-  Parapsychologie -  Fondamentaux

Se pourrait-il que mon enfant soit un sujet Psi ?

Se pourrait-il que mon enfant soit un sujet Psi ?
par Athena Drewes, Psy.D.


PF Lyceum Blog #12, 27 Juillet 2006 Athena Drewes, Psy.D. (JPEG)

(Pour une biographie de la bloggueuse invitée, Dr. Athena Drewes, cliquez ici.)

"Ma fille de quatre ans semble savoir à quoi je pense. Quand j’étais dans la cuisine en train de laver la vaisselle et que je me suis dit que j’aimerais bien avoir un torchon propre pour l’essuyer, elle est allée chercher un torchon propre dans le placard sans que je lui demande.

"Mon fils de 8 ans est capable de me dire qui va appeler ou passer rendre visite avant que cela ne se produise. Jusqu’ici il ne s’est jamais trompé !"

"Ma fille adolescente a pu ‘parler’ avec ma mère qui est morte depuis des années et à présent rapporte avoir des contacts avec d’autres esprits qui viennent à elle."

Comment mon enfant a-t-il pu devenir un sujet Psi ?

Un enfant ou adolescent qui fait preuve de capacités paranormales n’est pas bizarre ou étrange. Cet enfant ou adolescent devrait être considéré comme ayant un talent dans un domaine particulier, mais paraissant, agissant et jouant comme tout autre enfant. La différence, c’est que les capacités psi sont souvent si prononcées qu’elles ne peuvent être cachées. L’enfant ne peut les nier et peut avoir en plus une sensibilité exceptionnelle, par exemple être plus affecté par un rejet occasionnel ou une expérience émotionnelle, ou réagir plus fort aux états émotionnels déroutants de son entourage.

La recherche n’a pas réussi à trouver une raison spécifique ou une source pour de telles aptitudes. Il y a la possibilité d’une composante génétique, car beaucoup de familles disent que d’autres membres de leur famille ont des aptitudes similaires. Il se pourrait que ce soit un talent partagé par chacun de nous, certains étant plus doués que d’autres, tout comme pour d’autres talents tel que le dessin ou la musique. Les enfants ou adolescents sont-ils plus doués que les adultes ?

Les enfants semblent être plus ouverts d’esprit et moins sceptiques à propos de telles expériences et par conséquent il se pourrait qu’ils en parlent plus. Cependant, les résultats de la recherche n’ont pas conclu qu’un groupe d’âge particulier aie plus de capacités psi qu’un autre.

Les livres suivants sont recommandés : The Gift : ESP, the Extraordinary Experiences of Ordinary People par Sally Rhine Feather et Michael Schmicker (ISBN : 0-312-32919-9). Is Your Child Psychic ? par Alex Tanous et Katherine Fair Donnelly (ISBN : 0-59510064-3). Psychic Children par Samuel H. Young ISBN : 0-38507958-3).

Comment devrais-je réagir aux expériences Psi de mon enfant ?

Ecoutez votre enfant sans le juger. Créez un environnement de compréhension et d’attention, sans tourner ses propos en ridicule, pour que votre enfant n’aie pas peur de parler de ses expériences. Permettez à votre enfant de parler librement de ses expériences. Des commentaires occasionnels comme, "Oh tu as perçu exactement ce à quoi je pensais", "Voilà qui est intéressant" ou "Parle-moi un peu plus de ton rêve et dis-moi pourquoi tu penses qu’il va se réaliser", aident l’enfant à s’ouvrir.

Banalisez l’expérience. Informez votre enfant que d’autres enfants et même des adultes ont des expériences similaires, et que des recherches ont été menées à ce propos. Dites à votre enfant qu’il y a des endroits où obtenir des réponses à leur questions si il ou elle le veut. (Pour une liste d’organismes, cliquez ici et voir plus bas.)

Ne forcez pas l’enfant à "améliorer" ses capacités. Les expériences psi des enfants sont souvent spontanées et l’enfant ne sera sans doute pas capable de contrôler de tels évènements à souhait. N’essayez jamais d’utiliser des capacités psi pour un gain personnel ou du spectacle. De telles attitudes peuvent en fait causer le déclin de ces capacités, ou amener chez l’enfant un sentiment d’être exploité, ou une surestimation de ses capacités, ou bien elles peuvent forcer l’enfant à recourir à la fraude pour maintenir l’attention sur lui.

Mettez en perspective ces capacités psi, relativisez. Il faut aider l’enfant à comprendre que bien qu’il/elle aie des talents psi, il/elle a d’autres choses à apprendre et d’autres talents à développer. Laissez votre enfant être un enfant, ne le traitez pas comme un petit adulte. Encouragez votre enfant à développer toutes ses autres capacités et à voir que ses capacités psi sont des talents ou des dons comme les autres, tels qu’être pianiste, compositeur, artiste, acteur ou athlète talentueux.

Gardez la communication ouverte. Si votre enfant vous parle d’une expérience psi, acceptez ce qui s’est passé, que vous y croyiez ou non. Si ses propos sont reçus négativement, votre enfant pourrait ne plus se confier à vous de nouveau à propos de toute autre expérience, psi ou non. Il/elle pourrait essayer de refouler ses capacités, perdre de sa créativité, se renfermer, ou développer des sentiments de méfiance et de colère.

Tenez un journal des expériences psi. Encouragez votre enfant à noter de tels évènements ou ses rêves. Ecrivez-les aussitôt après qu’ils se soient produits pendant que c’est tout frais pour avoir le plus de détails possible. Petit à petit des similitudes peuvent émerger. L’écriture d’un journal peut aussi aider à découvrir dans quelle catégorie l’expérience peut se classer, et si l’information était pertinente ou non. Tâchez de noter précisément le contexte après chaque évènement précognitif ou clairvoyant, pour voir à quel degré il s’est vérifié et pour estimer le temps pris pour que l’évènement "se réalise". Prenez note également des fois où les évènements n’ont pas eu lieu ou si des détails significatifs n’ont pas été perçus. Les impressions psi transparaissent souvent lorsqu’il y a une interférence minimale et que l’esprit conscient n’est pas distrait par d’autres choses, comme pendant le sommeil, les voyages en voiture ou quand on rêve éveillé. Souvent le sujet des évènements concerne des amis, des choses de tous les jours, ou des membres de la famille.

Essayez des jeux d’ESP simples. Vous pouvez utiliser des jeux de devinette pour voir si votre enfant peut faire le dessin d’un objet ou dire le mot auquel vous êtes en train de penser. Prenez 25 Smarties, cinq de chaque couleur (rouge, vert, bleu, jaune, brun) dans un sac en papier. Choisissez un bonbon et tenez-le à l’intérieur du sac et voyez si votre enfant peut deviner quelle couleur sortira. Puis remettez le bonbon dans le sac, mélangez les bonbons et répétez la procédure à nouveau jusqu’à un total de 25 fois. Prenez note de chaque bonbon choisi et de la réponse de votre enfant. Un score de 5 corrects sur 25 est considéré comme du hasard, le nombre normal obtenu quand il n’y a aucun phénomène psi. Un score de sept ou plus ou quatre ou moins peut indiquer des capacités psi.


L’auteur accepte volontiers des commentaires, questions, ou récits d’expériences psi vécues par des enfants.
Athena Drewes, Psy.D.
adrewes@hvc.rr.com

L’IMI remercie Carlos Alvarado pour son aimable autorisation à traduire et publier le blog de la Parapsychology Foundation. L’article original est disponible ici.

Mots clés associés à cet article :