-  Parapsychologie -  Fondamentaux

Psi réceptif et psi projectif

Psi réceptif et psi projectif

Par Mario Varvoglis

Les phénomènes psi sont entendus aujourd’hui comme des interactions esprit-matière qui ne sont pas explicables par nos systèmes habituels de perception (nos cinq sens), de cognition (mémoire, traitement d’informations), ou d’action (le système moteur).

Cette définition négative (les interactions qui ne sont pas explicables) peut être complétée par celle du prix Nobel de Médecine Charles Richet qui, en 1905, a proposé de définir le psi comme ’des phénomènes mécaniques ou psychologiques dus à des forces qui semblent intelligentes’. Les phénomènes psi réunissent deux univers apparemment différents, celui de l’esprit ou de la psyché (l’intelligence) et celui de la physique (les forces, normalement considérées comme ’aveugles’, c.à.d., sans objectif ou intelligence).

Pour la plupart des chercheurs contemporains, tous les phénomènes psi peuvent être groupés dans deux grandes classes de phénomènes : le psi réceptif ou ESP (la réception d’information à distance), et le psi projectif ou psychokinèse (la projection d’information à distance). Toutefois, certains chercheurs considèrent qu’il existe aussi une troisième classe de phénomènes, indépendante de deux autres, et liée à la question de l’après-vie (la survivance de la psyché après la mort).

-  Le psi réceptif : La perception extrasensorielle ( ESP)

-  Le psi projectif : La psychokinèse ( PK)

Le Psi réceptif

Les informations dites extrasensorielles sont obtenues en dehors de toute construction hypothético-déductive (déduction logique, inférences inconscientes, etc.) et, naturellement, en dehors des cinq sens habituels. Les perceptions extrasensorielles peuvent surgir dans différents contextes et être vécues de différentes manières : intuition, rêve, représentation mentale d’une scène, sensations de goût, d’odeur, de son, un ressenti "dans les tripes", une pensée s’imposant brusquement à la conscience... Typiquement, ces informations arrivent de façon spontanée, mais certaines personnes (médiums, voyants, sujets-psi) semblent pouvoir faciliter leur émergence. D’importantes recherches se développent dans le monde sur la création de situations expérimentales favorables au psi, notamment par l’induction des "états modifiés de conscience" (hypnose, méditation, etc.).

Parmi les phénomène d’ ESP :

-  la télépathie ou communication directe de psyché à psyché,

-  la clairvoyance ou acquisition directe d’informations sur un objet, un événement,

-  la précognition ou prémonition ou possibilité de deviner l’avenir, c’est-à-dire d’obtenir des informations sur un événement futur,

-  la rétrocognition, ou capacité d’obtenir des informations sur un événement passé (appliquée aux objets, elle est connue sous le terme de psychométrie.)

Le Psi projectif

La seconde famille de phénomènes PSI est appelée psychokinèse (PK ou encore télékinésie) et désigne l’action directe du psychisme sur la matière, action mécaniquement inexplicable, car elle ne met pas en jeu le corps physique.

Parmi les différents phénomènes psychokinétiques, on peut distinguer :

-  Bio PK : Psychokinèse sur la matière " vivante " (bactéries, cellules animales ou végétales), action des " magnétiseurs" et guérisseurs sur les personnes malades.

-  Micro PK : Psychokinèse sur la matière " inerte ", produisant des effets repérables seulement par une analyse statistique (dés, Générateur Numérique Aléatoire, etc.).

-  Macro PK : Psychokinèse sur la matière " inerte ", produisant des effets directement observables (torsion de métal, objets mis en mouvement). La macroPK inclut aussi des effets qui autrefois étaiént supposés être provoqués par des forces surnaturelles :

1. " Maisons hantées " : lieux dans lesquels sont constatées des manifestations sonores inhabituelles et des déplacements d’objets incompatibles avec la physique classique. Dans la mesure où ces manifestations sont corrélées avec la présence d’un individu particulier, on appel ce phénomène "poltergeist".

2. Matérialisations : étudiées surtout au début du siècle, notamment par la production d’ectoplasmes. Ces ectoplasmes constitués d’une substance émanant du corps du médium, pouvaient prendre des formes variées : corps humain total ou partiel, personnages parahumains, objets ou animaux.


Mots clés associés à cet article : Parapsychologie expérimentale | Psi projectif | Psi réceptif |