.)Euro-PA 19931993PC EuroPA
Bigé, LucL’homme réunifié1995230 BIG
Biondi, Tressoldi P.Parapsicologia100 BIO
Biottot, Louis VictorLes grands inspirés devant la science : Jeanne d'ArcFlammarion1907410 BIO
Bird, J. Malcolm“Margery”, the medium1925100 BIR
Bird, J. MalcolmMy psychic adventures1924100 BIR
Bitsakis, Eftichios I.Le concept d’état et les paradoxes de la mécanique quantiqueUniversité Loui1976PF FS
Biver, Paul comteApôtre et mystique : le père Lamy1936410 BIV
Blanc, HippolyteLe merveilleux dans le jansénisme, le magnétisme, le méthodisme et le baptisme américains, l’épidémie de Morzine, le spiritisme. Recherches nouvelles1865100 BLA
Blavatsky, H.P.Dans les cavernes et les jungles de l’Hindoustan1934422 BLA
Blavatsky, H.P.La doctrina Secreta, vol.I : Cosmogenesis1976422 BLA
Blavatsky, H.P.La Doctrina Secreta, vol.II : Simbolismo arcaico universal1975422 BLA
Blavatsky, H.P.La doctrina Secreta, vol.III : Antropogenesis1977422 BLA
Blavatsky, H.P.La Doctrina Secreta, vol.IV : EL Simbolisme Arcaico de las Religiones des Mundo y de la Ciencia1974422 BLA
Blavatsky, H.P.La doctrina Secreta, vol.V : Ciencia, religion y filosofia1974422 BLA
Blavatsky, H.P.La doctrina Secreta, vol.VI : Objeto de los misterios y practicas de filosofia occulta,1974422 BLA
Blech, AiméeOmbres et Lumières, Contes et Nouvelles théosophiques1912422 BLE
Bleksley, A. E. H., Mkele, N. et Roux, A. SDiverse aspects of parapsychology1960???
Bligh Bond, FrederickThe Gate of Remembrance. The story of the psychological experiment which resulted in the discovery of the Edgar Chapel at Glastonbury1921120 BLI
Bligh Bond, FrederickThe hill of vision. A forecast of the Great war and of social revolution with the coming of the new race. Gathered from automatic writings obtained between 1909 and 1912, and also, in 1918, through the hand of John Alleyne, under the supervision of the au1919120 BLI
Bligh Bond, FrederickThe secret of immortality1934160 BLI
Bobo, J.B.Traité de prestidigitation des pièces de monnaie1956440 BOB
Boccara, Michel (dir.), Catala, Pascale et Zafiropoulos, MarkosLe mythe : pratiques, recits, théories. Volume 2 : L'image au coeur212 MHY
Bocquillon, EmileL’âme cette inconnue1966220 BOC
Bodier, Paul et Regnault, HenriUn grand disciple d’Allan Kardec : Gabriel Delanne. Sa vie, son apostolat, son œuvre1937421 BOD
Bodin, JeanDe la démonomanie des sorciers. Revu, corrigé et agumenté d’une grande partie1979230 BOD
Bodisco, Constantin-AlexandrowitchRecherches psychiques 1888-1892 dédiées aux incrédules et aux égoïstes. Traits de lumière. Preuves matérielles de l’existence de la vie future. Spiritualisme expérimental au point de vue scientifique1892421 BOD
Boldyreva, Liudmila B. et Sotina, Nina B. (éd.)Physicists in parapsychology. Essays2002100 BOL
Boll , MarcelLes deux infinis : Galaxies, étoles, planètes, micelles, réseaux, noyaux, neutrons, photonsLibrairie Larou1938300 BOL
Bon, HenriLe miracle devant la science1957410 BON
Bondy, Pierre DeLa radiesthésie1950460 BON
Boniface , Ennemond et Cuvelier, André (préf.)Thérèse Neumann la crucifiée de Konnersreuth devant l’histoire et la science : essai d’introduction a l’étude de la phénoménologie mystiqueP. Lethielleux1979carton01
Boniface, EnnemondThérèse Neumann la crucifiée de Konnersreuth devant l’histoire et la science. Essai d’introduction à l’étude de la phénoménologie mystique1979Double
Bonnaymé, ErnestLa force psychique. L’agentDans les cas spontanés, la personne vivant l’événement dont le récepteur va recevoir l’information ; dans les expérimentations de télépathie, l’émetteur ; dans la psychokinèse :le sujet, considéré comme source du psi. magnétique et les instruments servant à les mesurer1908110 BON
Bonnemère, EugèneL’âme et ses manifestations à travers l’histoire1888400 BON
Bonnet, Edgard-EmmanuelJacques-Jacqueline. Essai sur quelques phénomènes normaux et supra-normaux1930100 BON
Bonnet, Edgard-EmmanuelLe problème de la survie et les maladies de la mémoire. Conférence faite à la Société d’études télépathiques1930160 BON
Bonnet, Edgard-EmmanuelVie et survie1934160 BON
Bonnet-Lemaire, AnonymeAcupuncture chinoise. Aperçu géneral1933300 BON
BoscarDix scéances d’illusionisme sans aucune adresse ni études spécialesF. Lanore1928440 BOS
Boston Society for Psychic ResearchWalter Franklin Prince : a tribute to his memory100 BOS
Boucher, JeanAlphagénie, alphamanie, alphathérapie1977???
Bouissou, MichaëlThe life of a sensitive1955100 BOU
Bouissou, MichaëlUn médiumIndividu qui semble produire des phénomènes psi de façon particulièrement intense ou fiable. Le terme "médium" provient à l'origine de la doctrine du spiritisme, qui affirme que le médium est un intermédiaire avec les esprits des défunts. En parapsychologie, on préfère utiliser le terme de sujet psi (en anglais : Psychic). dans la vie1954100 BOU
Bouix, MarcelLes apparitions de Notre-Dame de Lourdes et les particularités de la vie de Bernadette et du pélerinnage, depuis les apparitions jusqu’à nos jours1878carton01
Bouquet, HenriL’évolution psychique de l’enfant1909220 BOU
Bouquet, HenriLes influences méconnues1942300 BOU
Bourdin, AntoinetteLa médiumnité au verre d’eau. Instructions générales données par les esprits aux séances de la société spirite du Glacis de Rives à Genève. MédiumIndividu qui semble produire des phénomènes psi de façon particulièrement intense ou fiable. Le terme "médium" provient à l'origine de la doctrine du spiritisme, qui affirme que le médium est un intermédiaire avec les esprits des défunts. En parapsychologie, on préfère utiliser le terme de sujet psi (en anglais : Psychic). : Madame Antoinette Bourdin1873421 BOU
Bourdoiseau, YannickDéveloppez vos pouvoirs invisibles1977100 BOU
Bourdoux, P.Notions pratiques de radiesthésie1942460 BOU
Bourgine, JérômeLe voyage astral. Enquête sur les voyages hors du corps1993130 BOU
Bourniquel, G.Identification des esprits et preuves expérimentales de la survie. Les témions posthumes1921160 BOU
Bourre, Jean-PaulProphètes et prophéties1987400 BOU
Bourru, H. et Burot, P.La suggestion mentale et l’action à distance des substances toxiques et medicamenteuses.1887220 BOU
Bousser, AgnèsLa langue du vivant ou la (vie)31989300 BOU
Boutet, FrédéricLes aventuriers du mystère1927160 BOU
Boutroux, ÉmileScience et religion dans la philosophie contemporaineFlammarion1917400 BOU
Bouvier, HélèneMission des âmes dans l’au-delà1971410 BOU
Bouvier, HélèneNe craignons pas la mort...Astra1974410 BOU
Bouvier, HélèneVers la lumièreAstra1976?
Bouvier, Hélène et Saint-Clair, SimoneUne voyante témoigne1966212 BOU
Bowles, Norma et Hynds, FranLa recherche psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi.. Le bilan de la Parapsychological AssociationLa Parapsychological Association (PA) est une organisation internationale constituée de scientifiques et d'universitaires qui étudient les phénomènes psi, comme la télépathie, la clairvoyance, la psychokinèse, la guérison psychique ou la précognition. La Parapsychological Association est reconnue comme une association scientifique à part entière, étant membre de l'AAAS depuis 1969. C'est le plus important organisme de recherche en parapsychologie. La plupart des parapsychologues sont membre de PA. elle permet de féderer l'ensemble des chercheurs travaillant dans le domaine de la parapsychologie et organise chaque année un congrès où sont publiées les recherches scientifiques des parapsychologues. Elle a pour objectif de promouvoir l'approche scientifique et objective des phénomènes psi et ses membres obeissent à une charte de déontologie. (USA)1983100 BOW
Boyce Gibson , A.The philosophy of DescartesMethuen & Co.1932230 BOY
Bozzano, ErnestoDa mente a mente. Comunicazioni medianiche fra viventi1946421 BOZ
Bozzano, ErnestoDei casi d’identificazione spiritica1909421 BOZ
Bozzano, ErnestoDei fenomeni d’infestazione1919150 BOZ
Bozzano, ErnestoDei fenomeni di telestesia1920122 BOZ
Bozzano, ErnestoDei fenomeni di telestesia1942421 BOZ
Bozzano, ErnestoDei fenomeni premonitori1914123 BOZ
Bozzano, ErnestoDes manifestations supranormales chez les peuples sauvagesEditions Jean M1927100 BOZ
Bozzano, ErnestoDiscarnate influence in human life1930160 BOZ
Bozzano, ErnestoGli animali hanno un’anima ?1950100 BOZ
Bozzano, ErnestoGuerre e profezie1948421 BOZ
Bozzano, ErnestoI morti ritornano1946421 BOZ
Bozzano, ErnestoIpotesi spiritica e teoriche scientifiche1903421 BOZ
Bozzano, ErnestoLa médiumnité polyglotte (Xénoglossie)1934120 BOZ
Bozzano, ErnestoLa psiche domia la materia1948421 BOZ
Bozzano, ErnestoLe visioni dei morenti1947421 BOZ
Bozzano, ErnestoLes manifestations métapsychiques et les animaux1926100 BOZ
Bozzano, ErnestoLes phénomènes de bilocationFaculté apparente de se trouver en deux endroits à la fois.1937150 BOZ
Bozzano, ErnestoLes phénomènes de hantisePhénomènes paranormaux visuels et auditifs liés à un lieu, généralement chargé d'histoire. Les phénomènes peuvent être objectifs et/ou subjectifs et comprennent souvent des apparitions de "fantômes".2000150 BOZ
Bozzano, ErnestoLuci nel futuro. Vol. I1947421 BOZ
Bozzano, ErnestoLuci nel futuro. Vol. II1947421 BOZ
Bozzano, ErnestoPensée et volonté1929421 BOZ
Bozzano, ErnestoPhénomènes psychiques au moment de la mort1923150 BOZ
Brahmachari, IçvaracharyaTraité de royal Yoga (raja yoga)Henri Durvilles.d.490 BRA
Brasey, ÉdouardEnquête sur l’existence des anges rebelles1995400 BRA
Brath, Stanley deMysteries of life1915400 BRA
Brath, Stanley deThe drama of europe or the soul of history1930400 BRA
Braude, StephenESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement. and Psychokinesis : A philosophical examination2002100 BRA
Braude, StephenFirst person plural. Multiple personnality and the philosophy of mind1995230 BRA
Braude, StephenImmortal remains. The evidence of life after death2003160 BRA
Braude, StephenThe limits of influence. Psychokinesis and the philosophy of science1997140 BRA
Bravo, Roberto R.Universidad de la tercera edad : Paraantropologias. d.périodique
Bregnard, LéonSouvenirs d’un malade ou l’esprit qui guérit1960140 BRE
Bret, P. ThomasLa cosmo-analyse. Analyse des trois milieux du cosmos1945300 BRE
Bret, Thomas PLes métapsychoses: métapsychorragie, télépathieLa télépathie désigne un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue., hantisePhénomènes paranormaux visuels et auditifs liés à un lieu, généralement chargé d'histoire. Les phénomènes peuvent être objectifs et/ou subjectifs et comprennent souvent des apparitions de "fantômes".1948150 BRE
Breton , AndréManifeste du SurréalismeGallimard1973480 BRE
Breton , Guy et Pauwels, LouisHistoires magiques de l’histoire de France1977431 BRE
Breton, Guy et Pauwels, L.Les prodiges de l’esprit1981100 BRE
Breton, StanislasÊtre, Monde, ImaginaireSeuil1976230 BRE
Bricaud, J.La messe noire ancienne et moderne1924431 BRI
Brival, HippolyteÉpitre à André Malraux1966périodique
Bro, Harmon H.Edgar Cayce : Les rêves et la réalité1990100 BRO
Broad, Charles DunbarPersonal indentity and survival1958PC SPRLa Society for Psychical Research (SPR) est une société anglaise fondée en 1882 par des universitaires de l'élite intellectuelle de Cambridge et d'autres facultés de Grande-Bretagne, ayant pour but l'étude rationnelle des phénomènes psi et en particulier des apparitions. La SPR existe encore et a suscité la création d'organismes similaires dans d'autres pays (ex: American Society for Psychical Research aux Etats-Unis - ASPR).
Broad, Charlie DLectures on psychical research incorporating the Perrott lectures given in Cambridge university in 1959 and 19601962100 BRO
Broch, HenriAu coeur de l’extra-ordinaire.1991180 BRO
Broch, HenriLe paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}1985180 BRO
Brohm, Jean-Marie (dir)Le vivant212 BRO
Brohm, Jean-Marie (dir)Une galaxie anthropologique. Hommage à Louis-Vincent Thomas212 BRO
Bros, AlbertLa survivance de l’âme chez les peuples non civilisés1909160 BRO
Brosse , Thérèse et Filliozat, J. (préf.)Etudes instrumentales des techniues du yoga : Expérimentation psychosomatiqueEcole Francaise1963220 BRO
Brotteaux, PascalHallucinations ou miracles ? Les apparitions d’Ezquioga et de Beauraing. La prophétie du Moine de Padoue1934410 BRO
Brouardel , P.L’exercice de la médecine et le charlatanismeLibrairie J.-B.1899300 BRO
Broughton, Richard SParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. une science controversée1996100 BRO
Bruck, Carl et Eleanor M. Sidgwick, Arthur KronfeldExperimentelle Telepathie1925100 BRU
Brune, FrançoisLes morts nous parlent1967160 BRU
Brune, François et Chauvin, RémyEn direct de l’au-delà1993160 BRU
Bruno, GiordanoDe la magie2000230 BRU
Bruno, GiordanoDes liens2001230 BRU
Brunori, NicolaBiofisica e filosofia1956300 BRU
Brunori, NicolaMetapsichica, parapsicologia, psicobiologia1957100 BRU
Brunton, PaulA Search In Secret Indias.d.400 BRU
Brunton, PaulAlla ricerca del super-ego1950220 BRU
Brusson, ChristineAlexis, la vie magnétique110 BRU
Bubalo, Yanko“Je vois la Vierge.” Aînée des voyants de Medjugorje Vicka raconte les apparitions et son extraordinaire expériences1984carton01
Bülent çorak, VédiaThe Knowledge Book1998431 BUL
C., M.La lumière sur le sentier1917422 C
CabanèsLe sixième sens1927300 CAB
Cahagnet, Louis-AlphonseArcanes de la vie future dévoilées I. Où l’existence, la forme et les occupations de l’âme séparée du corps sont prouvés par plusieurs années d’expériences au moyen de somnambules extatiques1848110 CAH
Cahagnet, Louis-AlphonseArcanes de la vie future dévoilées II. Où l’existence, la forme et les occupations de l’âme séparée du corps sont prouvés par plusieurs années d’expériences au moyen de somnambules extatiques1849110 CAH
Cahagnet, Louis-AlphonseArcanes de la vie future dévoilées III. Où l’existence, la forme et les occupations de l’âme séparée du corps sont prouvés par plusieurs années d’expériences au moyen de somnambules extatiques1860110 CAH
Cahagnet, Louis-AlphonseGuide du magnétiseur ou procédés magnétiques d’après Mesmer, Puységur et Deleuze, mis à la portée de tout le monde1895110 CAH
Caillet , Albert L.Traitement mental et culture spirituelle : la santé et l’harmonie dans la vie humaineVigot freres1922490 CAI
Caillet, A.-L.La doctrine de l’unité1914422 CAI
Cailliet, EmileWhy we oppose the occult1931180 CAI
Caldari, FioravanteLa psicofisica1955100 CAL
Callias , Hélène (de)Magie sonoreLes éditions de1938490 CAL
Calligaris, GiuseppeLe catene lineari del corpo e dello spirito racchiudono i segreti della Metapsichica1930100 CAL
Calmet, AugustinDissertation sur les revenants en corps, les excommuniés, les oupires ou vampires, brucolaques, etc. (1751)1986400 CAL
Cammel, Charles RichardAleister Crowley, the man, the mage, the poet1962211 CAM
Camus, DominiqueJeteurs de sorts et désenvouteurs. T. 2. Le châtimentFlammarion1999212 CAM
Camus, DominiqueParoles magiques : secrets de guérison. Les leveurs de maux aujourd’huiImago1990140 CAM
Candiani, HenriAphorismes sur l’astrologie et la divinationHippocrate1935472 CAN
Cannon, AlexanderL’influence invisible1935100 CAN
Canoby, MurielSous l’emprise du démon. Récit vécu1994410 CAN
Capiton, Pedro deIntroduccion a la parapsicologia1955100 CAP
Capra, FritjofLe Tao de la physiqueTchou1979300 CAP
Capra, FritjofLe temps du changement1983230 CAP
Caquot , André et Lebovici, MarcelLa divination. Tome 2PUF1968212 CAQ
Caquot, André et Leibovici, MarcelLa divination. Tome 1PUF1968212 CAQ
Caradeau, Jean-LucLe pendule des batisseurss.d.460 CAR
Caratelli, GiulioPsicologia, psicoanalisi, parapsicologia1996100 CAR
Cardena, Etzel, Lynn S.J, Krippner S. (ed)Varieties of Anomalous Experience: Examining the Scientific Evidence130 CAR
Carington, WhatelyLa télépathieLa télépathie désigne un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue.. Faits, théorie, implications1948121 CAR
Carington, WhatelyTelepathy. An outline of its facts, theory and implications1946121 CAR
Carles, Jacques et Granger, MichelL’alchimie : superscience extra-terrestre?Albin Michel1972432 CAR
Carnac , PierreLa symbolique des échecs : les secrets du jeu des roisEditions Henri1985470 CAR
Carnac, PierreLe suaire de Turin. La science dit : “oui !”1979carton01
Caroly (pseud.)Tours faciles d’escamotageA.-L. Guyots.d.440 CAR
Carra de VauxPetites religions d’Amérique. Les cures divines – le spiritisme1908421 CAR
Carreras, Rafael et Hentsch, GuyQuand l’énergie devient matière. Un coup d’oeil sur le monde des particules1986300 CAR
Carrington, HerewardLoaves and fishes. A study of the miracles, of the resurrection and of the future life in the light of modern psychic knowledge1936100 CAR
Carrington, HerewardPsychic science and survival. An essay in psychical researchs. d.160 CAR
Carrington, HerewardSpiritualism a fact (can we communicate with the dead ?)1925421 WAL
Carrington, HerewardTelepathy and clairvoyanceConnaissance d’objets ou d’événements à distance sans l’intermédiaire des sens. explained1938120 CAR
Carrington, Patricia, Golemanj, D., Grof, S., Deikman, A. J., Naranjo, C.et Vaughan, F.Transpersonale PsychotherapieScherz1988220 CAR
Carter, ChrisParapsychology and the Skeptics180 CAR
Carty, Charles MortimerPadre Pio le stigmatisé1953410 CAR
Casamajor , JeanA l’écoute des mondes interplanétairesDervy-Livres1965490 CAS
Case for and against psychical belief. Murchison, Carl (ed.)The case for and against psychical belief1927100 CAS
Casgha, Jean-YvesLes mystères de la vie et de la mort1990100 CAS
Caslant, EugèneMéthode de développement des facultés supra-normales1921421 CAS
Cassaingneau, M.Essai sur un quatrième état de la matière1906300 CAS
Cassette, Grace et Georges, BarbarinLa clé. Je pense donc je suis1935carton01
Castaneda, CarlosA Separate RealityPenguin Books1976212 CAS
Castaneda, CarlosLe voyage à Ixtlan. Les leçons de don JuanGallimard1974212 CAS
Castaneda, CarlosTales of power1974212 CAS
Castellan, YvonneLa métapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie.1960100 CAS
Castellan, YvonneLe spiritisme1954421 CAS
Castello, Martine et Zaratrian, VahéNos pensée créent le monde1994230 CAS
Casterman, DominiqueL’envers de la raison1989230 CAS
Casterman, DominiqueL’intelligence de l’univers1991230 CAS
Catala, PascaleApparitions et maisons hantées2004150 CAT
CatalogueOutil
Catalogue of rare and valuable books relating to the occult sciencesA Catalogue of rare and valuable books relating to the occult sciences422 CAT
Cattiaux, LouisLe message retrouvé ou l’horloge de la nuit et du jour de Dieu1956carton01
Catullo, Enrico MarioVita e Psiche. Considerazioni filosofiche basilari1973230 CAT
Caubet, Jacques-JeanNous, enfants perdu du moyen-âge1995230 CAU
Cavanna, Roberto (éd.)PsiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. favorable states of cousciousness1970PC PF 1968
Cavanna, Roberto et Servadio, EmilioESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement. experiments with LSD 25 and psilocybin. A methodolgical approach1964M PMS
Cavanna, Roberto et Ullman, Montague (éd.)PsiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. and altered states of consciousness1968PC PF 1967
Ceillier , RémiLes principes psychologiques et techniques de l’illusionismeInstitut généra1922440 CEI
Ceillier, Remy et Lumière, Auguste (préf.)Manuel pratique d’illusionisme et de prestidigitation. I. Généralités, tours de cartesPayot1935440 CEI
Cercle spirite Allan KardecPoèsie d’Outre-tombe. Poèmes médiumniquesmars-97480 CER
Ceria, Pierre et Ethuin, FrançoisL’énigmatique compte de Saint-Germain1970211 CER
Chaix-Ruy , JulesLes dimensons de l’être et du tempsE. Vittes.d.230 CHA
ChambasL’énergetisme. Synthèse du matérialsime et du spiritualisme1948300 CHA
Chambers, JohnThe secret life of genius212 CHA
Chambers, JohnVictor’s Hugo conversations with the spirit worldDestiny books2008100 CHA
Chang, CarsunWang Yang-Ming1962410 CHA
Chapuy, PaulLes miracles. Les miracles dans l’Antiquité. Les miracles dans le Christianisme. Les apparitions. Reliques et images miraculeuses. Le culte des fontaines et des arbres. Les pélerinages. Les thaumaturges, les saints, les fées. Les dieux topiques1935410 CHA
Charbonier, Jean-JacquesLes Preuves scientifiques d'une Vie après la vie160 CHA
Charbonnier, AlexendraMilosz : l’étoile au front1993480 CHA
Charles Richet. L'exercice de la curiosité.Charles Richet (1850-1935). L'exercice de la curiosité. Actes du colloque100 RIC
Charobert, F.Baguette - Pendule et recherches d’eaux souterraines1937460 CHA
Charon, JeanDu temps de l’espace et des hommes1962300 CHA
Charon, JeanEt le divin dans tout ça ? Testament spirituel d’un grand physicien. Entretiens avec Erik Pigani1998230 CHA
Charon, JeanJ’ai vécu quinze millards d’années1983300 CHA
Charon, JeanL’esprit cet inconnu1977300 CHA
Charon, JeanL’être et le verbe1983230 CHA
Charon, JeanLa connaissance de l’universs.d.300 CHA
Charon, JeanLe monde éternel des éons1987300 CHA
Charon, JeanMort, voici ta défaite1979160 CHA
Charpak, Georges et Broch, HenriDevenez sorciers, devenez savants2002180 CHA
Charroux, RobertTrésors du monde enterrés, emmurés, engloutisJ’ai Lu1962211 CHA
Chasles, Raymond et Chasles, Madeleine1949410 CHA
Chatelin , Charles et Marie, Pierre (préf.)Les blessures du cerveau : formes cliniquesMasson et Cie1918300 CHA
Chatterji, J.-C.La vision des Sages de l’Inde1917400 CHA
Chauchard , PaulLa chimie du cerveauP.U.F.1955300 CHA
Chauchard , PaulMédecine et beauté : physiologie esthétiqueEpi S.A. Editeu1973300 CHA
Chauchard, PaulLe cerveau et la consciences.d.300 CHA
Chauvel de Chauvigny, MarieLa vie... la mort... et... après1916160 CHA
Chauvin , RémyLes secrets des portulans ou les cartes de l’inconnuEditions France1980211 CHA
Chauvin, Paul domQu’est-ce qu’un saint ? Essai de psychologie surnaturelle1901410 CHA
Chauvin, RémyCertaines choses que je m’explique pas...Retz1976100 CHA
Chauvin, RémyDu fond du cœur1976400 CHA
Chauvin, RémyLa fonction psy1991100 CHA
Chauvin, RémyLa parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. Quand l’irrationnel rejoint la science1980100 CHA
Chauvin, RémyLe retour des magiciens. Le cri d’alarme d’un scientifique2002100 CHA
Chazarain, L. Th.Matérialisations peu connues observées à Paris avec, pour quelques-unes, vue simultanée du médiumIndividu qui semble produire des phénomènes psi de façon particulièrement intense ou fiable. Le terme "médium" provient à l'origine de la doctrine du spiritisme, qui affirme que le médium est un intermédiaire avec les esprits des défunts. En parapsychologie, on préfère utiliser le terme de sujet psi (en anglais : Psychic). et des formes matérialisées et très belles, communications écrites par ces dernières sous les yeux des assistants1911?
Chazarain, L. Th.Matérialisations peu connues observées à Paris avec, pour quelques-unes, vue simultanée du médiumIndividu qui semble produire des phénomènes psi de façon particulièrement intense ou fiable. Le terme "médium" provient à l'origine de la doctrine du spiritisme, qui affirme que le médium est un intermédiaire avec les esprits des défunts. En parapsychologie, on préfère utiliser le terme de sujet psi (en anglais : Psychic). et des formes matérialisées et très belles, communications écrites par ces dernières sous les yeux des assistants1911150 CHA
Chertok, LeonL’hypnose1965220 CHE
Chesneau de Lonlay, Andrée1970?
Chesneau de Lonlay, Andrée et Prieur, JeanRésurrection immédiate dans le monde spirituel. Suivi de la Nuit de novembre1970160 CHE
Chettéoui, Wilfried-RenéInitiation à la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. Science de l’avenir et avenir de la science1977100 CHE
Chettéoui, Wilfried-RenéLa nouvelle parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. Une expérience métaphysique1983100 CHE
Chettéoui, Wilfried-RenéMedecine integrale de l’homme total1982140 CHE
Chevreuil, Léonle spiritisme dans l’Église1937421 CHE
Chevreuil, LéonOn ne meurt pas. Preuves scientifiques de la survie1916160 CHE
Choisnard , PaulLa porté de l’astrologie scientifique (aperçus des conséquences philosopiques et pratiques de l’influence astrale sur l’homme)Bibliotheque Ch1914472 CHO
Choisnard , PaulLes objections contre l’astrologie : réponses aux critiques anciennes et modernesLibrairie Ernes1927472 CHO
Choisnard , PaulLes précurseurs de l’astrologie scientifique et la tradition (Ptolémée, Saint Thomas d’Aquin et Képler)Librairie Ernes1929472 CHO
Choisnard , PaulLes preuves de l’influence astrale sur l’hommeLibrairie Félix1927472 CHO
Choisnard , PaulQu’est ce que l’astrologie scientifique?Bibliotheque Ch1924472 CHO
Choisnard, PaulSaint Thomas d’aquin et l’influence des astresLibrairie Félix1927410 CHO
Choisnard, PaulSaint-Thomas d’Aquin et l’influence des astres1926carton01
Choisy, MaryseLe chrétien devant la psychanalyse1955carton01
Choisy, Maryse (ed.)Anges, démons et êtres intermédiaires1969400 CHO
Choisy, Maryse (ed.)La survie après la mort1967410 CHO
Christin, FrançoisLa guérison par les fluides1938460 CHR
Christinius, GuérisseurComment on devient guérisseur1936460 CHR
Christoflour, RaymondSignes et messages pour notre temps1958carton01
Clairac, Marcel et Clairac, SuzonGIFFIE. De l’art sacré à l’initiation spirituel. Tome II1987400 CLA
Clairac, Marcel et Suzanne, ClairacDieu s’est invité chez nous1958410 CLA
Clark , Keith et Mayette, A. (préf.)Encyclopédie des tours de cigarettesPayot1958440 CLA
Clark, M.Avant, pendant et par-delà la vie terrienne1928160 CLA
Clossais, MarieDes explications s’imposentÉd. SOCEP1974400 CLO
Cohen, DanielEncyclopédie des fantômes1991150 COH
Colin, MichelLa terre, l’homme et dieu1989300 COL
Colinon, MauriceEsprit, es-tu là ? Essai sur le spiritisme1956421 COL
Colinon, MauriceLes guérisseursGrasset1957140 COL
CollectifA study in psychics1925???
CollectifABCD, une collection d’art brut2000211 COL
CollectifFigures du videGaillmardprintemps 1975???
CollectifOltre i cinque sensi (profili di metapsichica)1952PI QDR
CollectifPsychology???
Collection???
Collection???
Collection???
Collection412 GRZ
Collectioncf monogra
Collectioncf monogra
Collectioncf. monogr
CollectionCf. monogr
Collectioncf. monogr
CollectionM APR
CollectionPC SPRLa Society for Psychical Research (SPR) est une société anglaise fondée en 1882 par des universitaires de l'élite intellectuelle de Cambridge et d'autres facultés de Grande-Bretagne, ayant pour but l'étude rationnelle des phénomènes psi et en particulier des apparitions. La SPR existe encore et a suscité la création d'organismes similaires dans d'autres pays (ex: American Society for Psychical Research aux Etats-Unis - ASPR).
CollectionPériodique
Collectionpériodique
CollectionEdizioni radioPF FS
CollectionPH CIP
CollectionPH CIP
CollectionGaillmardPH TIEC
CollectionPI QDR
CollectionUniversité Loui
Collin de Plancy, J.A.S.Traditions populaires et anecdotes insolites, légendes infernalesBibliotheque Ma1974212 COL
Conan Doyle, ArthurHistoire du spiritisme1981421 CON
Conan Doyle, ArthurThe vital message1919Coffre
Conan Doyle, Arthur et Lacassin, F.Sir Conan Doyle : Histoires et messages de l’au-delàUnion générale1967421 CON
Connell, R. et Cummins, G.Healing the mind1957100 CON
Conte, SuzanneL’homme dans son voyage vers l’infini1967400 CON
Contenau, G.La Magie chez les assyriens et les babyloniensPayot1947211 CON
Cook, Ian C.Microelectronic device vulnerability : an experiment in low-level energy/information transfer1982M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Cooper, J.-C.La philosophie du Tao1977410 COO
Corbin, HenriAvicenne et le récit visionnaireBerg Internatio1979230 COR
Cornillier, Pierre-ÉmileLa prédiction de l’avenir. Nouvelle théorie experimentale1926123 COR
Cornillier, Pierre-ÉmileLa survivance de l’âme et son evolution après la mort1927160 COR
Costa de Beauregard, O.Le Second Principe de la Science du Temps (Entropie, Information, Irréversibilité)Seuil1963100 COS
Costa de Beauregard, OlivierLe corps subtil du réel éclaté1995100 COS
Costa de Beauregard, OlivierLe temps déployé1988100 COS
Costa de Beauregard, OlivierLe temps des physiciens. La notion de temps, le second principe de la science du temps1996100 COS
Costa de Beauregard, Olivier, Cazenave, Michel et Noël, EmileLa physique moderne et les pouvoirs de l’esprit1980100 COS
Costelle, DanielFatima. Un miracle et trois secrets1991carton01
Costelle, DanielLorsque Marie paraît... La grande et étrange histoire des apparitions de la vierge1993410 COS
Coulon, AlainL'ethno-methodologie212 COU
Courmes, D.A.Traité de Raja Yoga1924400 COU
Coutaret, GérardManuel pratique de magnétisme curatif à la portée de tous1950400 COU
Coze, PaulL’oiseau-tonnerre1938212 COZ
Crawford, W. J.Experiments in psychical science1919100 CRA
Crawford, W. J.La mécanique psychique1923100 CRA
Crawford, W. J.The psychic structures at the Goligher circle1921100 CRA
Crawford, W. J.The reality of psychic phenomena1919100 CRA
Créola, GilbertLes médecines parallèlesAlain Lefeuvre1981300 CRE
Cressac, Bertrand deLa metapsychique devant la science1948100 CRE
Cressac, Betrand de et Chevalier, G.Problème crucial : la métapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie.1960100 CRE
Creusot, CamillePassé et futur énigmatiques1972410 CRE
Crookes, WilliamRicerche sui fenomeni dello “spiritualismo” e altri scritti1932150 CRO
Crookes, WilliamSes notes sur des recherches faites dans le domains des phénomènes appellés spiritess. d.150 CRO
Crookes, WilliamsRecherches sur les phénomènes du spiritualisme : Nouvelles expériences sur la force psychiqueLibrairies des1923?
Crosa , Guieseppe (ed.)Fenomeni misteriosi della psicheSilva1970100 CRO
Crouzet, Jean-PhilippeComment devenir voyant et les Merveilles de la magie1974430 CRO
Crozet, RenéAffaires d’enfer1988410 CRO
Crozet, RenéLa France ensorcelée1993212 CRO
Cuddon, EricHypnosis its meaning and practice1938220 CUD
Cuénot, A.Les certitudes irrationelles1967100 CUE
Curmondo, SylvioLe triomphe des Anges1992410 CUR
Cziffra, GeorgesDes canons et des fleurss. d.212 CZI
D’Ares , JacquesEncyclopédie de l’ésotérisme. Au-delà du ChristianismeLe Jour1976430 ARE
D’Ares, JacquesEncyclopédie de l’ésotérisme. Les avatars du ChristianismeLe jour1975430 ARE
D’Ares, JacquesEncyclopédie de l’ésotérisme. Vol. I. MythologiesLe Jour1974430 ARE
DackLes rappels, les trucs et les fantaisies de la mémoireEditions de “la1912440 DAC
Daco, PierreLes voies étonnantes de la nouvelle psychologieMarabout1982220 DAC
Dallas, H. A.Comrades on the homeward way1935160 DAL
Damien, MichelLes pensées communicantes : télépathieLa télépathie désigne un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue., transmission de pensée, “mind control”, rêves télépathiques, hypnose à distance, communication aves les plantes, psychanlyse et télépathieLa télépathie désigne un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue.Tchou Laffont1976Double
Daniélou , AlainYoga, méthode de réintégrationL’arche1973490 DAN
Danmar, WilliamModern Nirvanaism or Philosophy of Life And Death1921430 DAN
Darder Pericas, BartoloméInvestigacion de aguas subterraneas1932460 DAR
Dare, PaulMagie blanche et magie noire aux IndesPayot1939212 DAR
Darnell, SinesioEl misterio de la psicofonia1991220 DAR
Darricau, Raymond et Peyrous, BernardLa spiritualité1988400 DAR
Daubier , JeanLes chakras, les sept clefs de l’équilibre du corps et de l’espritEditions de l’o1996490 DAU
Dauphinois, MauriceL’art du sourcier à la portée de tous1951460 DAU
Dauven, JeanLes pouvoirs de l’hypnose1977220 DAU
David-Neel, AlexandraTextes tibétains1977410 DAV
De Becker , RaymondLes songesGrasset1958400 DEB
De Boni, GastoneL’uomo alla conquista dell’anima100 DEB
De Boni, GastoneMetapsichica scienza dell’anima100 DEB
De Brath, StanleyPsychical research science and religion100 DEB
De Brath, StanleyThe Felicia Scatcherd memorial lecture 19281928100 DEB
De Grampré, J.Le magicien moderne : récreations amusantes et instructives de physique et de chimie
Artheme Fayard1879?
De Kerlecq , JeanQuand et comment finiront nos tourments ?Editions imprim1933470 KER
De Lor, AndréRévélations d’Outre-TombeLibrairie des s1911490 DEL
De Martino, ErnestoItalie du Sud et magie1999212 DEM
De Martino, ErnestoLa terre du remords1999212 DEM
De Martino, ErnestoLe monde magique1999212 DEM
De Roisin, MichelUllrich de Mayence, la bible de l’an 2000éditions du roc1979410 ROI
Debouxhtay, PierreAntoine le guérisseur et l’antoinisme1934140 DEB
Declercq, LouisEnergie cosmique et santé1958460 DEC
Decoppet, AugusteLes grands problèmes de l’au-delà. Huit conférences par M. le Pasteur Decoppet1906410 DEC
Degryse, PaulLe chamanisme toltèque et le pouvoir de l'âme212 DEG
Dehasse, JoëlChiens hors du communs. Des amis aux pouvoirs deroutants1993100 DEH
Dekeukeleire , CharlesLe cinéma et la penséeLes éditions Lu1947220 DEK
Delaage, HenriLe sommeil magnétique expliqué par le somnambule Alexis en état de lucidité1856110 DEL
Delage , Yves et Goldsmith, M.Les théories de l’évolutionErnest Flammari1911300 DEL
Delange , ChristianLes nouvelles révélations de Nostradamus : Une nouvelle étude des prédictions du célèbre devin pour les prochaines annéesSPAL1994470 DEL
Delanne, Gabriell’âme est immortelle1899421 DEL
Delanne, GabrielLe spiritisme devant la science1893421 DEL
Delanne, GabrielLes apparitions matérialisées des vivants et des morts. Tome 1. Les fantômes de vivants1909421 DEL
Delanne, GabrielLes apparitions matérialisées des vivants et des morts. Tome 2. Les apparitions des morts1911421 DEL
Delanne, GabrielRecherches sur la mediuminité1923421 DEL
Delanne, Gabriel et Bourniquel, G.Écoutons les morts1923421 DEL
Delclos, MarieLa voyance en seize leçonsLibrairie l’incs.d.470 DEL
Deleuze, Joseph-Philippe-FrançoisHistoire critique du magnétisme animal1819110 DEL
Delorge, AlphonseIdéoplasmes. d.150 DEL
Deloux, Jean-PierreAlmanach du paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}1998100 DEL
Deltheil, P.Thérapeutique et télesthésie1937100 DEL
Dem, MarcLe troisième secret de Fatima1993carton01
Denieul, AnneLe sorcier assassiné (Jeteurs de sort d’hier, chamans et chercheurs d’aujourd’hui)Perrin1981212 DEN
Denis, LéonAprès la mort. Exposé de la doctrine des esprits1929160 DEN
Denis, LéonChristianisme et spiritisme, les vicissitudes de l’Évangile, la doctrine secrète du christianisme, relations avec les esprits des morts, la nouvelle révélation1898421 DEN
Denis, LéonDans l’invisible, Spiritisme et Médiumnité (Traité de spiritualisme expérimental)Librairie Leyma1948421 DEN
Denis, LéonJeanne d’Arc médiumIndividu qui semble produire des phénomènes psi de façon particulièrement intense ou fiable. Le terme "médium" provient à l'origine de la doctrine du spiritisme, qui affirme que le médium est un intermédiaire avec les esprits des défunts. En parapsychologie, on préfère utiliser le terme de sujet psi (en anglais : Psychic).. Ses voix, ses visions, ses prémonitions, ses vues actuelles exprimées en ses propres messages1910410 DEN
Denis, LéonSpiritisme et médiuminité1904421 DEN
Dennis Bradley, H.Towards the stars1926400 DEN
Deonna, W.De la planète mars en terre sainte. Art et subconscient. Un médiumIndividu qui semble produire des phénomènes psi de façon particulièrement intense ou fiable. Le terme "médium" provient à l'origine de la doctrine du spiritisme, qui affirme que le médium est un intermédiaire avec les esprits des défunts. En parapsychologie, on préfère utiliser le terme de sujet psi (en anglais : Psychic). peintre : Hélène Smith1932100 DEO
Derkaoui, VincentInitiation pythagoricienne et hermetique : le secret révélé des paroles d’orVincent Derkaou1986430 DER
Derkaoui, VincentL’unique vrai yogaVincent Derkaou1992490 DER
Derkaoui, VincentLes secrets des hypnotiseurs1988430 DER
Dermenghem, EmileJoseph de Maistre Mystique1923450 DER
Derobert, JeanPadre Pio, transparent de Dieu. Portrait spirituel de Padre Pio au travers de ses lettres1987410 DER
Derobert, JeanSœur Marie de Jésus Crucifié, qui êtes-vous ?1988carton01
Des Georges, A.La réincarnation des âmes selon les traditions orientales et occidentales1966160 DES
Descamps, Marc-Alain, Bouchet, C. M. et Weil, P.La révolution transpersonnelle des rêves1988220 DES
Deschamps, GermaineLe fantôme de la tour, contribution à l’histoire de clamart1972150 DES
Deschaussées, Monique et Pigani, ErikMusique et spiritualité : entretiens avec Erik PiganiEditions Dervy1996400 DES
Deseyne , JennyLa connaissance du caractère par l’écritureLibrairie Garni1924470 DES
Deshimaru, TaisenLa pratique du Zen1981 (1974)410 DES
Desjardins, DeniseLa mémoire des vies anterieurs1980160 DES
Desjardins, DeniseMère, sainte et courtisane1983carton01
Desquier, ConstantLa marche des civilisations1952400 DES
Dessuart, Joseph et Dessuart, AnnickLa voyance1980120 DES
Deval, C. et Deval, G.Les merveilles de la magie noireLibraire C. Vaus.d.440 DEV
Devant , David et Ceillier, rémi (préf.)Mes secrets d’illusionnistePayot1938440 DEV
Devaux, PierreLes fantômes devant la science1954150 DEV
Dewey, John HamlinThe Mystic Key to spiritual illumination and occult mastery1892422 DEW
Dewey, John HamlinThe Way, the Truth and the Life, A hand book of Christian theosophy, healing and psychic culture1888422 DEW
Dewisme , C.-H.Les zombies ou le secret des morts-vivantsGrasset1957211 DEW
Dhingra , Baldoon , Siddheswaranda, S. (av.-pr.) et Andrade J.C. (préf.)Lakshmana s’éveille : pièce en un acteEditions victor1956480 DHI
DicksonnMédiums, fakirs et prestidigitateurs1927440 DIC
DicksonnMes trucs dévooilés1928440 DIC
Didier, YaguelLeur vrai destin. Révélations sur les grands secrets de l’Histoire1985100 DID
Didry, Maria et Wallemacq, A.La stigmatisée belge, la servante de Dieu : Louise Lateau de Bois-d’Haine. Histoire abrégée1922410 DID
Dierkens, Jean et Dierkens, ChristineManuel expérimental de parapasychologie1978100 DIE
Dingwall, Eric JohnGhosts and spirits in the ancient world1930150 DIN
Dingwall, Eric JohnHow to go to a medium1927120 DIN
Dingwall, Eric JohnSome human oddities1962120 DIN
Dingwall, Eric JohnVery peculiar people1962120 DIN
Divoire, FernandNéant... paradis... ou réincarnation ?s. d.160 DIV
Divoire, FernandPourquoi je crois à l’ocultisme1928430 DIV
Domet de VorgesAbrégé de métaphysique (étude historique et critique des doctrines de la métaphysique scolastique). Volume II.Librairie de P.1906230 DOM
Doncœur, PaulPetite vie du saint curé d’Ars (Jean-Marie Vianney)1996410 DON
Douglass, R. C.Spiritual evolution or regeneration. The law and process of the unfoldment of the Christ in consciousness1903421 DOU
Doyle, Arthur ConanLe message vital1925421 CON
Doyle, Arthur ConanThe wanderings of a spiritualistHodder & Stough1921421 CON
Doyle, Arthur Conan et Joseph, McCabeVerbatim report of a public debate on “the truth of spiritualism” between sir Arthur Conan Doyle and Joseph McCabe held at the Queen’s hall, Langham place, London, W., on thursday, march 11, 19201920421 CON
Drache, ClaudeUn médiumIndividu qui semble produire des phénomènes psi de façon particulièrement intense ou fiable. Le terme "médium" provient à l'origine de la doctrine du spiritisme, qui affirme que le médium est un intermédiaire avec les esprits des défunts. En parapsychologie, on préfère utiliser le terme de sujet psi (en anglais : Psychic). vous parle, révélations et propheties1981120 DRA
Drbal, Karel et Zdenek, RejdakPerspektivy telepatie1970121 DRB
Driesch, HansAlltagsrätsel des Seelenlebens1938100 DRI
Driesch, HansDer mensch und die welt1928400 DRI
Driesch, HansGeschichte des Vitalismus1922230 DRI
Driesch, HansL’homme et le monde1930400 DRI
Driesch, HansParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. Die Wissenschaft von de “okkulten” Erscheinungen1943100 DRI
Driesch, HansPhilosophie des Organischen. Zweite teilwelse umgearbeite Auflage1921230 DRI
Driesch, HansPhilosophische Forschungswege. Ratschläge un Warnungen1930230 DRI
Driesch, HansWirklichkeitslehre. Ein metaphysischer Versuch1917100 DRI
Driesch, Hans1927230 DRI
Driesche, HansGrundprobleme der Psychologie. Ihre Krisis in der Gegenwart1929220 DRI
Drouot, PatrickGuérison spirituelle et immortalité1992160 DRO
Drouot, PatrickNous sommes tous immortels1988160 DRO
Du Potet de Sennevoy, JeanLa magie dévoilée1977110 DUP
Du Potet de Sennevoy, JeanManuel de l’étudiant magnétiseur1868110 DUP
Du Potet de Sennevoy, JeanTraité complet de magnétisme animal1879110 DUP
Du Prel, CarloL’enigma umano1943100 DUP
Dubor, Georges deMysteries of hypnosis1922110 DUB
Dubost, JeanLa science et l’homme1950400 DUB
Ducasse, C. J.A critical examination of the belief in a life after death1961160 DUC
Ducasse, C. J.1951Cf Périodi
Duchatel , Edmond et Maxwell, Joseph (préf.)La vue à distance dans le temps et l’espace : enquête sur des cas de psychométrieCapacité de prendre connaissance de l'ambiance d'une personne, de ses états affectifs et intellectuels, de son histoire de vie, par l'intermédiaire d'un objet lui appartenant ou ayant été en contact avec elle. (janvier-décembre 1909)Leymarie1910120 DUC
Duchatel, EdmondLa vue à distance dans le temps et l’espace. Enquête sur des cas de psychométrieCapacité de prendre connaissance de l'ambiance d'une personne, de ses états affectifs et intellectuels, de son histoire de vie, par l'intermédiaire d'un objet lui appartenant ou ayant été en contact avec elle.1910120 DUC
Duchatel, Edmond et Warcollier, RenéI miracoli della volontà1947100 DUC
Duchatel, Edmond et Warcollier, RenéLe miracle de la volontés. d.100 DUC
Ducret , EtienneTraité complet des Tours d’Escamotage anciens et nouveauxEmile Guérins.d.440 DUC
Dufour, ChristianEntendre les mots qui disent les maux. Les sources oubliées de notre langage2000490 DUF
Dufour, RenéUn philosophe devant la metapsychique : Gabriel MarcelGerard Nizet1954230 MAR
Dumas, AndréLa science de l’âme1973100 DUM
Dunand, Philippe-HectorÉtudes critiques d'après les textes sur "l'histoire de Jeanne d'Arc". T. 1. Les visions et les voix1903410 DUN
Dunne, B. J. et Jahn, Robert G. Margins of reality100 DUN
Dunne, BrendaCo-operator experiments with REG device1991M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Dunne, Brenda J. et Jahn, Robert G.Experiments in remote human/machine interaction1991M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Dunne, Brenda J., Dobyns, Y. H. et Intner, S. M.Precognitive remote perception III : complete binary data base with analytical refinements1989M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Dunne, Brenda J., Jahn, Robert G. et Nelson, Robert D.An REG experiment with large data-base capability1981M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Dunne, Brenda J., Jahn, Robert G. et Nelson, Roger D.Precognitive remote perception1983M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Dunne, Brenda J., Nelson, Roger D., Dobyns, Y. H.et Jahn, Robert G.Individual operator contributions in large data base anomalies experiments1988M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Dunne, Brenda, Jahn, Robert G. et Nelson, Roger D.Princeton engineering anomalies research1985M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Dunne, J. W.An experiment with time1929120 DUN
Dunois Canette, FrançoisLes prêtres exorcistes. Enquêtes et témoignages1993410 DUN
Duplessis, YvonneL’aspect expérimental du surréalisme1998100 DUP
Duplessis, YvonneLa vision parapsychologique des couleurs1974100 DUP
Duplessis, YvonneThe paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)} perception of color1975M PMS
Duplessis, Yvonne (dir)Les couleurs visibles et non visibles1984120 DUP
Duquesne, MauriceMatière et antimatière1982100 DUQ
Durville, HectorLe fantôme des vivants. Recherches expérimentales sur le dédoublement des corps de l’hommes. d.150 DUR
Durville, HectorManifestation du fantôme des vivantss. d.150 DUR
Durville, HenriLa Magie Divine1930431 DUR
Durville, HenriSorts et enchantements. Les Fées1950430 DUR
Dutheil, Régis et Dutheil, B.L’homme superlumineux1990100 DUT
Eadie, Betty J.Embraced by the light. What happens when you die ?1992160 EAD
Eadie, Betty J., Taylor, Curtis et Morse, Melvin (préf.)Dans les bras de la lumièrefilipacchi1994160 EAD
Ebon, MartinWhat’s new in ESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement.1976120 EBO
Ebon, Martin (ed.)Comunicating with the dead1968160 EBO
Ebon, Martin (ed.)Dialogues avec les morts ?1971160 EBO
Ebon, Martin (ed.)Test your ESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement.Martin Ebon1970120 EBO
Edelman, NicoleLes métamorphoses de l’hystérique2003211 EDE
Edelmann, EricMétaphysique pour un passantLa Table Ronde1982230 EDE
Edelstein, Stuart JBiologie d’un mythe: Réincarnation et génétique dans les tropiques africains1988160 EDE
Egidi, FrancescoUn grande medium Daniel D. Home1950100 EGI
Ehrenfried, L.De l’éducation du corps à l’équilibre de l’espritAubier Montaign1956490 EHR
Ehrenwald, JanPresumptively telepathic incidents during analysis1950220 EHR
Ehrenwald, JanPsychotherapy and the telepathy hypothesis1950220 EHR
Ehrenwald, JanTelepathy and medical psychology1947120 EHR
Elbé , LouisLes postulats spiritualistes devant la science moderneLibraire académ1933230 ELB
Elbé, LouisLa crise morale devant la science moderne1937421 ELB
Elbé, LouisLa vie future devant la sagesse antique et la science moderne1905400 ELB
Elemer, Chengery Pap, Blacher, C. et Istvan, StremUj latohatarok fele. Metapszichikai kiserleteim, apport-, telekinetikus es mas okkult jelensegek, tanulmanyok1938140 ELE
Éliade, MircéaLe yoga. Immortalité et liberté1954carton01
Eliade, MirceliaLe Chamanisme et les techniques archaïques de l’extasePayot1968212 ELL
Elliott, BruceLes meilleurs tours de la prestidigitation modernePayot1957440 ELL
Elliott, Bruce et Welles, Orson (préf.)Précis de PrestidigitationPayot1952440 ELL
Emerit, Jacques-EmileL’acupuncture traditionnelle1951300 EME
Emmanuel, R.L’homme face au fantastique1971430 EMM
Emmerick, Anna KatharinaLa douloureuse passion de notre seigneur Jésus-Christ d’après les méditations d’Anne-Catherine Emmerich (religieuse Augustine du couvent de Dulmen)s. d.carton01
Encausse , PhilippeSciences occultes ou vingt-cinq années d’occultisme occidental : Papus, sa vie, son oeuvreEditions Ocia1949430 ENC
Encausse, PhilippeLe maître Philippe de Lyon. Thaumaturge et “Homme de Dieu”, ses prodiges, ses guérisons, ses enseignements1955140 ENC
Encausse, PhilippePapus (Dr Gérard Encausse). Sa vie, son oeuvre1932430 ENC
Enel (pseud.)Gnomologie : Enseignements et expériences des anciennes écoles initiatiquesOmnium littérai1959470 ENE
Ernest, RobertSur les traces d’A. C. Emmerick... Rosalie Put de Lummen. Une stigmatisée du XXe siècle (1868-1919)1980410 ERN
Erny, AlfredLe psychisme expérimental. Étude des phénomènes psychiques.1895100 ERN
Erus, Etienne L.L’encromancie : nouvelle méthode simplifiée d’interprétation des tâches d’encreDervy1950470 ERU
Escamotage en poche, (L')L’Escamotage en poche440 ESC
Escap , St J. (De l’)Les secrets de la prestidigitationLibrairie Hache1923440 ESC
Espagnat, Bernard d’ et Klein, EtienneRegards sur la matière: des quanta et des choses1993300 ESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement.
Espagnat, Bernard d’ et Paty, MichelLa dialectique intervient-elle dans les raisonnements de la physique ? Un débatUniversité Loui1976PF FS
Evans-Wentz, W.Y.The Tibetan Book of the Dead or the After-Death Experiences on the Bardo Plane /.../1957410 EVA
Evrard, RenaudEnquête sur 150 ans de parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.100 EVR
Ewing , A.C.Kant’s treatment of causalityKegan Paul, Tru1924230 EWI
Eymieu, AnthoninLe Naturalisme devant la science1911300 EYM
Eysenck, Hans J, Himmelweit, H.T. et Linford Rees, W.Les dimensions de la personnalité1950220 EYS
Fabre , JosephProcès de réhabilitation de Jeanne d’Arc raconté et traduit d’après les textes latins officiels.I.Librarie Hachet1913410 FAB
Fabre, JosephProcès de réhabilitation de Jeanne d’Arc raconté et traduit d’après les textes latins officiels suivi de Jeanne et le peuple de France1913carton01
Fabris , Serge et Fermier, Jean-DanielLes pouvoirs des chiffres : ArithmoscopieRobert Laffont1982470 FAB
Faculté de droit et des sciences économiques de LimogeLe droit de mourir à son heure1976PC FDSEL
Fairfield, GailChoice centred tarotNewcaslte publi1985471 FAI
Faivre, AntoineL’ésotérisme au XVIIIe siècle (en France et en Allemagne)Seghers1973430 FAI
Falcomer, M. T.Phénoménographie ou recherches originales sur les facultés peu connues de l’Homme.1903100 FAL
Farau, Alfred et Schaffer, HerbertLa psychologie des profondeurs des origines à nos joursPayot1960220 FAR
Farelli , VictorLa magie des cartes : Traité pratique de la manipulation des cartesMaison Franco-As.d.440 FAR
Farelli, VictorAvec un jeu empruntéM.S.1951440 FAR
Farelli, VictorLes principes de la magie des cartes : Traité pratique de manipulation des cartes. 2ème partieA.Mayettes.d.440 FAR
Faria, Nogueira deO trabalhos dos mortos1921150 FAR
Fast, FrancisThe Houdini Messages1929440 FAS
Favre , LouisLa musique des couleurs et le cinémaPresses Universs.d.220 FAV
Favre, LouisInfluence de l’orientation sur l’activité animale1911100 FAV
Félice, Philippe dePoissons sacrés, ivresses divines. Essai sur quelques formes inférieures de la mystique1936450 FEC
Fenimore, AngieAu-delà des ténébres. Une boulversante descente en enfer suite à une N.D.E.1996160 FEN
Féré, Ch.La famille névropathique : théorie tératologique de l’hérédité et de la prédisposition morbides et de la dégénérescenceFélix Alcan1894300 FER
Ferguson, MarilynLes enfants du verseau: pour un nouveau paradigme1981212 FER
Ferraro, AlfredoIdentificazione spiritica. Conferme e utopie1979421 FER
Ferrière, EmileLa cause première d’après les données expérimentales1897230 FER
Fesch, PaulLa voyante de la place Saint-Georges1900120 FES
Fessard, GastonLa dialectique des ”exercices spirituels” de saint Ignace de Loyola. T. 3. Symbolisme et historicité1984carton01
Figueras, Aniceto et Zeberio, Jose T.La energetica humana su patologia y tratamiento1961140 FIG
Figuier, LouisHistoire du merveilleux T11860100 FIG
Figuier, LouisHistoire du merveilleux T21860100 FIG
Figuier, LouisHistoire du merveilleux T31860100 FIG
Figuier, LouisHistoire du merveilleux T41860100 FIG
Figuier, LouisL’alchimie et les alchimistes1970432 FIG
Finot, JeanSaints, initiés et possédés modernes1918410 FIN
Flambart , PaulL’astrologie et la logique : Sa défense sur le terrain de la critique et de la logique rationelleBibliotheque Ch1922472 FLA
Flambart , PaulLa loi de l’hérédité astrale : sa démonstration , ses objections et son rôle comme base de l’astrologie scientifiqueBibliotheque Ch1919472 FLA
Flambart , PaulMémoire sur l’astrologie scientifique au troisième congrés international de psychologie expérimentale de 1923 (résumé succint de travaux publiés de 1898 à 1922)Henri Durville1923472 FLA
Flammarion , CamilleUranieErnest Flammari1925480 FLA
Flammarion, CamilleL’inconnu et les problèmes psychiques1900100 FLA
Flammarion, CamilleLa mort et son mystère. Tome 1. Avant la mort1920150 FLA
Flammarion, CamilleLa mort et son mystère. Tome 2. Autour de la mort1921150 FLA
Flammarion, CamilleLa mort et son mystère. Tome 3. Après la mort1922150 FLA
Flammarion, CamilleLa mort et son mystère. Tome 3. Après la mort1922150 FLA
Flammarion, CamilleLa pluralité des mondes habités1882300 FLA
Flammarion, CamilleLes forces naturelles inconnuesFlammarion1907en bas
Flammarion, CamilleLes maisons hantées1923150 FLA
Flammarion, CamilleStellas. d.480 FLA
Flamnbart , PaulEntretiens sur l’astrologie : aperçus scientifiques sur sa définition, son fondement, ses procédés et son butBibliotheque Ch1920472 FLA
Florkin, MarcelCent manipulations biochimiques simplesMasson et Cie.1944300 FLO
Flournoy, TheodoreDes Indes à la planète mars1900100 FLO
Flournoy, TheodoreDes Indes à la planète mars1900100 FLO
Flournoy, TheodoreEsprits et médiums1911100 FLO
Flournoy, TheodoreUne mystique modernemai-15430 FLO
Fodor, NandorThese mysterious people1934100 FOD
Font, AlbertSource de connaissances. Dialogue avec l’invisible1977400 FON
Fontaine , JanineMédecin des trois corps : De la faculté de médecine de Paris à l’Ashram philippinRobert Laffont1980490 FON
Fontaine, JanineNotre quatrième monde1987490 FON
Fontbrune, Jean-Charles (de)Nostradamus, historien et prophète : Les prophéties de 1555 à l’an 2000Editins du Roch1980470 FON
Fontenay, Guillaume deA propos d’Eusapia Paladino1898100 FON
Ford, L.A.Cent expériences de chimie magiqueDunod1964440 FOR
Forget, R. E.Approche de la guérison divine1955410 FOR
Forthuny, PascalClairvoyanceConnaissance d’objets ou d’événements à distance sans l’intermédiaire des sens. et art divinatoire1947122 FOR
Forthuny, PascalJe lis dans les destinées. La clairvoyanceConnaissance d’objets ou d’événements à distance sans l’intermédiaire des sens. et ses médiums1937?
Forthuny, PascalJe lis dans les destinées. La clairvoyanceConnaissance d’objets ou d’événements à distance sans l’intermédiaire des sens. et ses médiums1937120 FOR
Forthuny, PascalLa romanesque et glorieuse aventure du médiumIndividu qui semble produire des phénomènes psi de façon particulièrement intense ou fiable. Le terme "médium" provient à l'origine de la doctrine du spiritisme, qui affirme que le médium est un intermédiaire avec les esprits des défunts. En parapsychologie, on préfère utiliser le terme de sujet psi (en anglais : Psychic). William Hope (de Crewe - Angleterre)1923211 FOR
Fortune , DionLa cabale mystiqueEditions Adyar1937430 FOR
Forwald, HaakonMind, matter and gravitation. A theoretical and experimental study1969M PMS
Fouéré, RenéKrishnamurti ou la révolution du réel1969400 FOU
Foundations of parapsychology/Edge, Hoyt L. et Morris R., Palmer J. et Rush J. H.Foundations of parapsychology. Exploring the boundaries of human capability1986100 FOU
Fourastié, JeanComment mon cerveau s’informe. Journal d’une recherche1974220 FOU
Fournier D’albe, E. E.The Goligher circle1922150 FOU
Fourrier, MauriceÀ ceux qui cherchent. Une expérience religieuse1931410 FOU
Fourtier, HenriLes lumières artificielles en photographie. Etude méthodique et pratiue des différentes sources artificielles de lumière1895300 FOU
Fouss, P. M.Toujours plus près de la Verité. Tome 3. L’éternelle personnalité.s. d.230 FOU
Fox, EmmetLe sermon sur la montagne et l’Oraison Dominicale : la clef du succès dans la vie1943carton01
Franc, LéonL’esprit et les glandes et critique de la psychiatrie moderne1960220 FRA
Francé , R.Les sens de la planteEditions Adyar1937400 FRA
France, Henry deA la recherche de l’inconnu1959460 FRA
France, Henry deLe sourcier modernes.d.460 FRA
France, Henry dePourquoi existons-nous ? Comment croire à nos futurs corps ressucités ?1985carton01
France, Henry deRadiesthésie théorique et pratique1985460 FRA
France, Henry de (Fils)Intuition provoquée et radiestésie1946460 FRA
France, Henry de (Fils)Un sourcier aux Colonies1941460 FRA
Francis, Richard et Cotton, KateOutsiders : an art without precedent or tradition. Catalogue de l’exposition a la Hayward Gallery de Londres.1979211 FRA
Franz, Marie-Louise vonAurora Consurgens (Le lever de l’Aurore)La fontaine de1982220 FRA
Franz, Marie-Louise vonInterprétation d’un conte : L’âne d’orLa fontaine de1978220 FRA
Franz, Marie-Louise vonL’interprétation des contes de féesLa fontaine de1978220 FRA
Frazer, James George sirThe golden bough. A study in magic and religion. Vol. 1. Abrigded edition1958212 FRA
Fressin, AugustinLa perception chez Bergson et chez Merleau-Ponty1967230 BER
Frétigny, Roger et Virel, AndréL’imagerie mentale. Introduction à l’onirothérapie1968220 FRE
Freud, SigmundMétapsychologieGallimards.d.220 FRE
Fromm, Erich et D.T.Suzuki, Richard de MartinoZen Buddhisme And Psychoanalysis1960410 FRO
Frondoni Lacombre, MadeleineMerveilleux phénomènes de l’au-delà1920160 FRO
Fugairon, L. S.La survivance de l’âme1907160 FUG
Fühwald, Wolfgang et Elmar Salmann, Peter Hünermann, Winfried Woesler, Bernd Wacker, Renate Moering et Hubert LarcherEmmerick und Brentano. Dokumnetation eines Symposions1983230 FUH
Gaigneron , Ludovic (De)Vers la connaissance interdite (controverse au seuil de la métaphysique)Editions Sylvan1935430 GAI
Gail , Paul (de) et Frossard, André (préf.)Le visage de Jésus-Christ et son linceulEditions France1972carton01
Gaillard, Joseph et Abbé LambertLe mystère du sourcier1931460 GAI
Gal, anonymeCommunication avec l’invisible1966212 GAL
Garçon , Maurice et Vinchon, JeanLe diable : étude historique, critique et médicaleLibrairie Galli1926Double
Garçon, MauriceLa société infernale d’Agen1928430 GAR
Garçon, MauriceLe symbolisme du Sabbat1923430 GAR
Garçon, MauriceLes procès de Sorcellerie1923430 GAR
Garçon, MauriceVintras hérésiaue et prophète1928430 GAR
Garçon, Maurice et Vinchon, JeanLe diable. Étude historique, critique et médicale1926carton01
Gardner, Edward L.Les fées. Les photographies de Cottingley et leur suites.d.430 GAR
Garrett, Eileen J.Many voices. The autobiography of a medium1968100 GAR
Garrett, Eileen J. (ed.)Does man survive death ?1957160 GAR
Garrett, Eileen J. (ed.)Does man survive death ?1957160 GAR
Garric , MaxL’intuition dirigée : essai sur une cryptologie transcendantaleEditions Dangle1956490 GAR
Gasc-Desfossés, E.Magnétisme vital1897110 GAS
Gasparin, Agénor deDes tables tournantes, du surnaturel en en général et des esprits.1855100 GAS
Gastin, LouisL’art de guérir. Le droit de guérir1929140 GAS
Gauquelin , MichelSonges et mensonges de l’astrologieHachette1969472 GAU
Gauquelin , Michel et Bender, H. (préf)Les hommes et les astresEditions Denoel1960472 GAU
Gauquelin , Michel et Piccardi, GiorgioL’hérédité planétaire : notre naisance et l’horloge cosmiqueEditions Planet1966472 GAU
Gauquelin, MichelL’influence des astres : Etude critique et expérimentaleEditions du Dau1955472 GAU
Gauquelin, Michel et Sadoul, JacquesLes trois faces de l’astrologie: sacrée, profane, scientifiqueCELT1972472 GAU
Gautier, ElizabethLes messages du rêves1993400 GAU
Gebser, JeanUrsprung und Gegenwart1953230 GEB
Geley, GustaveClairvoyanceConnaissance d’objets ou d’événements à distance sans l’intermédiaire des sens. and materialisation1927100 GEL
Geley, GustaveContribution à l’etude des correspondances croisées1914120 GEL
Geley, GustaveDe l’inconscient au conscient1921100 GEL
Geley, GustaveFrom the unconscious to the consciouss. d.100 GEL
Geley, GustaveL’Ectoplasmie et la clairvoyanceConnaissance d’objets ou d’événements à distance sans l’intermédiaire des sens.1924100 GEL
Geley, GustaveL’être subconscient1977100 GEL
Geley, GustaveLa réincarnation1929160 GEL
Geley, GustaveLes preuves du transformisme1901100 GEL
Geley, GustaveMonisme idéaliste et palingénésie1912100 GEL
Geley, GustaveVom Unvewussten zum Bewussten1925100 GEL
Geller, UriMa vie est fantastiquePygmalion1975100 GEL
Gerloff, HansDas Medium Carlos Mirabelli1960100 GER
Gerloff, HansDie Phantome von Kopenhagen1954150 GER
Gerloff, HansDie Phantome von Kopenhagen1958150 GER
Gerloff, HansPhantomes. d.150 GER
Gerloff, HansThe crisis in parapsychology stagnation or progress ?1965100 GER
Gerloff, HansThe crisis in parapsychology stagnation or progress ? Second supplement1966100 GER
Gerloff, HansThe crisis in parapsychology stagnation or progress ? Third supplement1967100 GER
Gernez, AndréNéo-postulats biologiques et pathogéniques1975300 GER
Gerome, PaulLe vaisseau d’isolation sensorielle: une récolution dans la recherche sur le cerveau1985220 GER
Gervais , AndréL’art de la cartomagie : Méthode d’enseignement à la portée de tous permettant d’exécuter avec n’importe quel jeu de cartes les expériences1934471 GER
Geymuller, Henry deSwedenborg et les phénomènes psychiques1935100 GEY
Giannoti, CharlesPrécis de graphologie : science moderne, science exacteEgo-éditions1948470 GIA
Gibier, PaulLe spiritisme (fakirisme occidental) étude historique, critique et experimentales. d.421 GIB
Gibier, PaulLes matérialisations de fantômess. d.150 GIB
Gicquel, GermaineAmour, lumière, charité, la vie du guérisseur Georges Gonzales1981140 GIC
Gillouin, RenéLa philosophie de M. Henri Bergson1911230 BER
Gilquin, Charles-LaurentEsprits et fantômes. Histoire étranges de guerre1936150 GIL
Gimeno, Juan, Corbetta, SavallCuando hablan los espiritusDunken2010421 GIM
Giovetti, Paola (dir)L’altra realta’1990100 GIO
Girard, Jean-PierreAgir sur la matière. Ces étranges pouvoirs qui sont les miens2005140 GIR
Girard, Jean-PierrePsychic ou le pouvoir de l’esprit sur la matière1996140 GIR
Giraud , AntoineQu’est ce que la névrose ?G. Ficker1919220 GIR
Giraud, AntoineL’automatisme dans l’art. Idée et movement1939211 GIR
Giraud, DanielL’être et le CosmosDaniel Giraud1972470 GIR
Glardon, RogerLe spiritisme en face de l’histoire, de la science, de la religion1936421 GLA
Gleadow, RupertLes origines du zodiaqueStock1971472 GLE
Gleizes , AlbertLa mission créatrice de l’homme dans le domaine plastique : Conférence dite à Paris, le 17 décembre 1921 à la société de théosophieJ. Povolozky et1922422 GLE
Gobineau , Arthur (de)Les religions des philosophes dans l’asie centraleLes éditions G.1923410 GOB
Godard, CharlesLe Fakirisme1910410 GOD
Godard, CharlesLes croyances chinoises et japonaises1901212 GOD
Godaux, EmileLe cerveau1995300 GOD
Godel, RogerEssai sur l’expérience libératrice1952400 GOD
Godel, RogerVie et rénovation de la biologie à la médecine vers la connaissance de soi1957300 GOD
Goldberg, PhilipL’intuition (La découvrir en soi, La comprendre, La mettre à profit)Les éditions de1986490 GOL
Goldschmidt, VictorLa religion de PlatonPUF1949230 GOL
Gontier de Biran, PierreToto, corbeau savant “comment je l’ai dressé”s. d.440 GON
Gonzalès, GeorgesDieu... Satan... Deux problèmes fondamentaux1950421 GON
Gonzalès, GeorgesL’évolution spirituelle1947421 GON
Gougenot des mousseauxLa magie au 19ème siècle1860431 GOU
Gougenot des mousseauxLes hauts phénomènes de la magie1864431 GOU
Goupy, LouisQuaere et Invenies (physique, théologie, tables parlantes et réformes): L’éther, l’électricité et la matièreimprimerie Guir1854110 GOU
Govinda, AnagarikaDie psychologische Haltung der frühbuddhistischen Philosophie1962410 GOV
Gowan, John CurtisOperations of Increasing Order100 GOW
Graff, DominiqueRegard sur les voyantsEditions de l’U1976120 GRA
Grandsire, Jean-MichelContacts avec l’au-delà1995160 GRA
Granero, MirtaCritica metodologica a un experimento de percepcion extrasensorialIAP1977périodique
Granero, MirtaSobre la repuesta a mi critica a un experimento de percepcion extrasensorial. EeplicaIAP1978périodique
Grant, Joan et Kelsey, D.Nos vies anterieurs1971160 GRA
Grant, MalcolmA new argument for god and survival and a solution to the problem of supernatural eventss. d.160 GRA
Grant-Veillard, Sim101 reponses surles pouvoirs surnaturels1975100 GRA
Grant-Veillard, Sim101 reponses surles pouvoirs surnaturels1975100 GRA
Green, CeliaOut-of-body experiences1973130 GRE
Grégoire, FrançoisL’au-delà1977160 GRE
Grégor, PaulJournal d’un sorcier1964212 GRE
Grégor, PaulLettre d’un sorcier au Pape1964410 GRE
Grepon, MargueritePoetique de la survie1971480 GRE
Grey Walter, W.The neurophysiological aspects of hallucinations and illusory experience1960PC SPRLa Society for Psychical Research (SPR) est une société anglaise fondée en 1882 par des universitaires de l'élite intellectuelle de Cambridge et d'autres facultés de Grande-Bretagne, ayant pour but l'étude rationnelle des phénomènes psi et en particulier des apparitions. La SPR existe encore et a suscité la création d'organismes similaires dans d'autres pays (ex: American Society for Psychical Research aux Etats-Unis - ASPR).
Gribel, RoseMa vie dans le monde des esprits1993421 GRI
Grigoriantz, AlexandrePrête-moi ton âme, récit véridique pour ceus qui ont perdu un être cherAlphée2009421 GRI
Grigorieff, S.L’indécidabilité en mathématiques depuis les travaux de Godel et de CohinUniversité Loui1975PF FS
Grillot de Givry, EmileAnthologie de l’occultisme. Choix des meilleures pages des auteurs qui se sont illustrés dans les sciences hermétiques, depuis les temps anciens jusqu’à nos jours1922430 GRI
Grimaud , Luce, Zartarian, vahé et Castello, MartineDans la lumière d’un cristalRobert Laffont1995470 GRI
Gris, Henri et Dick, W.Les nouveaux sorciers du kremlin.1979100 GRI
Grof, StanislavÉmergence spirituelle. Compréhension et traitement des crises de transformation en psychologie transpersonnelle1992périodique
Grof, StanislavPsychologie transpersonnelleRocher1984220 GRO
Grof, StanislavRoyaumes de l’inconscient humain1983220 GRO
Grof, Stanislav et Halifax, J.La rencontre de l’homme avec la mort1990160 GRO
Gruber, ElmarTraum, Trance und Tod (Aus der geheimnisvollen Welt der Schamanen, Einführung und Erfahrungsbericht)Herderbücherei1985100 GRU
Gruber, Elmar R.Suche im Grenzenlosen. Hans Bender ein Leben für die ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.1993100 GRU
Grzybowski, PrzemyslawKulisy spirytyzmu - swiat zywych - swiat umarlych1991421 GRZ
Guénon, RenéL’erreur spirite1923430 GUE
Guieu, JimmyLe livre du paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}1973100 GUI
Guillaumin, Jean et Reboul, HélèneLe temps et la vie. Les dynamiques du vieillissement1982300 GUI
Guillemant, PhilippeLa route du temps100 GUI
Guilleminot, HyacintheLa matière et la vie1919300 GUI
Guillo, AlainÀ l’adresse de ceux qui cherchent1991carton01
Guinchant, J.La “Science Nouvelle” du Pendule1936460 GUI
Guirdham, ArthurLes Cathares et la réincarnation1971430 GUI
Guitton, Jean, Bogdanov, Grichka et Bogdanov, IgorDieu et la science -vers le métaréalisme-1991300 GUI
Gurney, E. et Podmore F, Myers F.Les hallucinations télépathiques1891150 GUR
Gutierez, Grégory et Maillard, N.Les aventuriers de l’esprit. Une histoire de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.2005100 GUT
Guyénot, LaurentLumières nouvelles sur la réincarnation2003160 GUY
Guyonnaud, J. P.Endormir par l’hypnose et éclairer par la sophrologie1976220 GUY
Guyonnaud, Jean-Paul et Sciuto, GiovanniL’hypnose qui guéritJacques Granche1989490 GUY
Guyot-Daubès, anonymeLes hommes-phénomènes1885212 GUY
Gyel, E.Essai de revue générale et d’interpretation synthétique du spiritisme1898421 GYE
Hall, Trevor H.New lights on old ghosts1965150 HAL
Halle Saint-PierreArt spirite, médiumnique, visionnaire, messages d’outre-monde1999211 HAL
Haraldsson, ErlendurModern MiraclesWhite crow2013100 HAR
Haraldsson, ErlendurThe departed among the livingWhite crow2012160 HAR
Hardy, Christine“L’outre monde” de l’ultra-perception à l’ultra-logique1981490 HAR
Hardy, ChristineL’après-vie à l’épreuve de la science1986160 HAR
Hardy, ChristineLa connaissance de l’invisible, Une approche ethnologique et psychologique de l’autre realité1991100 HAR
Hardy, ChristineLa connaissance de l’invisible. Le vecu de la transe1995130 HAR
Hardy, ChristineLa pensée agissante : une méthode pratique de bien-êtreEditions du Dau2002Double
Hardy, ChristineLa pensée agissante. Une methode pratique de bien-être2002490 HAR
Hardy, ChristineLa science et les états frontières. Etats modifiés de conscience et phénomènes paranormaux1988130 HAR
Hardy, ChristineLe livre de la divinationPhilippe Lebaud1989470 HAR
Hart Wright, SylviaWhen spirits cpme calling. The open-minded skeptic’s guide to after-death contacts2002160 HAR
Harta, HornellToward a new philosophical basis for parapsychological phenomena1965M PMS
Hartenberg, PaulTraitement des neurasthéniquesLibrairie Félix1912220 HAR
Hasted, JohnThe mental-benders1981140 HAS
Hastings, ArthurWith the tongues of men and angels. A study of channeling1991400 HAS
Hawking, Stephen WUne brève histoire du temps. Du Big Bang aux trous noirs1989300 HAW
Hayes, Patricia et Smith, M.La mort un pont vers la vie1989160 HAY
Haynes, RenéePhilosopher King : The humanist pope Benedict XIV1970100 HAY
Haynes, RenéeThe hidden springs1961120 HAY
Haynes, RenéeThe Society for psychical research : 1882-1982 - A historyMacDonald & Co.1982100 HAY
Head, Joseph et Cranston, S. L.Le livre de la réincarnation1984160 HEA
Hébert, MarcelJeanne d’Arc a-t-elle abjuré ? Étude critique précédée de Jeanne d’Arc et ses voix et de Jeanne d’Arc et les Fées1914carton01
Heim, MauriceLe vrai visage du comte de Saint-Germain1957211 HEI
Heindel , MaxCosmogonie des rose-croix ou philosophie mystique chrétienne : Traité élémentaire sur l’évolution passé de l’hommeAssociation Ros1972430 HEI
Heindel , MaxLa philosophie Rosicrucienne par questions et réponses. II.Les éditions Le1955430 HEI
Heindel , Max et Foss Heindel, AugustaLe message des astres : Exposition ésotérique d’atrologie natale et médicale, interprétation du thème astrologique et diagnostique des maladiesChacornac frere1939472 HEI
Hellwig, AlbertOkkultismus und Wissenschaft1926100 HEL
Hemmert, Danièle et Roudène, AlexHistoire de la magie et de l’occultisme en 8 volume.Famot1974431 HEM
Hemmert, Danielle et Roudène, A.L’univers des fantômes1972150 HEM
Hemmert, Danielle et Roudène, AlexApparitions, fantômes et dédoublementsVersoit - Famot1980150 HEM
Hennezel, Marie deLa mort intime1995400 HEN
Henry de FranceLe sourcier moderne. Manuel de l’opérateur. Eaux, minérais, pendule1929460 FRA
Henry de FranceRadiesthésie agricoles.d.460 FRA
Henry, Charles ArseneCohérence et harmonie des choses1934100 HEN
Henry, JaneCoincidence Experience Survey (article)1993?
Henry, Jane
Henry, Jane (ed.)Society for psychical research fact sheets1993outils
Henry, JudithLa lumière de l’invisible, essais et récits spirituels1978400 HEN
Herbert, JeanIntroduction à l’étude des Yogas Hindous1938410 HER
Herbert, JeanL’hindouisme vivant1975410 HER
Herbert, JeanRéflexions sur Bhagavad Gîta1976410 HER
Herbert, JeanVédantisme et vie pratique1942410 HER
Herrmann, FranzAllseitige Weltanschauung oder der Meta-Rationalismus - die “Lehre vom Leben, vom göttlicheb Gesichtspunkt aus”1956300 HER
Hertrich, CharlesQu’est ce que devrait être l’éducation : le rôle du subconscient1945490 HER
Hertrich, CharlesQu’est ce que l’esprit ? Son rôle pratiques. d.230 HER
Hertrich, CharlesQu’est-ce que l’art ? Son rôle pratique1943???
Hertz, HerbertLa GraphologieP.U.F.1975470 HER
Hervey de Saint-Denys, Leon (d’)Les rêves et les moyens de les diriger1964400 HER
Hervey de Saint-Denys, Leon (d’)Les rêves et les moyens de les diriger1995400 HER
Heuzé , PaulLa plaisanterie des animaux calculateursLes éditions de1928180 HEU
Heuzé, PaulDernières histoires de Fakirs1932440 HEU
Heuzé, PaulOù en est la métapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie.1926100 HEU
Hewat McKenzie, J.Spirit intercourse, its theory and practice1916421 HEW
Heywood, RosalindThe infinite hive1964100 HEY
Heywood, RosalindThe sixth sense1959100 HEY
Hilke, ManfredL'écriture automatique - das Verhältnis von Surrealismus und ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. in der Lyrik von André BretonPeter Lang2002480 HIL
Hilliard , John Northern et Jones, C.W. (ed.)La prestidigistation du XXe siècle. I. Tours de cartes modernes...Payot1954440 HIL
Hilliard, John Northern, Jones, Carl W. et Hugard, Jean (ed.)La Prestidigitation du XXe siècle. II. Tours divers...Payot1954440 HIL
Höffding, HaraldLa philosophie de Bergson. Exposé et critique1916230 BER
Hoffmann, Banesh et Dukas, HelenAlbert Einstein créateur et rebelle1975300 HOF
Hollen, HenryClairaudient transmission1931120 HOL
Hollier, RobertTohu bohu des confins de la science au seuil de la connaissance1972212 HOL
Hope, MurryPractical Egyptian Magic1983431 HOP
Hopkins, P. O.« Ce qu’ils ont fait de Darwin est abominable »Université Loui1976PF FS
Hordé, PierrickNouvelles histoires incoryables de la médecine1994300 HOR
Hordé, PierrickNouvelles histoires incroyables de la médecine. Tome III1995300 HOR
HorusLa clef de l’occultisme1922430 HOR
Houllevigue, LouisLa matière1931300 HOU
Houran, J, Lense, R. (dir)Hauntings and poltergeists: Multidisciplinary Perspectives150 HOU
Houssais, Jean-FrançoisLes trois niveaux de la conscience100 HOU
Houtkooper, Johannes M.Observational theory. A research programme for paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)} phenomena1983100 HOU
Houziaux, Alain et Dumas, André (préf.)Le désir, L’arbitraire et le consentement : pour une éthique du tragiqueAubier Montaign1973230 HOU
Howells, W.Les païensPayot1950410 HOW
Huber, WinfridLa psychologie clinique aujourd’hui1987220 HUB
Hugo, VictorConversation with eternity. The forgottent masterpiece of Victor Hugo1998480 HUG
Humphrey, Betty M.Handbook of tests in parapsychology1948100 HUM
Humphrey, NicholasA history of the mind1993230 HUM
Hurst, L. A., Mundy-Castle, A. C. et Roux, A. S.Parapsychology and some potential relationships1959???
Husiman, Denis (dir.)Encyclopedie de la psychologie. Autour de la psychologie.1976220 HUI
Huson, PaulTestez vous-même votre perception extra-sensorielle120 HUS
Hutin , SegeLes civilisations inconnues : mythes ou réalitésLibrairie Arthe1961400 HUT
Hutin, SergeAleister Crowley : le plus grand des mages modernes1973211 HUT
Hutin, SergeLa vie quotidienne des alchimistes au Moyen age1977432 HUT
Hutin, SergeLes disciples anglais de Jacob Boehme1960422 HUT
Hutin, SergeLes Gnostiques1959410 HUT
Hutton, J.B.Il nous guérit avec ses mains140 HUT
Huxley , AldousL’art de voirPayot1950490 HUX
Huxley , Aldous et Ballard, J.G. (préf.)The doors of perception and heaven and hellflamingo1994490 HUX
Huxley, AldousLes portes de la perceptionPygmailion1975400 HUX
Huxley, FrancisThe invisibles1966430 HUX
Hyslop, J. H.Contact with the other world1919160 HYS
Hyslop, James H.Life after death. Probles of the future life and its nature1919160 HYS
Icard, SéverinEternité et évolution1932300 ICA
Igenbergs, ErikDie Kraft des Denkens : Forschungsbericht über Konfrontation d. menschl. Psyche-Seele mit ElektrizitätAkademischer Ve1981100 IGE
Ikéda (éd.), DaisakuDictionnaire du Bouddhisme1991410 IKE
Il laboratorio (éd.)Proceedings 2002. Ricerca e teoresi di biopsicociberneticas. d.PC LIRB 1
Il laboratorio (éd.)Proceedings 2003-2004. Ricerca e teoresi di biopsicocibernetica2005PC LIRB 2
Imbert-Nergal, R.Les sciences occultes ne sont pas des sciencesPublications de1959180 IMB
Imich, Alexander (ed.)Incredible tales of the paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}1995100 IMI
Indomptés de l’Art (coll)Indomptés de l’Art. Catalogue de l'exposition Autour de l’Art Brut. Palais Granvelle. Besancon. 7 mars, 28 avril 1986.211 IND
Ingalese, RichardL’histoire et le pouvoir de l’esprits. d.100 ING
Inglis, BrianNatural and Supernatural: A History of the ParanormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)} from Earliest Times to 1914100 ING
Inglis, BrianScience and parascience100 ING
Institut für grenzgebiete der wissenschaftZinfo. Zeitschrifteninformationavr.-82outils
Institut MétapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie. International (éd.)Compte rendu du 3e congrès international de recherches psychiques1928PC SPRLa Society for Psychical Research (SPR) est une société anglaise fondée en 1882 par des universitaires de l'élite intellectuelle de Cambridge et d'autres facultés de Grande-Bretagne, ayant pour but l'étude rationnelle des phénomènes psi et en particulier des apparitions. La SPR existe encore et a suscité la création d'organismes similaires dans d'autres pays (ex: American Society for Psychical Research aux Etats-Unis - ASPR).
Institut d’anthropologie physique de l’Université de Gênes (éd.)9e congrès international de médecine néo-hippocratique1974PC IAPUG
Institut für Grenzgebeite der Psychologie und PsychohygieneFrontiers of psychology - Abstracts1999PC IGPPInstitut für Grenzgebiete der Psychologie und Psychohygiene (IGPP) : Organisme fondé en 1950 par H. Bender et situé à Freiburg, en Allemagne. Grâce notamment à un apport important de fonds privés, il est actuellement le plus grand centre de recherches parapsychologiques en Europe. Il possède un service d'accueil du public assuré par des psychologues.
Institut für Grenzgebeite der Psychologie und PsychohygieneTätgkeitsbericht Biennual Report 2000/2001mai-02100 INS
Institut für Grenzgebeite der Psychologie und PsychohygieneTätgkeitsbericht Biennual Report 2002/2003mai-04100 INS
Institut für Grenzgebeite der Psychologie und PsychohygieneTätgkeitsbericht Biennual Report 2004/2005mars-06100 INS
Institut für grenzgebiete der psychologie und psychohygieneForschung. Beratung. Information211 INS
Instituto argentino de parapsicologiaPrimeras jornadas argentinas de parapsicologia. Buenos Aires, 3-5 de abril de 19801981PH PJAP
Internationaal AntiquariaatThe occult library “Quo Vadis” of the late Miss Storey, Geneva comprising books on Theology - philosophy - occultism - anthroposophy - oriental theology and philosophy - freemasonry - theosophy - occult medicine - astrology - etc.s. d.outils
International AntiquariaatCatalogue 216. Humanitiess. d.Outils
International association for psychotronic research (éd.)2nd International congress on psychotronic research1975PC IAP 2
International association for psychotronic research (éd.)3rd International congress on psychotronic research1977PC IAP 3
International center of medical and psychological hypnosisInternational congress of hypnosis and handwriting psychology. Psychotherapy congress. Taormina, Italy, April 22 to 27, 19811981Divers
Ionescu , Vlaicu et Brosses, Marie-ThérèseLes dernières victoires de Nostradamusfilipacchi1993470 ION
Irvine, DoreenArrachée aux démons1973carton01
Irwin, H.J, Watt C.An introduction to parapsychology - 5th ed.100 IRW
Isnard, EdmondÉtude philosophique de l’émotion religieuse et mystique1914410 ISN
Isnard, EdmondLa sagesse du Bouddha et la science du bonheur1927410 ISN
Itoh, HashimeIntroduction to popular psychics1964100 ITO
Itoh, HashimeLife, mind and Nature1968100 ITO
Itoh, HashimeThe essence of the universe and the mystery of the spirit1968100 ITO
J.B. (pseud.), et Ambelain, Robert (préf.)Manuel de magie pratiqueEditions Niclau1941440 B
Jacolliot , LouisHistoire des viergesA. Lacroix et C1879211 JAC
Jacolliot , LouisLa femme dans l’Inde : la femme aux temps védiques, aux temps brahmaniques et dans l’Inde de la décadenceA. Lacroix et C1877211 JAC
Jacolliot, LouisChristna et le Christ1874carton01
Jacolliot, LouisLe spiritisme dans le monde1879421 JAC
Jacq , ChristianLe message des constructeurs de cathédralesEditons du Roch1980490 JAC
Jacq, ChristianLa confrérie des sages du nordEditions du Roc1980490 JAC
Jacquard, AlbertLa matière et la vie1995300 JAC
Jaffé, AnielaGeister-Erscheinungen und Vorzeichen1958220 JAF
Jaffé, Aniela et Jung, C.G.Erinnerungen,Träume, Gedanken von C.G. JungWalter1971220 JAF
Jagot, Paul C.L’hypnotisme à distance. La transmission de la pensée et la suggestion mentales. d.110 JAG
Jagot, Paul C.Traité théorique et pratique de double vue1971100 JAG
Jagot, Paul-C.L’influence à distance (La transmission de la Pensée et la Suggestion Mentale - Cours pratique de Télépsychie)Dangles?490 JAG
Jagot, Paul-C.Méthode pratique de magnétisme, hypnotisme, suggestion (Cours d’expérimentations à la portée de tous)Dangles1970490 JAG
Jahn, RobertOn the representation of psychic research to the community of established science1983M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Jahn, Robert G.mai-96
Jahn, Robert G. et Dunne, Brenda J.On the quantum mechanics of consciousness with application to anomalous phenomena1984M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Jahn, Robert G., Devereux, Paul et Ibison, MichaelAcoustical resonances of assorted anciant structures1995M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Jahn, Robert G., Nelson, Robert, D. et Dunne, Brenda J.Variance effects in REG series scors distributions1985M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Jahn, Robert, Dunne, Brenda J., Dobyns, Y. H., Nelson, Roger D.et Bradish G. J.ArtREG : A random event experiment utilizing picture-preference feedback1. rétroaction de l’information dans les systèmes cybernétiques ; information renvoyée au sujet sur n’importe quelle mesure prise sur lui-même (physiologique, psychologique, tests psi) ; 2. moyen utilisé pour lui redonner cette information (ex : feedback auditif, feedback visuel, etc.).1999M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
James, WilliamÉtudes et réflexions d’un psychiste1924230 JAM
James, WilliamLes formes multiples de l’expérience religieuse. essai de psychologie descriptive2001230 JAM
Janet, PierreL’automatisme psychologique. Essai de psychologie expérimentale sur les formes inférieures de l’activité humaine1973220 JAN
Janov, ArthurL’amour et l’enfantFlammarion1977220 JAN
Janov, ArthurLe cri primal (Thérapie primale :Traitement pour la guérison de la névrose)Flammarion1975220 JAN
Jarricot , JeanLa radiesthésieGrasset1959460 JAR
Jarricot, JeanPhysique & mental en Radiesthésie1949460 JAR
Jaschke, Willy K.Die para-psychologischen Erscheinungen1928100 JAS
Jastrow, JosephLa subconscience1908220 JAS
Jaurès, JeanDe la réalité du monde sensible1994230 JAU
Javane, Faith et Bunker, DustyNumerology and the divine trianglePara Research1980470 JAV
Jaworski, Helan et Mortier, Alfred (préf.)Pourquoi la mort ? L’intériorisationEditions J. Oli1926160 JAW
Jazan, José et Rollet, JeanLa cybernétique des sens ou si l’homme voulait ! ...1962100 JAZ
Jeandidier, ArmandLa connaissance humaine1949220 JEA
Jeandidier, ArmandLe panpsychisme vital1954220 JEA
Jeanniar du dot, A.L’hypnotisme transcendant devant la philosophie chrétienne1909410 JEA
Jinarajadasa , C.Les premiers enseignements des maîtres 1881-1883Editions Adyar1924430 JIN
Jinarajadasa, C.Lettres des Maîtres de la Sagesse1926400 JIN
Johnson, Phillip ELe darwinisme en question: science ou métaphysique ?1997300 JOH
Joiré, PaulLes phénomènes psychiques et supernormaux1909100 JOI
Joleaud , L.Eléments de paléontologie. II.Armand Colin1927211 JOL
Jones, David E.Visions of time100 JON
Joulin, MarcPetite vie de Jean-Marie Vianney (curé d’Ars)1990carton01
Joyeux, Henri et Laurentin, RenéEtudes médicales et scientifiques sur les appartions de Medjugorje1985410 JOY
Jung, Carl GDialectique du moi et de l’inconscient1964220 JUN
Jung, Carl GL’énergétique psychique1956220 JUN
Jung, Carl GPsychologie et alchimie1970220 JUN
Jung, Carl GWelt der Psyche1954220 JUN
Jung, Carl G et Franz, M.L. vonMysterium Coniunctionis. Untersuchung über die Trennung and Zusammensetzung der seelischen Gegensätze in der Alchimie1955220 JUN
Jung, Carl GustavMandala: Bilder aus dem UnbewusstenWalter1987220 JUN
Jung, Carl GustavÜber Grundlagen der analytischen Psychologie (Die Tavistock Lectures 1935)Fischer1975220 JUN
Junod, Henri A.The life of a south african tribeUniversity Book1962212 JUN
Jussieu, anonymeRapport de l’un des commissaires chargés par le roi de l’examen du magnétisme animal1784110 JUS
Kahane, E., Galifret, Y. et Imbert-Nergal, R.Faut-il réhabiliter la radiesthésie ?1963180 KAH
Kann, AlbertHenri Bergson und meine Ideen1935230 BER
Kanters, Robert et Robert, AmadouAnthologie littéraire de l’occultismeSeghers1975480 KAN
Kapferer, J. N. et Dubois, B.Echec à la science, la survivance des mythes chez les françaiséditions ration1981212 KAP
Kaploun , AlbertPsychologie générale tirée de l’étude du rêvePayot1919220 KAP
Kardec, AllanL’Évangile selon le spiritisme contenant l’explication des maximes morales du christ. Leur concordance avec le spiritisme et leur application aux diverses positions de la vie1952421 KAR
Kardec, AllanLa genèse, les miracles et les prédictions selon le spiritisme1952421 KAR
Kardec, AllanLe livre des esprits. Tome 2s. d.421 KAR
Kardec, AllanLe spiritisme à sa plus simple expression. Exposé sommaire de l’enseignement des Espritss. d.421 KAR
Kardec, AllanOeuvres posthumesDervy-Livres1978421 KAR
Karmi, UlfInspiration divine1954carton01
Kastenbaum, RobertLa vie après la mort1986160 KAS
Kayser, CharlesLe sommeil et le rêve1976220 KAY
KelaouchiLa Tradition Cosmique1920400 KEL
Kelley Hack, GwendolynModern psychic mysteries at Millesimo castles. d.120 KEL
Kelly, Edward F. et Locke, Ralph G.Altered states of consciousness and psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. : an historical Survey and research prospectus1981M PMS
Kelly, Edward F., Kelly, Emily Williams, Cabtree, Adam, Gauld, Alan, Grosso, Michaelet Greyson, BruceIrreducible Mind. Toward a psychology for the 21st century2007130 KEL
Kelly, John V. (éd.)Telepathy1953121 KEL
Kelway-Bamber, L.Claude’s book1919160 KEL
Kelway-Bamber, L.Claude’s second book1920160 KEL
Kemmerich, MaxDie Brücke zum Jenseits1927150 KEM
Kerneiz , C.Postures et respirations du Hatha-yoga : enseignement et pratiqueEditions Jules1951?
Keyes, DanielBilly Milligan : L’homme aux 24 personnalitésBalland1982220 KEY
Kilner, Walter J.The human atmosphere (the aura)1920100 KIL
KippourKippour410 KIP
Kirk , EleanorThe influence of the zodiac upon human lifeL.N. Fowler & C1894472 KIR
Kisacanin , CorinneDialogues aves les mortsEditions du Roc1994160 KIS
Klary , C.La photographie nocturne : applications de la lumière-éclair obtenue par la combustion du magnésiumSociété d’éditi1893300 KLA
Klein, FélixMadeleine Sémer convertie et mystique 1874-19211923410 KLE
Knight-Jadczyk, LauraL’histoire secrète du monde. Un fil d’Ariane2006430 KNI
Koch, KurtOccult Bondage and Delivrance1970430 KOC
Koestler, ArthurLe cheval dans la locomotive : le paradoxe humain1968230 KOE
Koestler, ArthurLe hasard et l’infini1977230 KOE
Koestler, ArthurLes racines du hasardCalmann-Lévy1972170 KOE
Konczewski, C.La pensée préconsciente. Essai d’une psychologie dynamiste1939220 KON
Kopp, RenéIntroduction générale à l’étude des sciences occultes1930430 KOP
Kopp, RenéVariétés sur la vérité1932430 KOP
Krafft , K.E.Astro-physiologie : ûber Gesetzmässige beziehungen zwischen dem gestirnstand zur geburtszeit, der bewegung der gestirne und dem ablau der lebensvorgänge im menschlichen körperAstra-Verlag1928472 KRA
Kramer, Wim, Bauer, HovelmannPerspectives of clinical parapsychology, an introductory readerNULL2012130 KRA
Kranz, StewartScience and technology in the arts. A tour through the realm of science+art1974300 KRA
Krassa, PeterFather Ernetti’s chronovisor : The creation and disappearence of the worlds first time machine2000211 KRA
Krippner, StanleyLes pouvoirs psychiques de l’homme : recherches scientifiques en URSS et dans les pays de l’Est1985100 KRI
Krippner, Stanley (ed.)Extrasensory perception1978M APR
Krippner, Stanley (ed.)Psychokinesis1977M APR
Krishnamurti , J.Le service dans l’éducationLes éditions ths.d.490 KRI
Kristen, MaudDévelopper votre 6 ème sens par le Yi-KingPresse du chate2009120 KRI
Kristen, MaudFille des étoiles1994120 KRI
Kristen, MaudMa vie et l'invisible120 KRI
Kristen, MaudPour en finir avec madame Irma. Confessions d’une voyante1990120 KRI
Kubler-Ross, ElizabethLa Mort dernière étape de la croissance1985160 KUB
Kurth, HansDictionnaire des rêves de A à Z. Le guide complet pour l’analyse et l’interprétation des rêves1982400 KUR
L., A.Harmonie avec le monde inviible Dervy1979400 L
La Camera, NinoNuovi principi di psicologia1980220 LAC
La Noë, François (de)Le langage de la main : chirologie et chiromancieGrasset1958470 LAN
La Tourette , Gilles (de)Les états neurasthéniques : formes cliniques, diagnostic, traitementLibrairie J.-B.1898220 LAT
Labadié, JeanAux frontières de l’au-dela1939100 LAB
Lacomme, RobertLes voies de l’inconscient révélées par la Radiesthésie1989460 LAC
Lacroix, HenryL’homme et sa chute1891421 LAC
Lafforest, Roger deCes maisons aui tuent1972150 LAF
Lafleche, PierreEmprises et méprises de psyche : quarante ans de souvenirs psychiques1972100 LAF
Laflèche, PierreSigurd Nielson ou la machine à voir l’invisible1971480 LAF
Lakhovsky, Georges et D’Arsonval, ArsèneL’origine de la vie : La radiation et les êtres vivantsGauthier-Villar1925300 LAK
Lambert, AlfredIntroduction à la méthode de radiesthésie Mermets.d.460 LAM
Lambert, Helen C.Cure through suggestion Vol. I et II1933140 LAM
Lamouche, AndréLa théorie harmonique Tome 1. Le principe de simplicité dans les mathématiques et dans les sciences physiques1955100 LAM
Lamouche, AndréLa théorie harmonique Tome II. Biologie1956100 LAM
Lamouche, AndréLa théorie harmonique Tome III. Psychologie1957100 LAM
Lancelin , CharlesMes rapports avec le diable, coups de sonde dans le mystère : Conférences donnée le 9 décembre 1912 à l’Institut de Recherche psychiques de FranceHector et Henris.d.400 LAN
Lancelin, CharlesL’occultisme et la vie1928430 LAN
Lancelin, CharlesLa sorcellerie des campagness.d.431 LAN
Landreaux-Valabrègue, JackieLes scientifiques à la recherche de Dieu1993211 LAN
Lang, AndrewThe maid of France1909410 LAN
Langlade, Vincent deEsotérisme, médiums, spirites du Père Lachaise1982211 LAN
Langton, EdouardLa démonologie (Etude de la doctrine juive et chrétienne, son origine et son développement)Payot1951410 LAN
Lannoux, Jean-Louis et Si Ahmed, DjoharFernand Desmoulin, oeuvres médiumniques (1900-1902)2002211 LAN
Lannoy, Odette deDozulé, un témoignage au service de la verité1994carton01
Lanoire, MauriceReflexions sur la survie1971160 LAN
Lantier, JacquesL’extraordinaire aventure de la théosophie1970422 LAN
Lantier, JacquesLa cité magique et magie en Afrique noireFayard1972212 LAN
Lantier, JacquesLe spiritisme1971421 LAN
Lapassade, GeorgesGens de l’ombre. Transes et possessions1982212 LAP
Laplantine, FrançoisL’ethnopsychiatrieP.U.F.1988220 LAP
Laplantine, François (dir.)Un voyant dans la ville. Le cabinet de consultation d’un voyant contemporain : Georges de Bellerive1991120 LAP
Laplantine, François et Rabeyron, Paul LouisLes médecines parallèles1987300 LAP
Larcher, HubertL’acoustique cistercienne et l’unité sonore1975300 LAR
Larcher, HubertLa memoire du soleil aux frontières de la mort1990160 LAR
Larcher, HubertL'odyssée de la conscienceEdition de l'IM2013100 LAR
Larcher, Hubert et Ravignant, P.Les domaines de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.1972100 LAR
Largeault, J.Hasards, probabilités, inductionsUniversité de T1979170 LAR
Larnaudie, RogerLa vie surhumaine de S. Hahnemann, fondateur de l’homéopathie1935211 LAR
Laruelle, FrançoisEn tant qu’un1991230 LAR
Lassaigne, AugusteMémoires d’un magnétiseur contenant la biographie de la somnambule Prudence Bernard1851110 LAS
Lasserre, HenriL’esprit et la chairPayot1951410 LAS
Lasserre, HenriLes épisodes miraculeux de Lourdes2002410 LAS
Laurentin, René10 d’apparitions : nouvelles croisances et reconnaissances des pèlerinage1994carton01
Laurentin, René11 années d’apparitions : la traversée du desert, guerre-famine-prière1971carton01
Laurentin, RenéApparitions de Marie à Medjugorje. Où est la verité ?1970carton01
Laurentin, RenéDieu existe : en voici les preuvesFayard1972410 LAU
Laurentin, RenéLa vierge apparaît-elle à Medjugorje ?1971carton01
Laurentin, RenéLe démon, mythe ou realité1982410 LAU
Laurentin, RenéMedjugorje. Récit et chronologie des apparitionsP.U.F.1988carton01
Laurentin, RenéPetite vie de Bernadette1991carton01
Laurentin, RenéYonne-Aimée de Malestroit. Maitre de vie spirituelle1987carton01
Laurentin, RenéYvonnes-Aimée de Malestroit. Écrits spirituels1975carton01
Laurentin, René et Lejeune, R.Message et pédagogie de Marie à Medjugorje. Corpus chronologique des messages1990carton01
Lavaur , J.-H.Comment se réalise en ce moment même la fin de l’empire allemand annocé par plusieurs prophéties célèbres, précises et concordatesEdition de l'IM2013472 LAV
Lavier, JacquesHistoire, doctrine et pratique de l’acupuncture chinoise1972300 LAV
Lawton, GeorgeThe drama of life after death : a study of the spiritualist religionUniversité de T1979421 LAW
Layet, MaxenceL’énergie secrète de l’univers1935490 LAY
Le Bon , GustaveL’évolution des forces1991300 LEB
Le Bon, GustaveLes opinions et les croyances. Origines irrationnelles des croyances, les éléments de la personnalité, la volonté inconsciente, les conflits des logiques affective, mystique, collective et rationelle, la balance des motifs, pourquoi les opinions différent1851220 LEB
Le Clément de Saint-MarcqAbrégé du cours de théologie créé pour le Bureau permanent d’étude des phénomènes spirites1911carton01
Le Clément de Saint-MarcqLa clef scientifique du spiritisme421 LEC
Le cour, PaulManifestations posthumes. Mes rapports avec les invisibles Louis Claude de Saint Martin, etc.1950160 LEC
Le Coz, MartineHypnose et Graphologie : EtudesEditions du Roc1993470 LEC
Le Dantec, FelixLes influences astrales1907300 LED
Le Gall, Jean-MarieAu-delà de la matière2001140 LEG
Le Gall, MauriceToute la radiesthésie en neuf leçons1953460 LEG
Le Goff, Jean-PaulLe mystère Napoleon1985211 LEG
Le Loup De Sainville, H.juillet-aout 19Doube
Le Malefan, PascalFolie et spiritisme130 LEM
Le Renard, AlfredL’Orient et sa tradition1952410 LER
Le Roy, ÉdouardUne philosophie nouvelle. Henri Bergson1914230 BER
Leadbeater, C.W.La mort et les états qui la suivent1917422 LEA
Leadbeater, C.W.Le Credo chrétien, son origine et sa signification1904422 LEA
Leadbeater, C.-W.De la clairvoyanceConnaissance d’objets ou d’événements à distance sans l’intermédiaire des sens.1910421 LEA
Leadbeater, C.-W.L’occultisme dans la nature (entretien d’Adyar). Deuxième série1913430 LEA
Leadbeater, C.-W.L’occultisme dans la nature (entretiens d’Adyar). Première série1911430 LEA
Leadbeater, C.-W.La pensée, sa puissance, son emploi1910421 LEA
Leadbeater, C.-W.Une esquisse de la Théosophie1916422 LEA
Leeds, Morton et Gardner, MurphyThe ParanormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)} and the normal1980100 LEE
Lefebure , FrancisLa respiration rythmique et la concentration mentale en éducation physique, en thérapeutique et en psychiatrieAryana1953490 LEF
Lefebure , FrancisLes homologies : architecture cosmique ou la lumière secrète de l’Asie devant la science moderneAryanas.d.430 LEF
Lefebure, FrancisExpériences initiatiques. Visions et dédoublements1956430 LEF
Lefebure, FrancisL’initiation de Pietro1967480 LEF
Lefèvre, JLa matérialisation de l’éther1908300 LEF
Legajean, C.La volontéEdouard Aubanie1946490 LEG
Legrand, Jean-René, Cocteau, Jean (préf.) et Taurelle, Raymond (post.)Méditations cabbalistiquesLes éditions de1955430 LEG
Legrand, TeddyEnvoûteurs, guérisseurs et mages1936212 LEG
Lehmann, RosamondThe swan in the evening1967480 LEH
Leidse Onderwijsinstellingen (LOI)ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. vak 712 serie 1 les 1. Wat is parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. ?outil
Lemaire, CatherineRêves éveillés. L’âme sous le scalpel1993220 LEM
Leprince, AlbertLes ondes de la pensée, manuel pratique de telepathie provoquée1973121 LEP
Leroy, PierrePierre Teilhard de Chardin tel que je l’ai connu1958230 TEI
Leroy, RogerUn voyant au XXe siècle : DieudonnéLa Table Ronde1965120 LER
Les admirables secrets de Magie Naturelle du Grand-Albert et du Petit-AlbertLes admirables secrets de Magie Naturelle du Grand-Albert et du Petit-Albert432 ADM
Lescaut, PoumiBALAYOGI , L’alchimie du silenceOxus2003400 LES
LeShan, LawrenceThe Medium, the Mystic, and the Physicist (Toward a General Theory of the ParanormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)})The Viking Pres1975100 LES
LeShan, LawrenceToward a general theory of the paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}. A report of work in progress1969M PMS
Lesourd, GabrielCours pratique de radiesthésie1947460 LES
Leti, Giuseppe , Lachat, Louis et Coën, Antonio (préf.)L’esotérisme à la scène: la flute enchanté, Parsifal-Faust1935430 LET
Leuret, François et Bon, HenriLes guérisons miraculeuses modernes avec radiographies, plans et graphiquesPUF1950410 LEU
Lévrier, LéonLes forces médiuminiques, conférences de M. le Pr Pascal sur ses recherches dans l’inconnu. Compte rendu1921100 LEV
Lévy, EugèneQuelques réflexions sur l’initiation de Rudolf Steiner1910430 LEV
Lévy, Paul-EmileL’éducation rationnelle de la volonté, son emploi thérapeutique1909220 LEV
Lévy-Leblond, Jean-MarcL’esprit de selFayard1981300 LEV
Lévy-Leblond, Jean-MarcLa physique en questions : mécaniqueVuibert1981300 LEV
Lhermitte, JeanLe cerveau et la pensées. d.300 LEH
Lhomme, J.Le spiritisme peut-il vous guérir ? Comment ? Des preuves...s. d.421 LHO
LibraireLibrairie Jean-Luc Proust. Livres anciens et modernes - Sciences, philosophie, religions, ésotérisme, folklore1989, 1991outil
Lichnerowicz, Alain, Perroux, F et Gadoffre, GAnalogie et connaissance. Tome 2. De la poesie à la science1981212 LIC
Liger-Belair, G.Je suis fakir1973400 LIG
Light in darknessLight in darkness410 LIG
Lignon, YvesIntroduction à la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. scientifique1994100 LIG
Lignon, YvesL’autre cerveau1992100 LIG
Lignon, YvesLa vie…et après ? La science enquête160 LIG
Lignon, YvesLes phénomènes paranormaux1996100 LIG
Lignon, YvesLes phénomènes paranormaux - Collection Archives de l'histoire1996100 LIG
Lignon, YvesParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.1988100 LIG
Lignon, YvesQuand la science rencontre l’étrange1994100 LIG
Lignon, YvesQuand la science rencontre l’étrange2004100 LIG
Lignon, Yves et Benhedi, LouisLa vie derrière la vie1998160 LIG
Lilly , John C.The centre of the cyclone : An autobiography of inner spacePaladin1973?
Lins, EdmarOs fanta’sticos caminhos da parapsicologias. d.100 LIN
Linssen, RobertAu delà du hasard et de l’anti-hasardLe Courrier du1982300 LIN
Lionnet , Anne-MarieIsabelle : une lumière dans la nuitEditions du Roc1992160 LIO
Lionnet , Anne-MarieL'amie invisible160 LIO
Lionnet , Anne-Marie et Hardy, Françoise (préf.)Une clé pour l’éternitéEditions du Roc1995160 LIO
Lodge , OlivierPourquoi je crois à l’immortalité personnelleJean Meyer1929160 LOD
Lodge, OliverConviction of survival. Two discourses in memory of F. W. H. Myers1930160 LOD
Lodge, OliverLa survivance humaine1921160 LOD
Lodge, OliverMan and the universe1919100 LOD
Lodge, OliverMy philosophy representing my views on the many functions of the ether of space1933100 LOD
Lodge, OliverPast years. An autobiography1931100 LOD
Lodge, OliverRaymond or life and death1918160 LOD
Lodge, OliverRaymond Revised1922160 LOD
Lodge, OliverReason and belief1919100 LOD
Loftus, Elizabeth et Ketcham, KatherineLe syndrome des faux souvenirs. Ces psy qui manipulent la memoire1997220 LOF
Lohr, JacquesLes nouveaux horizons de la télépathieLa télépathie désigne un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue.1994121 LOH
Lolli, EnzoIl mondo come induzione neurica1936220 LOL
Lombroso, CésarHypnotisme et SpiritismeFlammarion1916110 LOM
Lonegren, SigLes labyrinthes. Mythes traditionnels et applications mondernes1993212 LON
Loran, P.P.Vers ailleurs ?s.d.400 LOR
Lorenzen, Coral E.The shadow of the unknown1970212 LOR
Lorenzi de Buttafoco, MayL’homme, dieu de ce mondeAdyar1950400 LOR
Lorimer, DavidLa mort, l’autre visage de la vie1995160 LOR
Lowenfeld, MargaretMosaïc test1960220 LOW
Lucas, J.R. et Hodgson, P. E.Spacetime and electromagnetism1990300 LUC
Luce, GastonLéon Denis. L’apôtre du spiritisme, sa vie, son œuvreJ. Meyer1928421 LUC
Lupasco, StéphaneL’univers psychique. La fin de la psychanalyse.Denoel-Gauthier1979220 LUP
Lupasco, StéphaneLes trois matièresoct.-181960230 LUP
Luppé, Olivier de et A. Pino, R. Ripert et B. SchwartzD’Hervey de Saint-Denys 1822-18921995400 HER
Lüscher, MaxLe test des couleursAubanel1973490 LUS
Lutoslawski, WicentyVolonté et libertéFélix Alcan1913230 LUT
Lutoslawski, WincentyThe world of souls1924230 LUT
Lyons Arthur, Truzzi MarcelloThe blue sense122 LYO
Lyttelton, EdithSome cases of prediction, a study1937123 LYT
M.S.T.L’Islamisme et son enseignement ésotérique1903410 MST
Mabille, PierreLa construction de l’homme1936300 MAB
MacGregor, GeddesEnquête sur l’existence de la réincarnation1995160 MAC
Macias, Pierre et Benhedi, LouisFantômes et apparitions150 MAC
MacKenzie, NormanLes rêves1966400 MAC
Mackenzie, WilliamPresentazione del supernormale1951100 MAC
MacLellan, Alastair W.Extra sensory perception, an elementary explanation1992120 MAC
MacLellan, Alastair W.Extra-sensory perception, witchcraft, spiritualism and insanity1958100 MAC
Madras, BenaresKrishnamurtiLe cercle du li1950400 MAD
Maffesoli, MichelLa Galaxie de l’imaginaire (dérive autour de l’oeuvre de Gilbert Durand)Berg Internatio1980230 MAF
magicien moderne, (Le)Le magicien moderne440 MAG
Magre, MauriceLa beauté invisible1937410 MAG
Magre, MauriceLa mort et la vie future1932400 MAG
Magre, MauriceLe trésor des albigeois. Roman du XVIe siècle à Toulouse1938480 MAG
Magre, MauriceLes interventions surnaturelles1939410 MAG
Magre, Maurice et Granger, Michel (préf)La clef des choses cachéesFasquelle1935430 MAG
Mailly Nesle, Solange (de)L’être cosmique ou dialogue entre l’astrologie et la scienceFlammarion1985472 MAI
Mainage, P.Le bouddhisme1930410 MAI
Mainage, Th.Immortalité1926160 MAI
Maine de Biran, PierreOeuvre tome 61930230 MAI
Maine de Biran, PierreOeuvre tome 71930230 MAI
Maingot, G.La Phrénoscopie1921300 MAI
Maison européenne de la photographie et Metropolitan museum of artLe troisième œil. La photographie et l’occulte.Catalogue de l’exposition, 3 novembre 2004Gallimard2004211 MAI
Maison européenne de la photographie et Metropolitan museum of artThe perfect medium. Photography and the occult.Catalogue de l’exposition, 3 novembre 20042005211 MAI
Maitre EckhartTraités et Sermons1942230 ECK
Majax, GérardLe grand bluff (Les escrocs de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.)Fernand Nathan1978180 MAJ
Mallasz, GittaDialogue avec l’ange1990430 MAL
Mancini, Sylvia (dir.)La fabrication du psychisme. Pratique rituelle au carrefour des scinces humaines et des sciences de la vie.2006100 MAN
Mandelbrot, BenoitLes objets fractals1989300 MAN
Manfield , HaroldLa santé du moralEditions Nilssos.d.490 MAN
Mangan, Gordon L.A review of published research on the relationship of some personality variables to ESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement. scoring level1958M PMS
Mangin, HenriPrécis de chiroscopie médicaleBibliotheque ch1939470 MAN
Manilius , MarcusLes astrologiques ou la science sacrée du cielEditions S.G.P.1970472 MAN
Manning, MatthewD’où me viennent ces pouvoirs ?1975120 MAN
Mannoni , OctaveDes psychanalystes vous parlent de la morttchou1979220 MAN
Mannoni, Maud, Augé, M., David-Ménard, M., Granoff, W., Lang, J.-L.et Mannoni, O.L’objet en psychanalyse (Le fétiche, le corps, l’enfant, la science)Denoel1986220 MAN
Marabini, EnricoLa biopsicocibernetica. Una branca delle scienze dell’uomo2007100 MAR
Marabini, EnricoPropeduetica parapsicologia1978100 MAR
Marcard, René
Petite histoire de la chimie et de l’alchimie1938432 MAR
Marcel, GabrielJournal Metaphysique1927230 MAR
Marcel, GabrielThe influence of psychic phenomena on my philosophy1955PC SPRLa Society for Psychical Research (SPR) est une société anglaise fondée en 1882 par des universitaires de l'élite intellectuelle de Cambridge et d'autres facultés de Grande-Bretagne, ayant pour but l'étude rationnelle des phénomènes psi et en particulier des apparitions. La SPR existe encore et a suscité la création d'organismes similaires dans d'autres pays (ex: American Society for Psychical Research aux Etats-Unis - ASPR).
Marchioness townshend of raynhamTrue ghost stories1936150 MAR
Marcotte, HenriLa telesthesie, methode d’entrainement à la telepathie1977121 MAR
Mardrus , J.C.Toute-Puissance de l’adepte : transcritpion des hauts textes initiatiques de l’Egypte, le livre de la vérité de la paroleHenri Durville1932430 MAR
Mariavé, HenryLe Philosophe suprême, exégèse du secret de la Salette. I. Jésus-Libertéimpr. de Firmin1924430 MAR
Marinuzzi, RaulParapsicologia didatica1977100 MAR
Marion-ClaudeLa voyance par les fleursJean-Renard1940470 MAR
Marquès-Rivière , JeanLe yoga tantrique hindou et tibétainLibrairie Véga1938410 MAR
Marquès-Rivière, JeanL’Inde secrète et sa magie1937212 MAR
Marquette, Jacques deConfessions d’un mystique contemporain1965450 MAR
Marsh, M. C. et Valkhoff, M.Two experiments in paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)} cognition1962???
Martin, Charles-NoelLes vingt sens de l’homme devant l’inconnu.1958300 MAR
Martino, BernardVoyage au bout de la vie1987160 MAR
MartinusThe ideal food1965490 MAR
Martiny , Marcel et Marcel, Gabriel (préf.)Hippocrate et la médecineLibrairie Arthe1964300 MAR
Marx-Lange, CamilleScience et préscience1918230 MAR
Mary, Roger LucArchives secrètes de l’occulstisme et de la spiritualité1993430 MAR
Mary, Roger LucDictionnaire de l’occultisme1994430 MAR
Mary, Roger Luc et Sanoda, Mathilde (préf.)Le livre de l’astrologie : guide pratiqueEditions de Vec1994472 MAR
Mary, Roger-LucL’initiation. Mystères, histoire et symboles1993430 MAR
Massilie, Sirius (de)La sexologie. L’oracle des sexe. Prédiction du sexe des enfants avant la naissanceH. Daragons.d.470 MAS
Masson, HervéLe diable et la posséssion démoniaque (Exorcismes et exorcistes, possession et possédés dans le monde contemporain)Pierre Belfond1975212 MAS
Masson, RenéFantômes, médiums et maisons hantées1964150 MAS
Masson-Oursel, P.Le fait métaphysique1941230 MAS
Mattiesen, EmilDer Jenseitige Mensch (Eine Einführung in die Metapsychologie der mystischen Erfahrung)de Gruyter1987450 MAT
Mauduit, Jacques A.Aux frontières de l’irrationel1965100 MAU
MaupanPourquoi et comment je suis sourcier. Raisons et méthodes1936460 MAU
Maurin, JacquesLa double mort des TempliersRobert Laffont1982410 MAU
Mauris, JulesLe second procès de la vierge qui pleure1927carton01
Maury, AlfredLa magie et l’astrologie1970431 MAU
Mauskopf, S.H., Mc Vaugh, M.R.The elusive science100 MAU
Mavridès, StamatiaLa relativité1988300 MAV
Maxwell, J.Les phénomènes psychiques1909100 MAX
May, RogerAux confins du surnaturel1959100 MAY
Mazière, FrancisFantastique île de PâquesRobert Laffont1965211 MAZ
Mazliah, ArletteRencontres avec des gens extraordianires: les colloques de L’ArtimonEditions Jouven1993490 MAZ
Mazzoni, MarioLettera di Giovanni Pontano sul “Fuoco Filosofico”1930???
Mc Connell, R. A.An introduction to parapsychology in the context of science1983100 MAC
Mc Connell, R. A.My search for the unicorn100 MAC
Mc Connell, R.A.Parapsychology in retrospect1987100 MAC
Mc Connell, R.A. (ed.)Encounters with parapsychology1981100 MAC
Mc Moneagle, JosephRemote viewingLe Remote Viewing (vision à distance) est une technique utilisée lors de protocoles de parapsychologie en vu d'étudier les perceptions extra-sensorielles. Les techniques de vision à distance ont pour origine les travaux de René Warcollier. Elle ont ensuite été développées au sein du programme de vision à distance commandité par la CIA dans les années 1970. Jusqu'en 1995, les chercheurs qui ont participé à ce programme se sont efforcés d'utiliser les techniques de remote viewing afin de tenter de développer des applications du psi, en particulier dans le domaine du renseignement. secrets. Mind Treck.122 MAC
Mc Mullen, GeorgeBorn many times160 MAC
Mc Mullen, GeorgeOne white crow122 MAC
McCreery, CharlesScience, philosophy and ESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement.1978120 MAC
McMahon, Joanne D. S.Eileen J. Garrett : a woman who made a difference1994211 MCM
Meglin, AlbertLe monde à l’envers. Comment retrouver les lois de la vie1984400 MEG
Mégret , LucLes trucs de prestidigitation illustrés de la société de la Gaîté française (Xe)Société de la g1928440 MEG
Méheust, BertrandSomnambulisme et médiumnité. T. 1110 MEH
Méheust, BertrandSomnambulisme et médiumnité. T. 2110 MEH
Méheust, Bertrand100 mots pour comprendre la voyance2005120 MEH
Méheust, BertrandDevenez savants: découvrez les sorciers. Lettre à Georges Charpak2004180 MEH
Méheust, BertrandLes miracles de l'esprit. Qu’est-ce que les voyants peuvent nous apprendre?La découverte2011120 MEH
Méheust, BertrandUn voyant prodigieux. Alexis DidierAlexis Didier est considéré comme l’un des Sujet psi les plus doués du XIX ème siècle. Il a participé à de nombreuses séances publiques, aussi bien en France qu’en Angleterre, auprès de scientifiques et personnalités de l’époque. 1826-18862003110 MEH
Mélieux, Michel (dir) et Rossignol, JeanQue savons-nous sur les fantômes ?1978150 MEL
Mélieux, Michel (ed.) et Rossignol, J.La radiesthésie ou les pouvoirs du pendule1977460 MEL
Mélieux, Michel et Rossignol, JeanDe l’autre côté de la vie1978160 MEL
Mélieux, Michel et Rossignol, Jean (dir)Le regard magnétique1977110 MEL
Mélieux, Michel et Rossignol, Jean (dir)Le savoir antérieur1977100 MEL
Mélieux, Michel et Rossignol, Jean (dir)Les apparitions mystérieuses1978150 MEL
Mélieux, Michel et Rossignol, Jean (dir)Les corps à prodiges1977150 MEL
Mélieux, Michel et Rossignol, Jean (dir)Les guérisseurs de l’impossible1978140 MEL
Mélieux, Michel et Rossignol, Jean (dir)Les maîtres des pouvoirs inconnus1979100 MEL
Mellin , HectorSecrets des couleurs des métaux, des pierres, des fleurs, des parfumsImprimerie Sain1940470 MEL
Mellin, HectorSecret des Couleurs des Êtres et des Chosess.d.430 MEL
Mellor, AlecCatholiques d’aujourd’hui & sciences occultes1979430 MEL
Mellor, AlecCatholiques d’aujourd’hui et sciences occultesMame1968410 MEL
Mellor, AlecLe problème des guérisseurs1958140 MEL
Menant, MarcJ’ai vécu le surnaturel2003100 MEN
Menéndez Ormaza, J.La luz negra o la vision al través de los cuerpos opacos1923120 MEN
Ménétrier, JacquesCe monde polarisé1958430 MEN
Mercier, Gustave-L.-S.Le dynamisme ascensionnel1949230 MER
Mercier, MarioJournal d’un chaman1995410 MER
Mercier, MarioLa danse des chamans ou le festin des poètes1992410 MER
Mercier, MarioPrière, ma lumière1993carton01
Méry , J.Les lunaisons en astrologie : théorie et application de l’interprétation mensuelle et diurnaleEditions Niclau1947472 MER
Mesnage, ColetteAlors, tout est dans la tête ? Ces maladies qu’on dit psychosomatique1994300 MES
Mesnage, ColetteMagnétiseurs d’aujourd’hui. Enquête et conseils pratiques1993140 MES
Mesnage, Colette et Colombani, VérèneLa voyance et les voyants. Une grande enquête dans le monde de la voyance1997120 MES
Messer, AugustWissenschaftlicher Okkultismus1927430 MES
Metman , PhilippeLes astres et la destinée : Les myhtes grecs , l’astrologie et la conduite de viePayot1941472 MET
Meunier, GeorgesLe spiritisme. Faut-il y croire ?s. d.421 MEU
Meunier, GeorgesLes montreurs d’éspritss. d.421 MEU
Meunier, RaymondLe Hachich. Essai sur la psychologie des paradis éphémères1909220 MEU
Meyere, CatherineLa temposie 18 jours pour réveiller le miracle en vousBooks on demand2010490 MEY
Mezo , EtienneAinsi parlait NostradamusEditions du Roc1995470 MEZ
Michel, AiméL’apocalypse molle, correspondance adressée à Bertrand MéheustAldane2008480 MIC
Michelet, SylvainLorsque la maison cri. Tensions familiales et phénomènes paranormaux1994150 MIC
Micheloud, PierretteDictionnaire psychanalytique des rêves1957220 MIC
Mickiewicz, Alexis100 tours de cartes faciless.d.440 MIC
Mickiewicz, AlexisTours de cartes et de société, 150 expériences faciles1908440 MIC
Mikorey, MaxFantômes et doublesG. Doin et Cie1959150 MIK
Millard, JosephL’homme du mystère : Edgar Cayce ?J’ai Lu1970120 MIL
Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la RechercheRecherche technologie. Ile de France1993300 MIN
Mirabaud, RobertCharles Henry et l’idéalisme scientifique1926300 MIR
Mirabaud, RobertL’échelle de Jacob, paroles d’un hérétique1923carton01
Mirville, J. E. deDes esprits T.11858110 MIR
Mirville, J. E. deDes esprits T.21858110 MIR
Mirville, J. E. deDes esprits T.41858110 MIR
Mirville, J. E. deDes esprits T.51858110 MIR
Mirville, J. E. deDes esprits T.61858110 MIR
Mirville, J. E. deDes esprits T.71858110 MIR
Mirville, J. E. deQuestions des esprits1855110 MIR
Mitchell, Janet LeeOut-of-body experiences. A handbook1981130 MIT
Mitchell, T. W.Beneath the threshold. The Frederic W. H. Myers lecture 19291931100 MIT
Moberly, C.A.E., E.F. Jourdain, , Amadou R.(introduction)et Cocteau J. (préface)Les fantômes de TrianonEditions du Roc1959150 MOB
Moine, Françoise et Moine, MichelDéveloppez vos pouvoirs psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi.. ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. pratique1982100 MOI
Moine, MichelLa radiesthésie en images1952460 MOI
Moisset, J. et Granger, MichelCoïncidences. Le hasard ou la destiné ? 590 histoires insolites2003170 MOI
Moisset, J. et Granger, MichelLa synchronicité, révélation de la présence d’une finalité dans notre vie et dans l’évolution de l’univers1999170 MOI
Moisset, JeanABC des coïncidences mystérieuses1996170 MOI
Moisset, JeanComplément à mon livre : Enigmatiques coincidences et unité du monde (Editios Présence, 1993) (une seule feulle libre)1993?
Moisset, JeanÉnigmatiques coïncidences et unité du monde. Loi des séries - synchronicité1993170 MOI
Moisset, JeanExplication de la synchronicité et des phénomènes PSIThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. par l’hypothèse du champ gyroscopique (3 pages)1993?
Moisset, JeanLa loi des séries dans notre vie et les jeux de hasard2000170 MOI
Moisset, JeanLa parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire., réalité ou fantasme?JMG Editions1998100 MOI
Moisset, JeanLes mystères de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. Réalité ou fantasme ?2001100 MOI
Molinari, DanielleVictor Hugo Visions GraphiquesParis musées480 MOL
Mondeil, G.Les effluvistes à la barre. Le fluide vital et le bioscope aux prise avec la physique. Comment on dénature la vérité1929300 MON
Mondeil, Gaston-JeanDiversion psychique : symbolisation et Rhypobolie. Emanation humaineimprimerie Cler1938470 MON
Monroe, Robert A.Fantastiques expériences de voyage astral1990130 MON
Montandon , RaoulMaisons et lieux hantésLa diffusion sc1953150 MON
Montandon, RaoulDes mouvements de la baguette et du pendule chez les rhabdomanciens1934460 MON
Montandon, RaoulFormes matérialisées (Le monde invisible et nous II)Victor Attinger1946150 MON
Montandon, RaoulLe monde invisible et nous. II. Formes matérialisées. Médiums, fantômes, ectoplasmes. Comment ils se manifestent1946150 MON
Montandon, RaoulLes radiations humaines. Introduction à la démonstration expérimentale de l’existence des corps subtils de l’homme1927150 MON
Montani, AngeloBiofisica e psicodinamica (spiritisma e rabdomanzia)1936100 MON
Montano, MaryLoving Mozart1995211 MON
Montgon, A. deRobert Houdin1939440 MON
Montmorand, Maxime dePsychologie des mystiques catholiques orthodoxes1920450 MON
Moog, W.Über Spaltung und Verdopplung der Persönlichkeit1921150 MOO
Moreau, AlexandreLumière et vérité1903carton01
Morel, W.O.J. (dit Wildor)Création Magiques d’un prestidigitateur moderneLe prestidigita1924440 MOR
Moreux, Th.Que deviendrons-nous après la mort ?1914410 MOR
Morin, GérardVie et cosmos. Notre univers spiral1962300 MOR
Morin, Jean-PierreLe viol psychique (La psychopolémologie : un nouveau procédé de subversion)Roger Garry1975220 MOR
Morisson, JocelinLa voyance120 MOR
Morisson, Jocelin, Lignon Y.ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. : le dossier100 MOR
Morrannier, JeanneAu seuil de la vérité : mes communications avec le mone invisibleLa pensée unive1978490 MOR
Morrannier, JeanneLa mort est un réveil1980490 MOR
Morrannier, JeanneLa science et l’esprit1983490 MOR
Morrannier, JeanneLa totalité du réel. La matière et l’esprit1986490 MOR
Morrannier, JeanneOn nous parle depuis l’autre monde1978490 MOR
Morrannier, JeanneVers l’unité1991490 MOR
Morris, RIchardAux confins de la science1991300 MOR
Morselli, EnricoPrimo elenco degli scritti del prof. Enrico Morselli (1870-1906)1907211 MOR
Mort pour la vie, La / Cynthia d'Aur, Michel Bettex, Robert Amadou, Paul GérômeLa mort pour la vie1982160 MOR
Moser, FannySpuk. Irrglaube oder wahrglaube ? Eine Frage der Menscheit. I. Materialsammlung mit Tafeln und Textfigur1950150 MOS
Mouttapa, JeanBouddhisme et franc-maçonnerie1995400 MOU
Moxhon, JeanCréer sa vie100 MOX
Muizon, Francois deLes derniers exorcistes de l’épiscopat révèlent !1996410 MUI
Mukerji, Dhan GopalLe visage du silence (vie de Rama Krishna)Editions Victor1932400 MUK
Mukherjee, S. C.Five years report of Seth Sohan Lal Memorial institute of parapsychology : Sri Ganganagar (Rajasthan) India1963211 MUK
Muldoon, S. et Carrington, H.Les phénomènes d’extériorisation consciente du corps astral (92 récits d’extériorisation astrale)Dervy1966130 MUL
Muldoon, Sylvan et Carrington, HerwardLa projection du corps astral1980130 MUL
Murat, Louis , Murat, Paul et Lapparent, M.A. (de) (préf.)L’idée de dieu. I. Le firmament, l’atome, le monde végétalPierre Téqui1909300 MUR
Murphy G. (ed) et Ballou R. O.William James on psychical research1960100 MUR
Murphy, GardnerChallenge of psychical research. A primer of prapsychology1961100 MUR
Murphy, GardnerHuman potentialities1958100 MUR
Murphy, Gardner, et Dubose W.Maud King Murphy : 1865 - 1957211 MUR
Murphy, JosephL’impossible est possible !Dangles1979490 MUR
Musée d’Art moderne de Villeneuve d’AscqArt brut. Collection de l’Aracine.Catalogue de l’exposition à Villeneuve d’Ascq, 2 février-14 juillet 1997Musée d’Art mod1997211 MUS
Myers, Frederic W. H.Human personality and its survival of bodily death1961100 MYE
Myers, Frederic W. H.La personnalité humaine. Sa survivance, ses manifestations supranormales2000100 MYE
Mylius, ChristineTraumjournal (Experiment mit der Zukunft)dva1974220 MYL
MystagMensonges et vérités de la magie. Les révélations d’un illusioniste et des tours immédiatement réalisables sans apprentissage...1976450 MYS
Nègre , AlainEntre science et astrologie vers une nouvelle unité paradoxaleEditions S.P.M.s.d.472 NEG
Nelson, RogerFieldREG measurements in Egypt : resonant consciouness at sacred sites1997M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Nelson, Roger D., Bradish, G. J. et Dobyns Y. H.Random event generator qualification, calibration and analysis1989M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Nelson, Roger D., Dunne, Brenda J. et Jahn, Robert G.A psychokinesis experiment with a random mechanical cascade1983M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Nelson, Roger D., Dunne, Brenda J. et Jahn, Robert G.Operator related anomalies in a random mechanical cascade experiment1988M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Nelson, Roger D., Jahn, Robert G., Dobyns, Y. H.et Dunne, Brenda JContribution to variance in REG experiments : ANOVA models and specialized subsidiary analyses1999M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Nelson, Roger, D., Dunne, Brenda J. et Jahn, Robert G.An REG experiment with large data base capability, III : operator related anomalies1984M PEARLe laboratoire Princeton Engineering Anomalies Research (PEAR) a été établi en 1979 par Pr. Robert G. Jahn, alors doyen de la faculté d'ingénierie et de sciences appliquées de l'université de Princeton afin d'étudier les interactions entre la psyché et les systèmes physiques, et plus particulièrement les systèmes aléatoires. Le PEAR dépend du département MEAS (Mechanics and Aerospace) de la SEAS (School of Engineering and Applied Science) de l'université de Princeton. Le PEAR est composé d'une équipe pluridisciplinaire (ingénieurs, physiciens, psychologues) mettant en place des expériences et tentant de fournir des modèles théoriques afin de mieux comprendre le rôle de la conscience dans la réalité physique. Le Program Director est Robert G. Jahn, et la Laboratory Manager Brenda J. Dunne.
Nerval, Gerard deLes illuminés. Le livre des genies fous...1973100 NER
Nestler, VincenzoLa telepatia. Fenomenologia - ipotesi1979121 NES
Neubourg, Cyrille deFantômes et maisons hantées1957150 NEU
Neuf UpanishadsNeuf Upanishads410 NEU
Neuville, PierreCes autres vies que vous avez pourtant vécues1975160 NEU
Neuville, PierreLes meilleurs guérisseurs de France1950140 NEU
Nève de Mévergnies , PaulJean-Baptiste Van Helmont philosophe par le feuLibrairie E. Dr1935430 NEV
Newton Harvey, E.The nature of animal light1920300 NEW
Nicolescu, BasarabNous, la particule et le monde1985300 NIC
Nicolle , CharlesLa destinée humaineLibrairie Félix1937400 NIC
Nielsson, HaraldurMes expériences personnelles en spiritualisme expérimental. Suivi de L’Église et les recherches psychiques et De la mort1929421 NIE
Nord, PaulL’essor moderne vers l’idéal des temps nouveaux. Les perspectives nouvelles de la pensée moderne1910230 NOR
Nordberg, Erik J.Magische Erscheinungen des Seelenlebens, Der Spuk im Lichte neuester Forschung. Theoretisches und Kritisches1921431 NOR
Nore, Alfred deLes animaux raisonnents. d.230 NOR
Nosal, Ivan (éd.)Psychotronic - Science - Nowadays - New Technology1986PC IAP 6
nouvelle magie blanche dévoilée : Grande initiation à la vraie pratique des clélèbres physiciens-prestidigateursLa nouvelle magie blanche dévoilée : Grande initiation à la vraie pratique des clélèbres physiciens-prestidigateurs440 NOU
Novillo Pauli, EnriqueLos fenomenos parapsicologicos100 NOV
O’Donnell, ElliotMore haunted houses of London1920150 ODN
O’Donnell, ElliotSome haunted houses1908150 ODN
O’Jacobson, NilsLa vie après la mort ? ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. et mystique1973160 OJA
O’RélyL’illusionniste modernes.d.440 ORE
Occhipinti, Luigi et Occhipinti, AdaLa telescrittura. Dialoghi con l’inconscio1974100 OCC
Occhipinti, Luigi et Occhipinti, AdaPanorama di parapsicologia1975100 OCC
Odier, MarcelPhénomènes insolites. Les étonnant pouvoirs de l’esprit.2007100 ODI
Odin (pseud.)Les Cartes biseautées, tours inéditsH. Billy1928440 ODI
Oesterreich, Traugott KonstantinDer Okkultismus im Modernen WeltbildEd. Sibyllen-Ve1921120 OES
Oliveira , Isocrates (de)Introduction du sens cosmique en philosophieDidier1962230 OLI
Orino, Ch. (D’)Reflets de l’erraticité1906430 ORI
Oriol, Timmy, Mury, Gilbert et Mizrachi, FrançoisTraité de philosophie, clases de terminales et lettres supérieures : La connaissanceDidier1968230 ORI
Orion , LucL’art d’établir un horoscopeMinerva1981472 ORI
Ornstein, Robert EThe nature of human consciousness. A book of readings1973100 ORN
Osborn, Arthur WThe future is now. The significance of precognition1961123 OSB
Osis, KarlisDeathbed observations by physicians and nurses1961M PMS
Osis, Karlis et Haraldsson, ErlendurCe qu’ils ont vu... au seuil de la mort1977160 OSI
Osmont, AnneEnvoutements et exorcismes à travers les ages. Rituel de défense1954400 OSM
Ossendowski, FerdinandBêtes, hommes et dieux (L’énigme du Roi du Monde)J’ai lu1969400 OSS
Ostrander, Sheila et Schroeder, LynnFantastiques recherches parapsychiques en U.R.S.S.1970100 OST
Ostrander, Sheila et Schroeder, LynnNouvelles recherches dur les phénomènes psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi.1974100 OST
Ostrander, Sheila et Schroeder, LynnPsychic discoveries behind the iron curtain 100 OST
Ostrom , Joseph , Wallon, P.P. et Raoult, F. (préf.)Vous et votre auraEditions du Dau1991490 OST
Osty, EugèneCharles Richet (1850-1935)1936100 OST
Osty, EugèneLa connaissance supranormale. Etude expérimentale2000120 OST
Osty, EugèneLe diagnostic des maladies par les sujets doués de connaissance paranormale1929120 OST
Osty, EugèneLe sens de la vie humaine1919100 OST
Osty, EugèneLucidité et Intuition1913120 OST
Osty, Eugènejanvier-févrierCf. Revue
Oteri, Laura (éd.)Quantum physics and parapsychology1974PC PF 1975
Ottin, Merry et Bensa, AlbanLe sacré à Java et à Bali (Chamanisme, sorcellerie et transe)Robert Laffont1969212 OTT
Ouspensky, Petr D.A New Model of the Universe1931430 OUS
Pacault, A., Hanusse, P., De Kepper, P., Vidal C.et Boissonde, J.Les réactions chimiques périodiquesUniversité Loui1976PF FS
Pagenstecher, GustavPercezioni extra-sensoriali1946120 PAG
Paixão , PauloLetargia e hipnose sem magiaOrganizacao and1981220 PAI
Paixão, PauloParapsicologia ciência ou magia?1977100 PAI
Paixão, Paulo et Santos Silva, CesarParapsicologia ciência ou magia?1974100 PAI
Palais de la découverte et World congress of PsychiatryExposition internationale de l’histoire et des progrès de la psychiatrie. Guide de l’exposition1950???
Palmer John, Honorton C., Utts JessicaReply to the national research council study on parapsychology100 PAL
Palmer, Roberts, Burdick, GebeleinJOURNAL OF PARAPSYCHOLOGY2012périodique
Palou, JeanLa sorcellerie1971212 PAL
Panati, CharlesSuper senses. Our potential for parasensory experience1975120 PAN
Pancrazi, Julia et Mme De SoriaLa voyance en héritage1992120 PAN
Paneth, L.La symbolique des nombres dans l’inconscient1976220 PAN
Pankow, GiselaGesprengte Fesseln der Psychose1974220 PAN
PapusLes arts divinatoiresDangles1976470 PAP
PapusTraité élémentaire de science occulte (copie)1898?
Papus (Dr. G.Encausse)La Cabbale, Tradition secrète de l’Occidents.d.410 PAP
Parapsychological AssociationLa Parapsychological Association (PA) est une organisation internationale constituée de scientifiques et d'universitaires qui étudient les phénomènes psi, comme la télépathie, la clairvoyance, la psychokinèse, la guérison psychique ou la précognition. La Parapsychological Association est reconnue comme une association scientifique à part entière, étant membre de l'AAAS depuis 1969. C'est le plus important organisme de recherche en parapsychologie. La plupart des parapsychologues sont membre de PA. elle permet de féderer l'ensemble des chercheurs travaillant dans le domaine de la parapsychologie et organise chaque année un congrès où sont publiées les recherches scientifiques des parapsychologues. Elle a pour objectif de promouvoir l'approche scientifique et objective des phénomènes psi et ses membres obeissent à une charte de déontologie.Constitution and by-laws of the Parapsychological AssociationLa Parapsychological Association (PA) est une organisation internationale constituée de scientifiques et d'universitaires qui étudient les phénomènes psi, comme la télépathie, la clairvoyance, la psychokinèse, la guérison psychique ou la précognition. La Parapsychological Association est reconnue comme une association scientifique à part entière, étant membre de l'AAAS depuis 1969. C'est le plus important organisme de recherche en parapsychologie. La plupart des parapsychologues sont membre de PA. elle permet de féderer l'ensemble des chercheurs travaillant dans le domaine de la parapsychologie et organise chaque année un congrès où sont publiées les recherches scientifiques des parapsychologues. Elle a pour objectif de promouvoir l'approche scientifique et objective des phénomènes psi et ses membres obeissent à une charte de déontologie.19-juin-58chemise Br
Parapsychologisch InstituutDocumentatiepakket ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. Kernblok : Overzicht van de ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.s. d.outil
Parapsychologisch InstituutDocumentatiepakket ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. Themablok 1 : Telepathie en Helderziendheids. d.outil
Parapsychologisch InstituutDocumentatiepakket ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. Themablok 10 : Kinderen met Paranormale Ervaringens. d.outil
Parapsychologisch InstituutDocumentatiepakket ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. Themablok 2 : Spiritismes. d.outil
Parapsychologisch InstituutDocumentatiepakket ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. Themablok 3 : Reïncarnaties. d.outil
Parapsychologisch InstituutDocumentatiepakket ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. Themablok 4 : Psychokinese en PoltergeistEnsemble de phénomènes semblant inexplicables, survenant spontanément au sein d'un groupe restreint, et comportant des déplacements inattendus d'objets, des bruits sans cause apparente, des lueurs, des perturbations électriques, etc. Généralement de courte durée, concernant un groupe social restreint, le poltergeist semble souvent se centrer autour d'un adolescent. Contrairement aux hantises, les apparitions y sont rares.s. d.outil
Parapsychologisch InstituutDocumentatiepakket ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. Themablok 5 : Magies. d.outil
Parapsychologisch InstituutDocumentatiepakket ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. Themablok 6 : Paranormale Geneeswijzes. d.outil
Parapsychologisch InstituutDocumentatiepakket ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. Themablok 7 : Uittredingen en Aura’ss. d.outil
Parapsychologisch InstituutDocumentatiepakket ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. Themablok 8 : Parannormale Dromens. d.outil
Parapsychologisch InstituutDocumentatiepakket ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. Themablok 9 : Prakitsche Toepassingens. d.outil
Parapsychology foundationIntroduction to parapsychologys. d.211 PAR
Parapsychology FoundationReport on five years of activities (january 1, 1954 to december 31, 1958)s. d.211 PAR
Parapsychology FoundationReport on three years of activities (1959, 1960, 1961)s. d.211 PAR
Parapsychology FoundationTen years of activities1965211 PAR
Parapsychology FoundationPA PFN
Parapsychology Foundation (éd.)Proceedings of four conferences of parapsychological studies1957PC PF 1957
Parapsychology Foundation (éd.)Proceedings of the first international conference of parapsychological studies1955PC PF 1953
Parapsychology Foundation (éd.)Proceedings of two conferences on parapsychology and pharmacology1961PC PF 1961
Parra, AlejandroFenomenos paranormales. Una introduccion a los eventos sorprendentes2003100 PAR
Parra, AlejandroHistoria de la parapsicologia en la Argentina1990100 PAR
Parra, AlejandroLa sensibilité psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi.100 PAR
Partini, Anna Maria et Nestler, VicenzoMagia astrologica : Da ermete a cecco d’Ascoli e da cecco d’Ascoli a CampanellaEdizioni medite1983470 PAR
Pascal, Th.Les Sept Principes de l’homme ou sa constitution occulte1895422 PAS
PatanjaliTraité de Yoga1914400 PAT
Patry, AndréMatière, vie et psychisme1973100 PAT
Pauchard , AlbertSur le chemin... : nouveaux messages médiumniquesJean Meyer1951421 PAU
Pauthier, M.G.Confucius et Mencius1890410 PAU
Pauwels, LouisMonsieur Gurdhieff1954211 PAU
Pauwels, Louis (ed.)Histoire des magiess. d.431 PAU
Payne, Phoebe D et Bendit, L. J.Le sens psychique1947100 PAY
Payne, Phoebe D et Bendit, L. J.The psychic sense1958100 PAY
Payot, JulesL’éductation de la volonté1906220 PAY
Peccatte, JacquesA la recontre des esprits ou l’histoire du cercle Allan Kardecs. d.421 PEC
Pech, JulienThéorie électro-dynamique de la pensée1919300 PEC
Pecker, Jean-Claude, Krivine, Jean-Paul et Thomas, Jean-PierreLe débat sur le paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}1997100 PEC
Pederson-Krag, GeraldineTelepathy and repression1947220 PED
Peron-Autret, Jean-YvesLes enterrés vivants1979160 PER
Pérot, RenéL’effet PK ou l’action de l’esprit sur la matière1977140 PER
Pérot, RenéParapsychologie expérimentaleEtude des perceptions extra-sensorielles et de la psychokinèse dans le cadre du laboratoire. psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi.. Exposé de recherches sur l’éventuelle existence chez l’homme d’une fonction de perception extrasensorielle1964100 PER
Pérot, René1984Cf. Revue
Pesrin , Anne-Marie et Poletti, Rosette (préf.)Grandissons dans la lumièreAlphée2006490 PES
Petibon , AndréeChrist et le zodiaque face à la loi des cyclesLa Colombe1962472 PET
Petibon, AndréeLes voyantes d’aujourd’hui. Quarante ans de choses vues parmi médiums et devins : leurs anges blancs1969120 PET
Petit, MarcelOui les morts vivent. L’exploration de l’au-delà1961160 PET
Phaneg, G. et Lanne, Ad. (préf.)Louis XVII et l’astrologieDujarric et Cie1906472 PHA
Pharec, MauriceLe secret des ondes humaines1934460 PHA
Philippidis, ChrisL’histoire de l’observation et les problèmes de la physiqueUniversité Loui1975PF FS
Piaget , JeanBiologie et connaissance : essai sur les régulations organiques et les processus cognitifsGallimard1967220 PIA
Piaget , Jean et Claparède, Edmond (préf.)Le language et la pensée chez l’enfantEditions Delach1923220 PIA
Piancastelli, CorradoI fondamenti della parapsicologia umanisticaEdizione ISUP-Cs. d.???
Piancastelli, CorradoNel segno del padre (Piccola guida per il credente imperfetto)Edizione ISUP-C1995PI CIP
Piancastelli, CorradoProposte per una parapsicologia alternativa (il manifesto dei parapsicologi umanisti)Mediterranée1988130 PIA
Piancastelli, Corrado et Ardiani, CarloDimensione interiorità : un’alternativa al materialismo1994PH CIP
Piccioli, AnnibaleDallo spiritismo di ieri alla metapsichica e parapsicologia di oggi1965100 PIC
Pichon, Jean-CharlesLa vie des dieux. I. Les dieux phénoménauxPayot1972400 PIC
Picone-Chiodo, CLa conception spiritualiste et la sociologie criminelle1930421 PIC
Picone-Chiodo, CSi muore e si rinasce ?1930160 PIC
Pierssens, MichelLa tour de Babil, la fiction du signeéditions de min1976230 PIE
Pigani, EricOrbs, l'autre planèteLe capital huma2013périodique
Pigani, ErikLa communication animale100 PIG
Pigani, ErikLes channels1989100 PIG
Pigani, ErikPsiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi.. Enquête sur les phénomènes paranormaux1999100 PIG
Pike, James A. et Kennedy, DianeDialogue avec l’au-delàJ’ai Lu968160 PIK
Pioli, GiovanniLa religione di Gesu e la chiesa romana1960carton01
Piper, Alta L.The life and work Mrs Piper1929120 PIP
Pisani, IsolaMourir n’est pas mourir. Mémoires de vies antérieures1978160 PIS
PlatonTimaeus and CritiasMethuen and Co.1929230 PLA
Playfair, GuyLa vie sans frontièresJ’ai Lu1979160 PLA
Playfair, GuyLe pouvoir de l’invisible1976100 PLA
Playfair, Guy LionLes jumeaux et le mystère de la télépathieLa télépathie désigne un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue.InterEditions2013121 PLA
Playfair, Guy LyonIf this be magic1985100 PLA
Pollack, J.H.Les yeux du miracle (Croiset le Clairvoyant)Planete1964100 POL
Ponsardin, MickaelComprendre le spiritisme421 PON
Poortman, J.J.Ochêma. Geschiedenis en zin van het hylisch pluralisme I1954230 POO
Poortman, J.J.Philosophy theosophy parapsychology. Some essays on diverse subjects1965100 POO
Porquet, Jean-lucla France des mutants. Voyage au cœur du Nouvel AgeFlammarion1994212 POR
Potel , MarieLa divine réalisation : synthèse des yogasEditions “Rhéa”s.d.490 POT
Pouget, MarcelL’immortalité physique1971160 POU
Powell, ArthurLe corps causal et l’égo1932430 POW
Powell, ArthurLe corps mental1929430 POW
Powell, ArthurLe Double éthérique1927430 POW
Powell, Arthur--------Le corps astral et autres phénomènes astraux1928430 POW
Pracontal, Michel deL’imposture scientifique en dix leçons1986180 PRA
Pratt, J. G.A computer program for ESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement. group testJune 1967120 PRA
Prestidigitateur AlbertLa prestidifitation moderne1927440 ALB
Prévost, Claude MLa psycho-philosophie de Pierre Janet1973220 JAN
Price, HarryAn account of some further experiments with Rudi Schneider1933140 PRI
Price, HarryCold light on spiritualistic phenomena1922421 PRI
Price, HarryExperiences scientifiques avec un nouveau médiumIndividu qui semble produire des phénomènes psi de façon particulièrement intense ou fiable. Le terme "médium" provient à l'origine de la doctrine du spiritisme, qui affirme que le médium est un intermédiaire avec les esprits des défunts. En parapsychologie, on préfère utiliser le terme de sujet psi (en anglais : Psychic). (Stella C.) télékinesie, psychothermie, etc.1926140 PRI
Price, HarryExperimentelles Bericht über eine Reihe von Laboratoriumsversuchen mit Rudi Schneider1930140 PRI
Price, HarryRudi Schneider, a scientific examination of his mediumship1930140 PRI
Price, HarryStella C.1925100 PRI
Price, Harry et Dingwall, Eric J.Revelations of a spirit medium1922100 PRI
Priestley J.B.Man and time100 PRI
Prieur , JeanLes tablettes d’or : Autour de Roland et de ses messagesFernand Lanore1979160 PRI
Prieur, JeanCet au-delà qui nous attendFernand Lanore1979160 PRI
Prieur, JeanL’Europe des médiums et des initiés (1850-1950)1994100 PRI
Prieur, JeanLa mémoire des choses1989120 PRI
Prieur, JeanLa prémonition et notre destin1989123 PRI
Prieur, JeanLe corps spirituel, réalité du double1970150 PRI
Prieur, JeanLes “morts” ont donné signes de vie1976160 PRI
Prieur, JeanLes mystères des retours éternels. Réincarnation : un problème ouvert1994160 PRI
Prieur, JeanLes témoins de l’invisible1972100 PRI
Prieur, JeanLes visiteurs de l’autre mondeFayard1977160 PRI
Prieur, JeanSwedenborg, un prophète pour notre tempsCercle Swedenbo430 PRI
Prince, Walter FranklinNoted witness for psychic occurences1963100 PRI
Prince, Walter FranklinThe case of Patience Worth1927100 PRI
Prince, Walter FranklinThe enchanted boundary being a survey of negative reaction to claims of psychic phenomena 1820-19301930100 PRI
Prince, Walter FranklinThe psychic in the house1926100 PRI
Privat , Maurice1937 : prédictions sensationnelles par l’astrologie scientifiqueEditions Médici1936472 PRI
Privat , MauriceLa loi des étoiles : philosophie de l’astrologieEditions Bernar1936472 PRI
Prost , PierreRéeducation psychothérapique : contrôle de l’équilibre mental et nerveux (psychosomatique)Editions J. Oli1949220 PRO
Psychophysical Research LaboratoriesPsychophysical Research Laboratories (PRL) 1984 annual report1984M PRL
Publication of the society for human science and serviceNCTW yoga and parapsychology2006PC PSHSS
Pucelle , Jean et Nabert, Jean (préf.)Etudes sur la valeur : Le règne des fins l’essence de la civilisationEmmanuel Vitte1959230 PUC
Puharich , AndrijaThe Iceland Papers, Select Papers on Experimental and Theoretical Research on the Physics of the ConsciousnessEssentia Resear1979100 PUH
Puharich, AndrijaLes états seconds, biologie du paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}Tchou1976100 PUH
Puharich, AndrijaUri Geller1974211 PUH
Puthoff, Harold E., Targ, Russell et May, Edwin C.Experimental psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. research : implication for physics1979100 PUT
Quéant, OlivierNous ne sommes pas en nous1961100 QUE
Question de (éd.)Méditer et agirAlbin Michel1988périodique
Rabaud , Et.L’héréditéLibrairie Armans.d.300 RAB
Radin, DeanLa conscience invisible2000100 RAD
Radin, DeanSuper pouvoirs100 RAD
Radin, DeanSupernormalDeepak Chopra B2013100 RAD
Radin, DeanThe conscious universe100 RAD
Ragueneau , Philippe et Bonnier, Henry (préf.)L’autre côté de la vie : Dialogues avec l’invisibleEditions du Roc1995160 RAG
Rakowski , CasimirLes quatres vies de Cakya-MouniLe Monde Nouvea1922480 RAK
Rampa, LobsangLa Caverne des AnciensAlbin Michel1967430 RAM
Ramsey, Franck P.The foundation of mathematics and other logical essays1931230 RAM
Randall, NevilleLa mort ouvre sur la vieJ’ai Lu1978160 RAN
Random , Michel et Nicolescu, Basarab (préf.)La tradition et le vivantEditions du Fél1985400 RAN
RankyEncyclopèdie du MystèreTrajectoire2012100 RAN
RankyVérité et illusions de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. Confidences et révélations d’un magicien1996100 RAN
Ranky , et Casgha, Jean-Yves (préf.)Le paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}, de mes yeux vuEditions Trajec2006100 RAN
Ransford, EmmanuelLa nouvelle physique de l'esprit100 RAN
Rao, K. R.Charles HonortonCharles Honorton s’est intéressé très tôt à la parasychologie. Adolescent, il échangea avec Joseph Rhine, et étudiant, il passa ses mois d’été au Laboratoire de Parapsychologie de l’université de Duke en Caroline du Nord. Charles Honorton collabora avec Stanley Krippner et Montague Ullman au Maimonides Medical Center (Brooklyn, New York) lors des expériences de Reve Telepathique. Devenu directeur de la division de parapsychologie au Maimonides, il fonda en 1979 le Psychophysical Research Laboratories (PRL) à Princeton dans le New Jersey. Il est décédé en 1992 laissant derrière lui un nombre important de publications de parapsychologie, sa principale contribution en parapsychologie étant le développement du protocole Ganzfeld. and the impoverishced state of skepticism1994180 RAM
Rao, K. R.On the scientific credibility of ESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement.120 RAO
Rascher verlag ZürichPsychologie, Philosophie, Religion, Medizin, Pädagogik Katalog1956outil
Ratié, A.La prière et le destin1972carton01
Raudive, KonstantinVoci dall’aldila1973160 RAU
Raulet, EricLumières obscures2003100 RAU
Raulet, Eric (dir) et Duits, E.-J.ParanormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)} entre mythes et realités2002100 RAU
Rausky, FranklinMesmer ou la révolution thérapeutiquePayot1977211 RAU
Ravaldini, SilvioErnesto Bozzano e la ricerca psichica1993100 RAV
Ravaldini, SilvioRealta e mistero, esperienze di vita vissuta a contatto con i fenomeni paranormalis. d.100 RAV
Ravut, CamilleLe mécanisme intérieur chez le radiesthésiste1950460 RAV
Réant, RaymondParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. pratique pour tous1982100 REA
Réant, Raymond et Sotto, A.Pouvoirs étranges d’un clairvoyant1977120 REA
Reboux, PaulNotre sixième sens1953460 REB
Recueil de tours de physique amusanteRecueil de tours de physique amusante440 REC
Reeves, HubertDernières nouvelles du cosmos. Vers la première seconde1994300 REE
Reeves, HubertL’heure de s’enivrer. L’univers a-t-il un sens ?1986300 REE
Reeves, Hubert et I. Prigogine, S. Ortoli, B. d’Espagnat, J. Arsac, P. Karli, C. Jasmin, T. X. Thuan, J. Dorst, M. P. Schutzenberger, B. Goodwin, J.-M. Pelt, E. Laszlo et R. LenoirL’homme FACE à la science1992300 REE
Reeves, Hubert et M. Cazenave, P. Solie, K. Pribram, H.-F. Etter et M.-L. Von FranzLa synchronicité l’âme et la science. Existe-t-il un ordre a-causal ?1984170 REV
Réginald-OmezPeut-on communiquer avec les morts1955160 REG
Réginald-omez , P.L’occultisme devant la science : Le prodigieux subconscientLes éditions du1963Double
Réginald-Omez, PL’occultisme devant la science1963100 REG
Regnault , Henri et Moyse, L.-C. (préf.)Seul, le spiritisme peut rénover le mondeHenri Durville1922421 REG
Régnault, HenriLa réalité spirite. Essai de réfutation des sermons du R. P. Mainages. d.421 REG
Régnault, HenriLes vivants et les morts. Réalité des communications spirites1922421 REG
Régnier , MaryseComment on vit après la mortImprimerie toul1932160 REG
Regor, TemanRéincarnation. L’oiseau sort du nid1977400 REG
Rehm, P.-LGuérir... sans médecin !1928140 REH
Reich, WilhelmLa psychologie de masse du fascisme1972220 REI
Reimer, John B.The diary of a spiritualist1930421 REI
Reinberg, AlainDes rythmes biologiques à la chronobiologieGauthier-Villar1979220 REI
Réju, DanielLe troisième secret de Fatima1981carton01
Réju, DanielLes demeures de l’impossible : fantômes et maisons hantées1973150 REJ
Remila, AbdelhakimLe cri d’El-Kseurs.d.480 REM
Remila, AbdelhakimLe cri d’El-Kseur. Poésie nouvelle. Poésie parapsychologique d’El-Kseurs.d.480 REM
Remila, AbdelhakimLes origines des fausses sorcelleries. Le cri d’El-Kseurs.d.480 REM
Remila, AbdelhakimPoetry. So much You know how that Satan, Devil, and Demons, /.../ You are incomplete, my friend. The Shout Of El-Kseur2001480 REM
Rémo, FélixLe spiritisme humanitaires. d.421 REM
Rémond, Anne et Rémond, A.Biofeedback, principes et applications1994300 REM
Remora, Loys deLes doctrines et les pratiques du spiritismeA.L. Guyot1894421 REM
Renard, HélèneDes prodiges et des hommes1989410 REN
Renard, HélèneLes rêves et l’au-delà1991160 REN
Renée-MicaeleComment j’ai trouvé la lumière1937carton01
Requena , YvesQi Gong : gymnastique chinoise de santé et de longévitéGuy Trédaniel490 REQ
Resch, AndreasMystik1975???
Revel, P.-C.Lettre au Dr Jès Dupré sur la vie future au point de vue biologique1895100 REV
RexComment devenir ventriloque1944440 REX
Rezvani, Medjid-Khan et Metayer, JeanLes secrets du Sorciers.d.440 REZ
Rhine, J.B.Extra-sensory perception1934120 RHI
Rhine, J.B.La double puissance de l’esprit1952100 RHI
Rhine, J.B.Le nouveau monde de l’esprit1955100 RHI
Rhine, J.B.New frontiers of the mind (the story of the Duke experiments)1937100 RHI
Rhine, J.B.New world of the mind1953100 RHI
Rhine, J.B.The reach of the mind1947100 RHI
Rhine, J.B.The reach of the mind1947100 RHI
Rhine, J.B. et AssociatesParapsychology from Duke to FRNM1965100 RHI
Rhine, J.B. et Brier, RobertParapsychology today1968100 RHI
Rhine, J.B. et Brier, RobertParapsychology today1968100 RHI
Rhine, Josphe BanksTelepathy and human personality1950PC SPRLa Society for Psychical Research (SPR) est une société anglaise fondée en 1882 par des universitaires de l'élite intellectuelle de Cambridge et d'autres facultés de Grande-Bretagne, ayant pour but l'étude rationnelle des phénomènes psi et en particulier des apparitions. La SPR existe encore et a suscité la création d'organismes similaires dans d'autres pays (ex: American Society for Psychical Research aux Etats-Unis - ASPR).
Rhine, Louisa E.ESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement. in life and lab120 RHI
Rhine, Louisa E.Initiation à la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.Presses de la R1977100 RHI
Rhine, Louisa E.Mind over matter (psychokinesis)1970140 RHI
Ribadeau Dumas, F.Cagliostro1966211 RIB
Ribadeau Dumas, FrançoisHistoire de la magies.d.431 RIB
Ribadeau Dumas, FrançoisHitler et la sorcelleriePlon1975211 RIB
Ricardo Musso, J.Breve introduccion a la parapsicologia1954100 RIC
Ricardo Musso, J.Carta abierta de J. Ricardo Musso a Antonio las Heras, educardo Alonzo-Beroiz y Juan-Jacobo Bajarlia, del 5 mayo 1982mai-82périodique
Ricardo Musso, J.Critica metodologica a dos experimentos de psicokinesisIAP1977périodique
Ricardo Musso, J.Critica metodologica a la repuesta a une criticaIAP1978périodique
Ricardo Musso, J.En los limites de la psicologia. Desde el espiritismo hasta la parapsicologia1954100 RIC
Ricardo Musso, J.Falacias y mitos metodologicos de la psicologia y la psicoterapia. Introduccion a una introduccion de la investigacion psicologia1970220 RIC
Ricardo Musso, J.Los tests de parapsicologia1961100 RIC
Ricardo Musso, J.No se pueden doblar las campanas mientras se marcha en la procession. Carta abierta al lic Enrique Novillo Pauli S. J.juin-82périodique
Ricardo Musso, J.Primeras conclusiones de una investigacion sobre un caso de charlatanismo en parapsicologiamars-82périodique
Ricardo Musso, J.Primeras notas para un estudio sobre los vinculos entre los charlatanes en parapsicologia y los sostenedares de pseudoepistemologiasavr.-82périodique
Ricardo Musso, J.Problemas y mitos metodologicos de la psicologia y la psicoterapia. Introduccion a una introduccion de la investigacion psicologia1970220 RIC
Ricardo Musso, J. et Granero, MirtaAnalisis metodologico de una critica a un experimento nuestro de percepcion extransensorial de dibujos occultosIAP1979périodique
Riccardi, NicolaL’occulto in laboratorio1972100 RIC
Richards, John ThomasSorrat : a history of the Neihardt Psychokinesis Experiments, 1961-19811982140 RIC
Richet , CharlesL’homme impuissantEditions Montai1927220 RIC
Richet , CharlesL’homme stupideErnest Flammari1919220 RIC
Richet , CharlesPour la paixG. Fickers.d.230 RIC
Richet , CharlesSocrate : pièce en vers en quatre actes et six tableauxG. Fickers.d.480 RIC
Richet , Charles, Richet, Jacqueline et Richet, OlivierTrois bagnesA.D.I.F. - Vauc1993480 RIC
Richet, CharlesL’avenir et la prémonitionMontaigne123 RIC
Richet, CharlesTraité de métapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie.1994100 RIC
Richmond, KenntehEvidence of identityG. Bell & sons1939100 RIC
Richmond, ZoëEvidence of purpose1938100 RIC
Ricq-Chappuis, GabrielleLa guérison a ses raisons que la raison ne connaît pas2001300 RIC
Riffard, Pierre A.Dictionnaire de l’ésotérisme1983430 RIF
Rigel, P.Comment dresser un thème d’astrologie scientifique sans connaissances mathématiques spécialesLibrairie végas.d.472 RIG
Rijnberk, G. vanEpisodes de la vie ésotérique 1780-1824. Extraits de la correspondance inédite de J.-B. Willermoz, du Prince Charles de Hesse-Cassel, et de quelques uns de leurs contemporains1948430 RIJ
Ring, KennethLife at death. A scientific investigation of the near-death experience1982160 RIN
Ring, KennethSur la frontière de la vie1982160 RIN
Ringger, PeterParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.. Die Wissenschaft des Okkulten1957100 RIN
Ripi, anonymeAllan Kardec. Du, Ich und die Anderen1970421 RIP
Rizzo, Samuel S.Report on metapsychical investigation. The challenge of psychic phenomena. A survey of the field and an appeal for research in depth1965100 RIZ
RobellyTrucs et Evasions1946440 ROB
Robelly (pseud.)Galerie magique : vingt-six magiciens français et étrangers vous dévoilent leurs secretsRouet Robelly1938440 ROB
Robelly (pseud.)Trucs et grands trucs : Créations, transformations, adaptations magiquesRouet Robelly1936440 ROB
Robelly (pseud.)Trucs et pépins, avant, pendant, après les spectacles, anecdotes les plus savoureuses vécues et racontées par 60 prestidigitateurs, recueillies par Robelly...l'Escamoteur1966440 ROB
Robelly (pseud.)Trucs et prestiges : mes trucs, les trucs des autres, un quart d’heure chez les fousRouet Robelly1952440 ROB
Robelly (pseud.), et Weber, Jean (préf.)Trucs et secrets. Nouveautés magiques. Une soirée chez Enox. Les Mystères de la chambre rougeRouet Robelly1940440 ROB
Roberto , DonComment étonner vos amis : expériences faciles de physique amusante et de magieEditions Christ1985Double
Roberto, Don, ProfesseurComment étonner vos amis. Expériences faciels de physique amusante et de magie1985440 ROB
Robinson, Lytle W.Edgar Cayce et le destin de l’hommeJ’ai Lu1973100 ROB
Robinson, RichardThe province of logic : an interpretation of certain parts of Cook Wilson’s “statement and inference”George Routledg1931230 ROB
Rocard, Y.Le signal du sourcier1962460 ROC
Rocard, YvesLes Sourciers1981460 ROC
Rochas, Albert deL’envoûtement1893100 ROC
Rochas, Albert deL’extériorisation de la motricité1896130 ROC
Rochas, Albert deL’extériorisation de la sensibilité1977100 ROC
Rochas, Albert deLa suspension de la vies.d.160 ROC
Rochas, Albert deLes vies successives1911160 ROC
Roché, DéodatSurvivance et immortalité de l’âme1955160 ROC
Rochetaillé, P.Prophéties de Nostradamus : clef des centuries, son application à l’histoire de la troisième républiqueEditions adyar1939470 ROC
Rodriguez, GonzaloEl factor psiquico en semiogenia1952100 ROD
Roger, Fr.Venture. Esotérismes et pouvirs secrets en Provence du IXe Siècle à nos jours1978430 ROG
Rohrbach, Marc-AdrienL’éclatement de l’ésotérismes.d.430 ROH
Rohrbach, Marc-AdrienLa pensée vivante, règles et techniques de la pensée créatrice1965220 ROH
Ronecker, Jean-PaulFantômes2001150 RON
Roney-Dougal, SerenaScience and magic meet100 RON
Rose, RenéLe moi profond ou l’expression du divin à travars les phénomènes paranormaux. Tome I, TélépathieLa télépathie désigne un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue. - clairvoyanceConnaissance d’objets ou d’événements à distance sans l’intermédiaire des sens.René Rose2000100 ROS
Rosenberg, AlfonsDie Seelenreise1952430 ROS
Rosenzweig, MichelLes drogues dans l’histoire entre remède et poison1998212 ROS
Rossi-Pagnoni, F. et MoroniQuelques essais de médiumnité hypnotique1903110 ROS
Rostand, JeanPensées d’un biologiste1973300 ROS
Rothstein, JeromeCommunication, organization, and science1958300 ROT
Rouanet, Francis F.Les étranges guérisons de Jean Béziat. Le mystère du guérisseur d’Avignonet, ses cures troublantes, sa méthode1926140 ROU
Rougier, LouisLes religions astrales des pythagoriciensPUF1959410 ROU
Roure, LucienLe spiritisme d’aujourd’hui et d’hier1923421 ROU
Roussel, ReynaldCe que les morts nous disent2004212 ROU
Roussel, ReynaldUn autre regard sur l’invisible2004212 ROU
Roux, Ambroise, Krippner, Stanley et Solfvin, GeraldLa science et les pouvoirs psychiques de l’homme1986100 ROU
Rouxel , JeanMon chemin de DamasLibrairie des s1905?
Rouxel, JeanProblèmes de philosophie spirite1914421 ROU
Rubik, Beverly (éd.)The interrelationship between mind and matter1992PC CFS
Rubinstein, JacquesUn sorcier vous parle... La magie ? Un artDesforges1974431 RUB
Ruffié, JacquesDe la biologie à la cultureFlammarion1983300 RUF
Rush, Joseph H.New directions in parapsychological research1964M PMS
Ruther, RoselineL’invisible au quotidien1996410 RUT
Rutot, A. et Schaerer, A.Schéma d’une conception énergétique de l’univers au triple point de vue physique, biologique et psychologique1926300 RUT
Rutot, A. et Schaerer, M.Le mécanisme de la survie. Explication scientifique des phénomènes métapsychiques1923160 RUT
Rybarczyk, M.L.Von Hellsehern und PoltergeisternKassetin1978150 RYB
Ryzl, MilanDécouvrez l’inconscient par la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.1982130 RYZ
Ryzl, MilanJesus. Phénomène parapsychologique1976100 RYZ
Ryzl, MilanLa mort... et après ?Le jour1983160 RYZ
Ryzl, Milan et Godefroy, Christian H.Vos pouvoirs extra-sensoriels (Une assurance pour le monde de demain)CHG1977100 RYZ
Sabatier, ArmandEssai sur l’immortalité au point de vue du naturalisme evolutioniste1895421 SAB
Sabato, Mario deConfidences d’un voyantAlsatia1969120 SAB
Sabato, Mario deConfidences d’un voyant. Édition revue et augmentéeLibrairie Hache1971120 SAB
Sadoul , JacquesLe trésor des alchimistesJ’ai lu1970Double
Sadoul, JacquesLe trésor des alchimistes1970432 SAD
Saetti, AndreaLe forze sottili e la loro azione1971100 SAE
Sage , AlfredUne science de l’ordre est cachée dans le monde des nombresLibrairie Emile1936400 SAG
Sage , MichelLa Yoga ou le chemin de l’union divine : aum !E. Nourry1915400 SAG
Sage, MichelLa zone-frontièreP.-G. Leymarie1903Double
Sage, MichelLa zone-frontière : entre l’”autre monde” et celui-ciP.-G. Leymarie1903421 SAG
Sage, MichelLe sommeil naturel et l’hypnose1904421 SAG
Sage, MichelLe spiritisme, problème scientifique1931421 SAG
Sailaja, P. et Rao, K. R.Experimental studies of the differential effect in life setting1973M PMS
Saint-Clair, SimoneLe flambeau ardent1971carton01
Saint-Clair, SimoneLes anges incompris. Étude sur les enfants retardés mentaux1958220 SAI
Saint-clair, SimoneRencontres avec l’anormal et le paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}1973100 SAI
Sainte Bible, (La)La sainte Bible410 SAI
Saint-Yves d’Alveydre, AlexandreLa Théogonie des Patriarches1909422 SAI
Saintyves, P.L’éternuement et le bâillement dans la magie, l’ethnographie et le folklore médical1921212 SAI
Salter, W. H.Evidence for telepathy. The response to a broadcast request for cases1934121 SAL
Saltmarsh, H. F.Evidence of personal survival from cross correspondences1938160 SAL
Saltmarsh, H. F.Fore-knowledge1938123 SAL
Sanchez-Ventura y Pascual, F.La vierge est-elle apparue à Garabandal1966carton01
Sandri, DominiqueA la recherche des sectes et sociétés secrètes d’aujourd’huiPresses de la R1978400 SAN
Sannella, LeeKundalini - psychosis or transcendence ?1976400 SAN
Santa Cara, Marqués deUn tanteo en el misterios. d.100 SAN
Santoliquido, Roccomai-juin 1927Cf. Revue
Sardina , MauriceRezvanimage : les nouveaux mystère, les nouveaux secrets du “sorcier”M.S.1949440 SAR
Sargent, Carl L.Exploring psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. in the ganzfeldLe Ganzfeld (terme allemand qui signifie "champ sensoriel uniforme") est un protocole d’induction d’état hypnagogique pour les expériences de télépathie. Le Ganzfeld est le protocole le plus utilisé actuellement en parapsychologie expérimentale. Il a été tout d'abord développé par Charles Honorton dans les années 1970.1980M PMS
Sausse, HenriLa réincarnation selon le spiritisme. Enseignement d’Allan Kardec1924421 SAU
Savoret , A.Les forces secrètes de la vieEditions de psy1937400 SAV
Savoret, A.Mythes, Contes et Légendes1951431 SAV
Sbalchiero, Patrick et Laurentin, René (préf.)Dictionnaire des miracles et de l’extraordinaire chrétiensFayard2002410 SBA
Scatcherd, F. R.Ectoplasm as associated with survival1926160 SCA
Schäfer, HildegardThéorie et pratique de la transcommunication1992160 SCH
Schaffner, FranckL’exorcisme : médecine de l’âme1991410 SCH
Schlosser, HorstParapsychologische Forschung in der Thaumatischen Medizin1983???
Schmeidler, GertrudeESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement. in relation to Rorschach test evaluation1960M PMS
Schneider, Hermann et Schingnitz, WernerFestschrift Hans Driesch zum 60. Geburtstag. 1. Wissen u. Leben1927230 DRI
Schopenhauer, ArthurMémoires sur les sciences occultes1912230 SCH
Schrenck-Notzing, Albert Ph. Fr. vonDer Betrug des Mediums Ladislaus Laszlo1924100 SCH
Schrenck-Notzing, Albert Ph. Fr. vonDie Phänomene des Mediums Linda Gazerras. d.100 SCH
Schrenck-Notzing, Albert Ph. Fr. vonDie phänomene des mediums Rudi Schneider1933140 SCH
Schrenck-Notzing, Albert Ph. Fr. vonGesammelte aufsätze zur parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.1929100 SCH
Schrenck-Notzing, Albert Ph. Fr. vonHandlesekunst und Wissenschafts. d;100 SCH
Schrenck-Notzing, Albert Ph. Fr. vonLes phénomènes physiques de la méduiminité1925150 SCH
Schultz, M. (la Doctoresse)La philosophie Indoue1911410 SCH
Schwartz, StephanLes cavernes secrètes du temps1980100 SCH
Schwartz, StephanThe Alexandria project122 SCH
Schwartz, StephanThe secrets vaults of time100 SCH
Schwartz, Stephan A.Le projet Alexandrie1985122 SCH
Schwarz, FernandLes traditions de l’amérique ancienneDangles1964211 SCH
Scott Rogo, D.La parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. dévoilée1976100 SCO
Scott Rogo, D.Methods and models for education in parapsychology1973100 SCO
Scott Rogo, D.Minds and motion..The riddle of psychokinesis.1978140 SCO
Scott Rogo, D. et Bayless, RaymondPhone calls from the dead1979160 SCO
SédirLa Fakirisme Hindou et les Yogas1911410 SED
SédirQuelques amis de Dieu1923450 SED
Segno , Victor A.La loi du mentalisme : exposé pratique et scientifique de la pensée ou force de l’esprit ; la loi qui gouverne toute action et phénomène mentale et physique : la cause de la vie et de la mortInstitut Améric1906490 SEG
Segré, EmilioLes physiciens modernes et leurs découvertes. Des rayons X aux quarks1984300 SEG
Ségur, PhilippeLe pouvoir et le temps1996230 SEG
Seignolle, Claude et Juin, Hubert (préf.)Les malédictions : romansG.P. Maisonneuv1963480 SEI
Seligmann, KurtLe Miroir de la Magie1956431 SEL
Serguéyeff, S.Physiologie de la veille et du sommeil. Vol. 1 et 21890300 SER
Servadio, EmilioLa ricerca psichica1938100 SER
Servranx, F. et Servranx, W.La radiesthesie appliquée aux affaires1950460 SER
Severn, BillLe guide marabout de la magie et de la prestdigitation1977440 SEV
Shapin, betty et Coly, Lisette (éd.)Brain/Mind and parapsychology1979PC PF 1978
Shapin, Betty et Coly, Lisette (éd.)Communication and parapsychology1980PC PF 1979
Shapin, Betty et Coly, Lisette (éd.)Concepts and theories of parapsychology1981PC PF 1980
Shapin, Betty et Coly, Lisette (éd.)Current trends in psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. research1986PC PF 1984
Shapin, Betty et Coly, Lisette (éd.)Education in parapsychology1976PC PF 1975
Shapin, Betty et Coly, Lisette (éd.)Parapsychology and human nature1989PC PF 1986
Shapin, Betty et Coly, Lisette (éd.)Parapsychology and the experimental method1982PC PF 1981
Shapin, Betty et Coly, Lisette (éd.)Parapsychology, philosophy and religious concepts1987PC PF 1985
Shapin, Betty et Coly, Lisette (éd.)Parapsychology’s second century1983PC PF 1982
Shapin, Betty et Coly, Lisette (éd.)PsiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. and states of awareness1978PC PF 1977
Shapin, Betty et Coly, Lisette (éd.)The philosophy of parapsychology1977PC PF 1976
Shapin, Betty et Coly, Lisette (éd.)The repeatability problem in parapsychology1985PC PF 1983
Shattock, E. H.AN experiment in mindfulness1960410 SHA
Sheldrake, RupertCes chiens qui attendent leur maître2001120 SHE
Sheldrake, RupertDogs that know when their owners are coming home and other unexplained powers of animalsThree rivers pr2000100 SHE
Sheldrake, RupertLe septième sens2004100 SHE
Sheldrake, RupertRéenchanter la scienceAlbin Michel2013100 SHE
Sheldrake, RupertSept expériences qui peuvent changer le monde1995100 SHE
Sheldrake, RupertThe presence of the past morphic resonance and the habits of natureIcon books2011100 SHE
Sheldrake, RupertUne nouvelle science de la vie1985100 SHE
Shroder, TomOld souls1999160 SHR
Shulman, SandraEncyclopédie illustrée de l’astrologieEditions Prince1977472 SHU
Si Ahmed, DjoharComment penser le paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}. Psychanalyse des champs limites de la psyché2006130 SIA
Si Ahmed, DjoharParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. et psychanalyse1990220 SIA
Sidgwick, Eleanor M. et E. Gurney, F. W. H. Myers et F. PodmorePhantasms of the living1962150 SID
Siémons, Jean-LouisLa reincarnation, des preuves aux certitudes1982160 SIE
Siémons, Jean-LouisMourir pour renaître1987160 SIE
Siémons, Jean-LouisRevivre nos vies antérieures1984160 SIE
Simon, A.Le monde des rêves1888220 SIM
Simon, GustaveChez Victor Hugo : Les tables tournantes de JerseyLouis Conard1923100 SIM
Simon, SylvieAu seuil de l’étrange1994100 SIM
Simone, Giorgio DiDialoghi con la dimensione X1991400 SIM
Simone, Giorgio Di et Entità, ARapporto dalla dimensione X1973400 SIM
Simonet, MoniquePorte ouverte sur l’éternité, l’au-delà nous parle1993160 SIM
Sinclair, Mary CraigSouthern belle1962100 SIN
Sinclair, UptonMental radio. Does it work and how ?1930121 SIN
Sinnett, A. P. (éd.)Incidents in the life of madame Blavatsky compiled from information supplied by her relatives and friends1913211 SIN
Sinnett, A.PLe but de la Théosophie1913422 SIN
Sinnett, A.P.Le Monde occulte. Hypnotisme transcendant en Orient1887430 SIN
Sinnott, Edmund W.La biologie de l’esprit1957300 SIN
Sison, Joséphine E..Joséphine. Autobiographie et chemin spirituel d’une guérisseuse philippine140 ESC
Siwek, PaulUne stigmatisée de nos jours. Etude de psychologie religieuse1950410 SIW
Sleight , PaulTraité complet du jeu de cartes biseautéess.d.440 SLE
Smedt, Marc de (dir.)La face cachée de la France. T. 21978140 SME
Smet, Marc (de)Les mutations du Yi-King1994470 SME
Smythies, John Raymond (éd.)Science and ESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement.1967120 SMY
Snel, FransAspects of the paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)} healing phenomenon: the narrative approachNULL2009140 SNE
Società di studi psichiciLe sedute col medium Bailey alla società di studi psichici di Milano. 22 febbrario - 22 aprile 1904s. d.???
Società italiana di metapscichicaNuovi problemi di metapsichica. Seconda serie1952???
Società italiana di metapsichicaL’inchiesta radio 1949s. d.
Società italiana di parapsicologiaAtti del simposio dell’11 novembre 1960s. d.PC SIP
Société d'Etudes Psychiques de GenèveAux écoutes du monde invisible400 SOC
Society for Psychical ResearchA selective guide to publication in english1949outil
Society for psychical researchAn appeal from the society for psychical researchs. d.Info
Socquet, SamuelEnfance et surnaturel100 SOC
Sotto, Alain et Oberto, VariniaAu-delà de la mort. Nouvelles recherches parapsychiques1978160 SOT
Soulieres, JoachimLes enfants et le paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}Dervy100 SOU
Sournia, AlainHéraclite ou l’intuition de la science1982230 SOU
Sperber, DanLe savoir des anthropologuesHermann1982212 SPE
Stearn, JessThe door to the future1963100 STE
Steiner, RudolfAnthroposophie, psychosophie, pneumatosophie1977430 STE
Steiner, RudolfDer Hüter des Schwelle1948430 STE
Steiner, RudolfDer Seelen Erwarchen1948430 STE
Steiner, RudolfDie Pforte der Einweihung1948430 STE
Steiner, RudolfDie Prüfung der Seele1948430 STE
Steiner, RudolfGoethe et sa conception du monde1967230 STE
Steiner, RudolfMystique et esprit moderne1967450 STE
Stekel, WilhelmHow to understand your dreamsEton Books1951220 STE
Stelzner, MichaelUne formule universelle de l’immortalité : l’unité de la science et de la religion à travers les nombresNouvelle Terre1996470 STE
Stengers, IsabelleCosmopolitiques. Tome 2. L’invention de la mécanique : pouvoir et raison1996230 STE
Sterling, MaryLes morts sont vivants1961160 STE
Stern, ErichExperimentelle Persönlichkeitsanalyse nach dem Murray-Test (T.A.T.). Beschreibung, Anwendung, Interpretation und diagnostische Bedeutung1952220 STE
Stern, ErichLebenskonflikte als Krankheitsursachen. Eine einführung in die Psychosomatische Medizin1952220 STE
Stevanovitch, VladyLa voie de l’énergie. L’eveil et le développement du chi, ou énergie vitale1993490 STE
Stevenson , IanTwenty cases suggestive of reincarnationUniversity Pres1974160 STE
Stevenson, IanCases of Reincarnation type : twelve cases in Lebanon and Turkey Vol.IIIUniversity Pres1980160 STE
Stevenson, IanCases of the reincarnation type. Vol. I. Ten cases in India1975160 STE
Stevenson, IanCases of the reincarnation type. Vol. IV. Twelves cases in Thailand and Burma1983160 STE
Stevenson, IanChildren who remember previous lives. A question of reincarnation revised edition2001160 STE
Stevenson, IanEuropean cases of the reincarnation type2003160 STE
Stevenson, IanLes enfants qui se souviennent de leurs vies antérieures. De la réincarnation1994160 STE
Stevenson, IanTwenty cases suggestive of reincarnation1966160 STE
Stevenson, IanUnlearned language. New studies in xenoglossy1984120 STE
Stevenson, IanWhere reincarnation and biology intersect1977160 STE
Stevensona, Ian20 cas suggérant le phénomène de réincarnation1985160 STE
Stone, W. Clement et Browning, Norma LeeLes pouvoirs de l’esprit. Science ou magie ?1965100 STO
Strahlende Welt : Beitrag zur geschichte des RadiästhesieStrahlende Welt : Beitrag zur geschichte des Radiästhesie460 STR
Stuart Phelps , ElizabethAu-delà des portesCharles Carring1903?
Sublimation (la), les sentiers de la création/ Anzieu, D.(dir)La sublimation, les sentiers de la création220 SUB
Sudre, RenéIntroduction à la métapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie. humaine1926100 SUD
Swann, IngoPénétrationL'oeil du sphin2011100 SWA
Swann, IngoTo kiss earth good-bye1975100 SWA
Swedenborg, EmmanuelPensée et extraits des oeuvres de Swedenborg1961230 SWE
Symbole, et Azam, HenriLa tombe parle : Le génie hugolien ressucité. L’esprit “SYMBOLE” animateur des Tables de JerseyEditions du Pha1967480 SYM
Szondi , LouisDiagnostic expérimental des pulsionsPresses Univers1952220 SZO
Tagore , Rabindra Nath et Herbert, Jean (préf.)SadhanaAdrien Maisonne1940400 TAG
Talamonti, LéoL’univers mental sans frontières. Par-delà les limites du sens commun et les barrières du moi1978100 TAL
Talamonti, LéoUnivers interditJ’ai lu1967100 TAL
Talbot, MichaelL’univers : Dieu ou hasard ?1989300 TAL
Tanagras, A.Psychophysical elements in parapsychological traditions1967M PMS
Tarade, Guy et Schreyer, AlexandraLe dernier secret de NostradamusPresses de la C1993470 TAR
Targ, Russell Perceptions extra-sensoriellesConnaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement. On distingue la télépathie, la clairvoyance et la précognition.120 TAR
Targ, Russell et Harary, KeithL’énergie de l’esprit. TélépathieLa télépathie désigne un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue., prémonition, vision à distancePerception extra sensorielle d’un lieu situé à distance du récepteur.1985120 TAR
Targ, Russell et Harary, KeithL’énergie de l’esprit. TélépathieLa télépathie désigne un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue., prémonition, vision à distancePerception extra sensorielle d’un lieu situé à distance du récepteur.1985120 TAR
Targ, Russell et Puthoff, Harold E.Aux confins de l’esprit. Une étude expérimentale des phénomènes paranormaux1978100 TAR
Tart, Charles (ed.)Transpersonal psychologies1977130 TAR
Tart, Charles T.The application of learning theory to ESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement. performance1975M PMS
Technische Universität Berlin, Forschungsprojekt-Schwerpunkt BiokommunikationPSIThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. Arbeitsbericht 7 Forschungsgebiet ParapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.1979
Teilhard de Chardin, PierreLe coeur de la matièreSeuil1976230 TEI
Teillard, AniaLa dimension inconnueA la Baconniere1960430 TEI
Tenhaeff, Wilhelm H.C.Hellsehen und Telepathie1962120 TEN
Tervagne, Simone deLes exploratrices de l’invisible révèlent1971100 TER
Thairsciel, MarcMediums 2012Lulu entreprise2010100 THA
Thalbourne, Micheal A.The common thread between ESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement. and PK2004M PMS
Theilhard de Chardin, PierreHymne de l’univers1961230 THE
Thenot, Jean-PaulLes sorciers face à la science2004100 THE
Thibault, MireilleLe syndrome de l’incube2004150 THI
Thiébault, JulesL’ami disparu : contribution théorique et pratique à la preuve de l’identité des espritsImprimerie Berg1917421 THI
Thigou, SerguiLa violence faite à L’esprit. Personnes multiples et perversions.2002220 THI
Thimmy, RenéLa magie à Paris1934431 THI
Thom, RenéParaboles et catastrophes (Entretiens sur les mathématiques, la science et la philosophie)Flammarion1983230 THO
Thomas, Charles DraytonSome new evidence for human survival1922160 THO
Thomas, John FBeyond normal cognition1937120 THO
Thomas, John FCase studies bearing upon survival1929160 THO
Thomas, Louis-VincentAnthropologie de la mortPayot1975212 THO
Thomas, Louis-VincentLa mort africaine (Idéologie funéraire en Afrique noire)Payot1982212 THO
Thomas, M.Dieu auteur de la vie1908carton01
Thooris, AlfredLa médecine morphologique1937300 THO
Thouless, Robert H.Psychical research past and present1952PC SPRLa Society for Psychical Research (SPR) est une société anglaise fondée en 1882 par des universitaires de l'élite intellectuelle de Cambridge et d'autres facultés de Grande-Bretagne, ayant pour but l'étude rationnelle des phénomènes psi et en particulier des apparitions. La SPR existe encore et a suscité la création d'organismes similaires dans d'autres pays (ex: American Society for Psychical Research aux Etats-Unis - ASPR).
Thurston, HerbertLes phénomènes physiques du mysticisme1986450 THU
Thylbus (pseud.), et Jagot, Paul-C. (préf.)Cartes et tarots : méthode des maîtres de cartomancieEditions Dangle1968471 THY
Time-Life books (éd.)Cerveau et intelligence. À la découverte de l’être humain1994100 TIM
Time-Life books (éd.)Le psychisme à l’œuvre1992100 TIM
Time-Life books (éd.)Les pouvoirs de l’esprit1987100 TIM
Time-Life books (éd.)Les ressources cachées de l’être humain. À la découverte de l’être humain1994100 TIM
Time-Life books (éd.)Spirit summonings1989100 TIM
Time-Life books (éd.)The psychics1992100 TIM
Time-Life books (éd.)Visions et prophéties1988120 TIM
Time-Life books (éd.)Voyages hors du corps1988130 TIM
Tiret, ColetteAuras humaines et ordinateur1976100 TIR
Tiret, Colette et Tiret, GeorgesLe monde invisible vous parle1954100 TIR
Tiret, Colette et Tiret, GeorgesPsychanalyse et médiumnité1953220 TIR
Tiret, Colette et Tiret, GeorgesSurvie et métamorphoses1950160 TIR
Tischner, RudolfEinführung in den Okkultismus und Spiritismus1921421 TIS
Tischner, RudolfIntroduction à la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.Payot1973100 TIS
Tischner, RudolfIntroduction à la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire. (Bilan actuel des sciences occultes)Payot1951100 TIS
Tischner, RudolfTelepathy and clairvoyanceConnaissance d’objets ou d’événements à distance sans l’intermédiaire des sens.1925120 TIS
Tischner, RudolfUber Telepathie und Hellsehen1921120 TIS
TissotTours de cartes, recueil complets.d.440 TIS
Tizané, EmileIl n’y a pas de maisons hantées? (Journal d’un enquêteur incrédule 1925 à 1933)Omnium Littérai1971150 TIZ
Tizané, EmileL’hôte inconnu dans le crime sans causeTchou1977150 TIZ
Tizané, EmileLes agressions de l’invisibleEditions du Roc1980150 TIZ
Tizané, EmileSur la piste de l’homme inconnu1951150 TIZ
Tocquet , Robert2+2=4 : les calculateurs prodiges et leurs secretsPierre Amiot1957490 TOC
Tocquet , RobertAction et pouvoir de la volontéEditions psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. in1978490 TOC
Tocquet , RobertLes tours de cartes à la la portée de tousN.O.E.1977440 TOC
Tocquet , Robert et Leprince-Ringuet, Louis (préf.)L’astronomie moderneLes productions1965300 TOC
Tocquet , Robert et Leprince-Ringuet, Louis (préf.)L’univers ou l’astronomie moderne pour tous. II.Editions Godefr1985300 TOC
Tocquet, RobertCycles et rythmes1951100 TOC
Tocquet, RobertEl inventario de lo sobrenatural1971100 TOC
Tocquet, RobertErnest Moingeon, calculateur prodige1964120 TOC
Tocquet, RobertHommes phénomènes et personnages d’exception1979100 TOC
Tocquet, RobertLa guérison par la pensée et autres prodiges1970140 TOC
Tocquet, RobertLa prestidigitation à la portée de tous1977440 TOC
Tocquet, RobertLa vie dans la matière et dans le cosmos1950100 TOC
Tocquet, RobertLa vie sur les planètesEditions du Seu1960400 TOC
Tocquet, RobertLes dessous de l’impossible1972100 TOC
Tocquet, RobertLes mystères du surnaturel1963100 TOC
Tocquet, RobertLes pouvoirs du surnaturel1974100 TOC
Tocquet, RobertLes pouvoirs mystérieux de l’homme1980100 TOC
Tocquet, RobertLes pouvoirs secrets de l’homme1963100 TOC
Tocquet, RobertLes pouvoirs secrets de l’homme dévoilés. Les secrets du paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)} Tome 21989100 TOC
Tocquet, RobertMédiums et fantômes1970150 TOC
Tocquet, RobertMeilleurs que les hommes (L’entraide dans le monde animal et végétal)Premieres1970100 TOC
Tocquet, RobertPhénomènes de médiumnité. Lévitations et fantômes1959150 TOC
Tocquet, RobertQuand la médecine se tait1954140 TOC
Tocquet, RobertTout l’occultisme dévoilé. Médiums, fakirs, voyantes1952100 TOC
Tocquet, RobertVivez rythmiquement1971490 TOC
Tomassen, G. J. M., Graaff, W. de, Knoop, A. A.et Hengeveld, R. (éd.)Geo-cosmic relations. The earth and its macro-environment1990PC SREF
Tomatis, AlfredEcouter l’Univers1996220 TOM
Tondriau, JulienDictionnaire marabout des sciences occultesMarabout1964430 TON
Tortorici, GiuseppeMind over matter and matter over mind1956100 TOR
Toulouse, EdouardComment former un espritLibrairie Hache1908490 TOU
Tours de cartes les plus amusans rendus faciles par un grand nombre de figures gravéesLes tours de cartes les plus amusans rendus faciles par un grand nombre de figures gravées440 TOU
Tran-Trong, KimLa doctrine des NHO, Confucius et ses disciples1924410 TRA
Trarieux, GabrielCassandre ou peut-on prédire l’avenir ?1930123 TRA
Tresmontant, ClaudeEnquête sur l’apocalypse1994carton01
Tresmontant, ClaudeLa question du miracle à propos des évangiles. Analyse philosophique1992410 TRE
Tresmontant, ClaudeSciences de l’univers et problèmes métaphysiques1976230 TRE
Trespioli, GinoBiosofia1936300 TRE
Trespioli, GinoSipritismo moderno “ultrafania”1931421 TRE
Trespioli, GinoSpiritismo moderno i fenomeni1934421 TRE
Trevinio Becerra, CarlosIntroduccion a la parapsicologia100 TRE
Trevor, GillianIls parlent avec les désincarnés1973160 TRE
Trine, R.-W.A l’unisson de l’infini1918490 TRI
Trintzius, RenéAu seuil du monde invisisble. Nouveau traité de metapsychique1951100 TRI
Trintzius, RenéJacques Cazotte ou le XVIIIè siècle inconnu1944430 TRI
Trintzius, RenéLa magie a-t-elle raison ?Albin Michel1942431 TRI
Trintzius, RenéLes guérisons supra-normales1944140 TRI
Tuckey, C. LloydThérapeutique psychique ou traitement par l’hypnotisme et la suggestion1893220 TUC
Tuloup, FrançoisLe merveilleux est-il mysterieux ?1957100 TUL
Turenne, L.La lumière, les couleurs1953460 TUR
Turpaud, Marielle-FrédéricLe Yi-King1986410 TUR
Tuwanowa, ZofjaStefan Ossowiecki - polski jasnowidzs. d.PD TUW
Tweedale, C. L.Man’s survival after death1920160 TWE
Tyrrell, G. N. M.Apparitions et fantômes1955150 TYR
Tyrrell, G. N. M.Au-delà du conscient (TélépathieLa télépathie désigne un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue. - ClairvoyanceConnaissance d’objets ou d’événements à distance sans l’intermédiaire des sens. - Survivance ? Découvertes et possibilités de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.)Payot1970100 TYR
Tyrrell, G. N. M.Science and psychical phenomena1938100 TYR
Tzanck, RenéRéflexions sur la médecine psychosomatique1964300 TZA
Ullman, Montague et Krippner, StanleyDream studies and telepathy : an exeprimental approach1970M PMS
Ullman, Montague, Krippner, Stanley et Vaughan, AlanLa télépathieLa télépathie désigne un échange d’informations entre deux personnes n’impliquant aucune interaction sensorielle ou énergétique connue. par le rêve1977121 ULL
Union RationalisteDictionnaire rationalisteLes nouvelles é1981180 UNI
Universidad de la tercera edadOportunidad de estudios universitarios en parapsicologia en el mundo1988outils
Urvoi, ChristianLe monisme, voie de l'excellence100 URV
Vaisan, RogerLes Secrets des sorciers modernes1956431 VAI
Valckenier Suringar, J.Beschrijving van een psychometrisch helderziend medium1923120 VAL
Valkhoff, M.On the edge of beyond1957???
Vallaux , CamilleSur les côtes de NorvègeLibrairie Hache1923480 VAL
Vallée , JacquesStratagèmeL’Archipel2006480 VAL
Vallée, JacquesLe collège invisible1975400 VAL
Vallin, GeorgesLa perspective metaphysique1977430 VAL
Van der Merwe, J. H, Price, E. Alan et Valkhoff, M.Parapsychology and modern science1958???
Van Eersel, PatriceLe cinquième rêve1993490 VAN
Van Mierlo , S.La science, la raison et la foi1948300 VAN
van Praag, H.Inventaire de la parapsychologieEtude rationnelle et pluridisciplinaire des faits semblant inexplicables dans l'état actuel de nos connaissances, et mettant en jeu directement le psychisme et son interaction avec l'environnement. C’est en 1889 que l’Allemand Max DESSOIR proposa les termes de parapsychologie pour "caractériser toute une région frontière encore inconnue qui sépare les états psychologiques habituels des états pathologiques", et de paraphysique pour désigner des phénomènes objectifs qui paraissent échapper aux lois de la physique classique. On parle plus spécifiquement de parapsychologie expérimentale pour désigner la parapsychologie dans le cadre du laboratoire.France-Empire1978100 PRA
Van Velsen, ProsperLa suggestion, exposé sommaire suivi de considérations sur la metapsychique1924100 VEL
Vance ThompsonNormal and supernormal telepathy1927121 VAN
Varigny, Henry deEssais sur la mort. La mort et le sentiment1927160 VAR
Varigny, Henry deEssais sur la Mort. Mort véritable et fausse mort1929160 VAR
Vartier, JeanAllan Kardec, la naissance du spiritisme1971421 VAR
Varvoglis, MarioLa rationalité de l’irrationnel1992100 VAR
Vassiliev, L. L.La suggestion à distance1963110 VAS
Vassiliev, Leonid L./ WassiliewExperimentelle Unterschungen zur Mental suggestion. Telepathie, telepathische hypnosen.1965110 VAS
Vaughan , Frances E.L’éveil de l’intuitionLa Table Ronde1984490 VAU
VédantaVédanta410 VED
Veno, RobertLes grandes illusions d’hier et d’aujourd’hui. II. Les disparitions, les lévitations, les évasionsA. Mayettes.d.440 VEN
Vergnes, GeorgesLes exorcistes sont parmi nous1978410 VER
Vernet, MauriceLa vie dans l’énergie universelle1966410 VER
Verneuil, MarianneDictionnaire pratique des sciences occultes1950430 VER
Vesme , Gemma (de) et Flammarion, Camille (préf.)Le songe de la vie : Drame en quatre actesLibrairie fisch1912480 VES
Vett, Carl (éd.)Compte rendu officiel du 1er congrès international des recherches psychiques1922PC SPRLa Society for Psychical Research (SPR) est une société anglaise fondée en 1882 par des universitaires de l'élite intellectuelle de Cambridge et d'autres facultés de Grande-Bretagne, ayant pour but l'étude rationnelle des phénomènes psi et en particulier des apparitions. La SPR existe encore et a suscité la création d'organismes similaires dans d'autres pays (ex: American Society for Psychical Research aux Etats-Unis - ASPR).
Viallet, François-AlbertZen, l’autre versant1977410 VIA
Vianney, Jean-MariePensées choisies du saint curé d’Ars et petites fleurs d’Ars textes sélectionnés par Janine Frossard1992carton01
Victor, Jean-LouisMichel Carayon, le chirurgien à mains nues et la guérison “psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi.1977140 VIC
Victor, Jean-LouisNous sommes tous médiums, vous aussiPygmailion1979400 VIC
Victor, Jean-LouisPrévoyez votre destin grâce aux signes, aux présages et aux prophéticiesPygmailion1981490 VIC
Victor, Jean-Louis et Victor, Marie-christineL’appel des étoilesJean-Louis Vict1968472 VIC
Victor, Jean-Louis et Victor, Marie-ChristineL'Heure des révélations. 2, Vie-mort: effrayants synonymesJean-Louis Vict1972472 VIC
Vidi, LuceLes tâches d’encre : symbolique et interprétationLibrairie Nicla1937470 VID
Viguier , LaurentL’extraordinaire prophétie du moine Hermann : documents et anticipationsEditions Bossar1933470 VIG
Vilenskaya, LarissaParapsychology in the USSR. Part I. Psychoregulation and psychic healing1981100 VIL
Vilenskaya, LarissaParapsychology in the USSR. Part II. The biofield : its nature, influences and interactions1981100 VIL
Vilenskaya, LarissaParapsychology in the USSR. Part V. Approaches and findings in studying PsiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. phenomena and related subjects1982100 VIL
Vilenskaya, Larissa (ed.)Parapsychology in the USSR. Part III. Obeservations and experimental studies in ESPPerception extrasensorielle ; connaissance d’un événement extérieur sans l’intervention des sens connus, ou parfois comportement répondant à cet événement., PK, and psychic healing1981100 VIL
Vilenskaya, Larissa (ed.)Parapsychology in the USSR. Part IV. Approaches and findings in studying psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi. phenomena and related subjects1981100 VIL
Ville de Palaiseau10è festival international du film scientifique de Palaiseau, 19941994???
Villeneuve, RolandLoups-Garous et vampiresJ’ai lu1970430 VIL
Villermont, Simone deMagie et sorcellerie africaines. Récits de voyages sur le continent noir1951212 VIL
Vinal , MarieMéthode d’astrologie : psychologie et orientationMercure de Fran1969472 VIN
Vinavier, B.Les hallucinations n’existent pas (il n’y a pas de perception sans objet)1955220 VIN
Vincent, Louis-MariePeut-on croire à la résurrection1988160 VIN
Vincent, MaximeDe l’apparence vers l’absolu. Essai sur la connaissance1955230 VIN
Vinchon, JeanL’art et la folie1950211 VIN
Vingeanne, PaulRecherches nouvelles sur les mouvement du pendule1937460 VIN
Viollet, MarcelLe spiritisme dans ses rapports avec la folie1908421 VIO
Virel, AndréHistoire de notre imageEditions du Mon1965211 VIR
Vitoux, G.L’occultisme scientifique1891430 VIT
Vivante, LeoneIndétermination et création. L’indeterminisme dans ses rapports avec l’imagination créatrice et l’activité morale1939230 VIV
Vivante, LeoneStudi sulle precognizioni1937123 VIV
Vivekânanda , SwâmiRâja yoga (ou conquête de la nature intérieure) : Conférences faites en 1895-1896 à New-YorkPublications th1910490 VIV
Volkov , VladimirLes fondements harmoniques de l’éthique et de l’évolution du genre humainNouvelles éditi1959400 VOL
Wachsmuth, GuentherDie Ätherischen Bildekräfte in Kosmos, Erde u Mensch1926422 WAC
Wagner, AdolfDasZweckgesetzin derNatur. Gundlinieneiner Meta-MechanickdesLebens1923230 WAG
Waite , Arthur EdwardThe pictorial key of the Tarot being fragments of a secret tradition under the veil of divinationSamuel Weiser1986471 WAI
Wallace, Alfred RusselLes miracles et le moderne spiritualisme1891400 WAL
Wallon , Philippe PaulMontagne lève-toi... : l’expérience de la foiEditions du dau1990410 WAL
Wallon, PhilippeExpliquer le paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}. Les niveaux du mental1996100 WAL
Wallon, PhilippeLe paranormalLe champ des phénomènes susceptibles de relever de la paranormalité est plus ou moins étendu suivant l'idée même que l'on se fait de ce qui est censé être normal ou pas. Une fois éliminé ce qui relève de l' « anormal » et qui renverrait plutôt au dérèglement, voire au pathologique, il reste un domaine assez vaste de phénomènes ou d'expériences étranges, difficilement explicables, qualifiés bien souvent de paranormaux. Les limites de ce corpus de phénomènes sont destinées à être floues puisqu'elles dépendent étroitement de l'idée qu'à une époque et dans une culture données on se fait du «normal », de l'« explicable» et du «possible ». Prenons un premier exemple, bien connu des historiens des sciences. On a longtemps considéré que les météorites n'existaient pas, puisque des «pierres ne pouvaient pas tomber du ciel ». Pourtant de nombreux témoignages rendaient compte de leur existence, avant que la science classique ne les reconnaisse. Ces « pierres » semblent paranormales pour qui ne dispose pas des concepts adéquats permettant de les accepter en tant qu'objets «dignes de science ». Un deuxième exemple aidera à comprendre le relativisme indispensable dès que l'on tente d'appréhender culturellement la paranormalité. Dans les sociétés traditionnelles africaines, il est très classique de considérer qu'à l'aide de pratiques sorcières un sort ait pu être jeté, faisant ainsi une ou plusieurs victimes. L'idée de l'influence occulte à distance ne pose alors pas problème et fait partie des faits possibles, repérés comme causes envisageables du mal et du malheur. L'action sorcière est donc exclue d'une logique paranormale stricto sensu puisque complètement intégrée dans les croyances populaires. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, pour bon nombre de nos contemporains vivant en Europe occidentale, cette conviction est encore très présente. Une fois posé ce nécessaire relativisme, il semble que l'on puisse dégager à notre époque quatre manières dominantes d'aborder le concept de paranormal: « sceptique », «fourre-tout », «parapsychologique» et « holistique ». Pour les sceptiques, le paranormal n'existe pas en tant que tel. Il renvoie à d'autres catégories. Le paranormal n'est qu'apparent. Il peut s'agir en fait d'illusions, de trucages consciemment organisés ou de perceptions inconscientes dont d'éventuels témoins ont été victimes en toute bonne foi. Dans cette optique, des faits inexpliqués peuvent bien être reconnus, surtout s'ils sont reproductibles, mais ils doivent trouver leur place au sein d'interrogations portées logiquement par la science. Les tenants de cette manière d'envisager les choses sont souvent qualifiés de «scientistes», tant ils semblent attachés à une vision du réel correspondant exclusivement aux données les plus classiques et reconnues de la science. Leurs références privilégiées se trouvent du côté d'une épistémologie se définissant comme «cartésienne» ou «rationaliste ». Ce qui n'est pas sans poser question. En effet, en choisissant de délimiter d'une façon plus ou moins arbitraire des objets d'étude considérés comme rationnels et d'autres qui, ne l'étant pas, ne méritent pas que l'on s'y attarde, il n'est pas dit que l'on choisisse le camp de la raison. Le risque encouru est de se débarrasser d'un certain nombre de phénomènes gênants au prix d'une amputation d'un réel que l'on peut supposer toujours plus complexe que l'idée que l'on peut s'en faire. En France, Henri Broch est sans doute le représentant le plus connu de ce courant de pensée s'appuyant sur la « zététique », se voulant « science du doute ». À l'apparent opposé de l'approche précédente, le paranormal est parfois envisagé comme un gigantesque fourre-tout, où tout «mystère» est traité sur un pied d'égalité et dans une logique du « tout existe et tout est ton », sans réflexion épistémolologique sur le niveau de réalité susceptibles d'être mis en jeu suivant les «faits » invoqués. Se côtoient, pêle-mêle, les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, la cryptozoologie (étude des animaux rares et mystérieux), l'ufologie et, d'une façon plus large, tout phénomène réputé extraordinaire, inexplicable ou mystérieux: triangle des Bermudes, archéologie sacrée, civilisations disparues, ésotérisme, occultisme, sociétés secrètes, etc. Dans ce cadre, où dominent l'amalgame et l'hétérogénéité, les phénomènes étudiés sont accueillis au milieu d'un ensemble baroque qui pèche indiscutablement par son manque d'unité, du moins vu sous un épistémologique. En revanche, en terme sociologique on pourrrait reconnaître une certaine pertinence de recoupement. En effet, le même statut parascientifique réservé à l'ensemble des phénomènes concernés (puisque dans l'optique scientiste évoquée précédemment « rien n'existe et rien n'est bon »). De plus, des travaux sociologiques ont bien montré la proximité des représentations et croyances que l'adhésion à plusieurs de ces phénomènes implique. Très souvent, le terme « paranormal» est employé de façon plus restrictive pour désigner les phénomènes dits paranormaux étudiés par les parapsychologues, regroupant essentiellement les phénomènes de perception extrasensorielle (ESP : télépathie, clairvoyance, précognition) et les phénomènes de type physique (psychokinèse). L'approche parapsychologique tente d'établir des liens entre les expériences réalisées en laboratoire ayant permis d'asseoir les catégories précédentes et un certain nombre de phénomènes du «paranormal spontané ». La question pertinente pour les chercheurs en parapsychologie consiste à se demander si, devant des faits ou des témoignages non ordinaires, on ne se trouve pas en présence de phénomènes paranormaux observés in vivo. La lévitation n'est-elle pas pas à rattacher à une forme particulière de macropsychokinèse ? Dans la pratique des voyants peut-on repérer des compétences paranormales correspondant à des phénomènes de type ESP? Les parapsychologues restent ouverts mais prudents devant des faits s'éloignant de leurs objets d'études et des interprétations se détachant trop d'une pensée authentiquement rationnelle ce qui les différencie des approches différentes. La dernière manière d'envisager le paranormal peut être considérée comme une variante de la précédente mais s'en différenciant suffisamment pour en être démarquée. Reconnaissant les mêmes phénomènes que les parapsychologues « classiques » mais préocuppés par une théorisation globale et donc à prétention holistique, à défaut d'être définitive, certains chercheurs s'éloignent de l'expérimentation de laboratoire et de la question de la preuve. Ils considèrent cette dernière comme définitivement acquise ou pensent qu'elle n'est pas pertinente épistémologiquement. Ils se tournent alors préférentiellement vers les données tirées de l'expérience subjective pour tenter diverses synthèses à coloration psychologique, philosophique, voire religieuse, suivant les auteurs. Ainsi Philippe Wallon tente de théoriser à travers le concept des «niveaux du mental », un élargissement de l'inconscient associée à des éléments : la philosophie orientale. François Favre privilégie quant à lui le concept d'« intentionnalité» comme moteur de l'émergence du paranormal. D'autres auteurs, à la sensibilité proche du mouvement New Age, n'hésitent pas à associer d'une façon syncrétique plus ou moins rigoureuse des considérations scientifiques (la physique quantique est très souvent convoquée pour la circonstance), philosophiques et spirituelles intégrant des éléments paranormaux. Pour terminer, il paraît utile de tenter de rapprocher le paranormal, concept complexe et polysémique, de certaines catégories théologiques. Le paranormal est trop souvent associé au sumaturel, comme il peut l'être au contraire au diabolique. C'est sans doute à la méconnaissance des travaux parapsychologiques, tout autant dans les milieux ethnologiques, psychanalytiques que théologiques, que l'on doit ce type de confusions et d'amalgames, parfois lourds de fâcheuses conséquences (notamment dans le cadre de certaines prises en charge thérapeutiques, d'accompagnements spirituels ou de pratiques d'exorcismes). Ne serait-il pas plus judicieux de considérer les phénomènes dits paranormaux comme relevant d'un « naturel non ordinaire », voire de la catégorie du «préternaturel»? Il n'est pas question de clore ici un débat qui mérite mieux que la place académique limitée qui lui est aujourd'hui accordée. {Par Paul-Louis Rabeyron (extrait du dictionnaire des miracles et de l'extraordinaire chrétien, rédigé sous la direction de Patrick Sbalchiero, Fayard, 2000)}1999100 WAL
Walsh, James J. et Carrington, H.Spiritualism a fake (can we communicate with the dead ?). Spiritualisme a fact.1925421 WAL
Walsh, Roger N. et Vaughan, Frances E.Au-delà de l’ego. Le tout premier bilan en psychologie transpersonnelle1984130 WAL
Wambach, HelenRevivre le passé1986160 WAM
Wang , RobertThe qabalistic tarot : a textbook of mystical philosophieSamuel Weiser1987471 WAN
Warcollier, RenéExperimental telepathy1938121 WAR
Warcollier, RenéMind to mind1948121 WAR
Wargnier, MauriceLa radiesthésie : son évolution de 1750 à 19371936460 WAR
Warrain, F.La synthèse concrète1906430 WAR
Washington, PeterLa saga théosophique: de Blavatsky à Krishnamurti1999422 BLA
Wasielewski, Waldemar vonTelepathie une Hellsehen. Versuche und Betrachtungen über ungewöhnliche seelische Fähigkeiten1922120 WAS
Waterman, AdlaiThe “hodgson report” on madame Blavatsky1963421 WAT
Watson , LyallSupernature : une nouvelle hstoire naturelle du surnaturelJ’ai Lu1988100 WAT
Watson, LyallHistoire naturelle de la vie éternelle1976100 WAT
Watson, LyallHistoire naturelle du surnaturel1974100 WAT
Watson, LyallLa marée de la vieAlbin Michel1981100 WAT
Weil, PierreLa conscience cosmique, introduction à la psychologie transpersonnelleL’homme et la c1981220 WEI
Weldon, Georgina TreherneAprès vingt ans et autres poèsies1902480 WEL
Welkisch, CarlDer mensch zwischen gesit und welt1976422 WEL
Welt, StrahlendeBeitrag zur Geschihte der Radiâsthesie1949?
West, D. J.Guide de tests parapsychologiquess. d.100 WES
Wester Anderson , JoanPar la grâce des anges gardiensfilipacchi1992400 WES
White , SuzanneL’astrologie chinoise : tout ce que l’astrologie chnoise peut vous apprendre sur vous même et votre avenirTchou1977472 WHI
White, Rhea A. et Anderson, Rodger I.Psychic experiences : A bibliography1990Outils
Whiteman, J. H. M, Mann, J. W. et Van Aswegen, J.Parapsychogica. Three studies1965???
Whiteman, J. H. M., Scheepers, J.-J., Poynton, J. C.et Price, E.-AParapsychologica II1967???
Wiesendanger, HaraldDie jagd nach psiThouless et Wiesner ont introduit en 1942 l’expression "Phénomène psi" (et non "psy"), de la lettre grecque Psi, qui se voulait un terme neutre simplement destiné à désigner le "facteur inconnu" dans les expériences de parapsychologie, en opposition avec les communications sensori-motrices habituelles. On utilise ainsi le terme psi comme signifiant de façon générale une communication anormale avec l’environnement (perceptions extra-sensorielles ou psychokinèse). On utilise fréquemment en parapsychologie les expressions de sujet psi, de perceptions psi et de phénomènes psi.. Über neue Phänomene an den Grenzen unseres Wissens1989100 WIE
Wiétrich, EdmondL’avenir et son mystère1929100 WIE
Wiétrich, EdmondL’énigme de la mortSociété parisies.d.160 WIE
Wiétrich, EdmondManifeste du spiritisme experimental1931421 WIE
Wiétrich, EdmondVers une nouvelle conception de l’idée de Dieus. d.carton01
Wilber, KenLe paradigme holographiqueLe jour1984220 WIL
Wilkins, H. PercyLes mystères de l’espace et du tempsPayot1956100 WIL
Will, BrunoAdaptation et apprentissage dans une perspective évolutiveUniversité Loui1976PF FS
Wilson , ColinL’occulte. II. Les pouvoirs latents de l’hommeJ’ai Lu1973430 WIL
Wilson, ColinL’occulte1973430 WIL
Windle, ErnestExploring the psychic mind1939100 WIN
Winterstein, Alfred vonTelepathie und Hellesehen, im Lichte der modernen Forschung und wissenschqftlichen Kritik1937120 WIN
Wirth , OswaldLes mystères de l’art royal : riuel de l’adepteLibrairie criti1932430 WIR
Wirth , Oswald et Caillois, Roger (préf.)Le tarot des imagiers du moyen ageTc hou1966471 WIR
Wirth, OswaldLe Grand Livre de La Nature Ou l’Apocalypse Philosophique & Hermétique1910430 WIR
Wolf, StewartBrain, mind and medicine. Charles Richet and the originns of physiological psychology1993100 WOL
Wyllie, TimothyDolphins ETs and Angels1991400 WYL
Wynn, WalterRupert Vit !1920160 WYN
Xenakis, FrançoiseZut, on a encore oublié Madame FreudFlammarion1986211 XEN
Yi-king mot à mot, (Le)Le Yi-king mot à mot470 YIK
Yva, YvonLes Fakirs et keurs secrets1993440 YVA
Zafiropulo, Jean et Monod, CatherineIntroduction à la notion de sensorium deiImprmerie Saint1975230 ZAF
Zafirpulo , J.La philosophie effective : essai d’une métapsychiqueLe mot métapsychique fut suggéré pour la première fois par M.W. Lutoslawski dans un écrit polonais : Wyklady Jagiellonskie, à Cracovie en 1902, pour désigner des notions assez différentes de celles de Charles Richet. En effet, lorsque celui-ci, dans son adresse présidentielle à la Society for Psychical Research, en 1905, présenta ce mot, il fut, dit-il, unanimement accepté. Qu’entendait-il par métapsychique ? De même qu’Aristote avait intitulé son chapitre sur les grandes lois de la nature qui dépassent les choses physiques : meta ta fusica, métaphysique, de même il nomma métapsychique la science qui, dépassant les choses de la psychologie classique, étudie des faits qui "paraissent dus à des forces intelligentes inconnues", humaines ou non humaines, "en comprenant dans ces intelligences inconnues les étonnants phénomènes intellectuels de nos inconsciences". Bref, la métapsychique est, dit-il : "La seule science qui etudie des forces intelligentes". D’où résulte logiquement sa distinction entre la métapsychique objective qui "mentionne, classe, analyse certains phénomènes extérieurs perceptibles à nos sens, mécaniques, physiques ou chimiques, qui ne relèvent pas des forces actuellement connues et qui paraissent avoir un caractère intelligent", et la métapsychique subjective qui étudie des phénomènes psychiques non matériels tels que la lucidité, cette mystérieuse faculté de connaissance qu’il attribue à une sensibilité dont la nature nous échappe et qu’il propose d’appeler cryptesthésie. Ces deux aspects, objectif qui étudie des forces et subjectif qui étudie des phénomènes psychiques, se retrouvent dans la définition générale que Charles Richet donne de la métapsychique : "La science qui a pour objet des phénomènes, mécaniques ou psychologiques, dus à des forces qui semblent intelligentes ou à des puissances inconnues latentes dans l’intelligence humaine ". Aujourd'hui le terme de métapsychique est a peu près synonyme de celui de parapsychologie. relativeLibrairie Félixs.d.230 ZAF
Zahlaoui, EliasSoufanieh. Chronique des apparitions et manifestations de Jésus et de Marie, à Damas de 1982 à 19901991carton01
Zipf, Georges KingsleyLa psychobiologie du langageRETZ1974220 ZIP
Zöllner, Johann Carl FriedrichTranscendental physics1881100 ZOL
Zukav, GaryThe dancing Wu Li masters : an overview of the new physicsBantam1980300 ZUK