-  Parapsychologie -  Fondamentaux

Qu’est ce que la parapsychologie ?

Qu'est ce que la parapsychologie ?
par Carlos S. Alvarado, PhD


La Parapsychology Foundation propose un Blog d’introduction à la parapsychologie qui donne également accès à un certain nombre de références accessibles en ligne. Voici la traduction du premier billet de ce blog rédigé par le parapsychologue Carlos S. Alvarado, intitulé "Qu’est ce que la parapsychologie". La traduction des billets suivants sera progressivement mis en ligne sur le site de l’IMI.

Bien que de multiples définitions de la parapsychologie aient pu être proposées de par le passé, ceux qui s’intéressent à ce fascinant champ de recherche savent déjà probablement que la parapsychologie est l’étude scientifique de ce qu’il était convenu d’appeler historiquement les phénomènes psychiques (cliquez ici pour quelques lectures introductives).

Ce champ de recherche est caractérisé par l’utilisation de méthodes scientifiques en vu de comprendre ces phénomènes. En effet, alors que les mouvements occultes et le « New Age » s’intéressent aux dimensions subjectives et personnelles de l’expérience, ainsi qu’à différentes formes de « révélations », les parapsychologues concentrent leurs efforts sur la collecte de données expérimentales obtenues en laboratoire et d’études de cas rigoureuses (cliquez ici pour une bibliographie sur le sujet, et cliquez ici pour lire notre essai intitulé « Manuel concis pour travailler en parapsychologie »).

Les parapsychologues étudient différents types de phénomènes (cliquez ici pour consulter une liste d’entre eux), incluant les perceptions extra-sensorielles (PES) et la psychokinèse ( PK). Les perceptions extra-sensorielles désignent toute information obtenue par une sujet sans l’usage apparent des sens et des moyens de communications connus. Cela inclut le transfert d’information concernant des pensées ou des états émotionnels ( télépathie), la connaissance d’objet ou d’évènements situés à distance ( clairvoyance), et d’évènements qui ne sont pas encore produits ( précognition). La psychokinèse, quant à elle, désigne l’action sur l’environnement de ce qui est couramment appelé l’action de l’« esprit sur la matière ». Au delà des phénomènes de déplacements d’objets, la psychokinèse implique également des effets impliquant du matériel électronique, informatique, photographique et biologique (par exemple, la guérison psi et des effets mesurables sur la croissance des plantes).

Il existe, en outre, d’autres phénomènes qui peuvent apparaître comme liés aux PES et à la PK, mais pouvant impliquer des caractéristiques spécifiques, notamment :
-  les apparitions,
-  les auras,
-  la médiumnité,
-  les « maisons hantées »,
-  la guérison psychique,
-  les expérience de mort imminente ( EMI),
-  les « sorties hors du corps »,
-  les poltergeist
-  et la réincarnation.

La littérature existante sur ces sujets est particulièrement vaste, comme le montre quelques exemples proposés dans ces bibliographies de la Parapsychology Foundation.

Il existe de nombreux phénomènes inexpliqués qui ont été observé tout au long de l’histoire (par exemple, voir le livre de J. Mishlove, "The Roots of Consciousness") . Le monde est rempli d’anomalies. Mais les parapsychologues n’étudient pas tout ce qui est paraît inexpliqué, bizarre, ou étrange. Comme l’explique Dean Radin :

« En dépit du discours des médias, la parapsychologie n’est pas l’étude de tout ce qui semble bizarre ou étrange, pas plus qu’elle n’est concernée par les OVNI, l’astrologie, la cryptozoologie, le paganisme, les vampires, l’alchimie ou la sorcellerie. (Cliquez ici pour avoir quelques informations sur les OVNIS et les phénomènes religieux).

Beaucoup de scientifiques se sont méfiés de la parapsychologie parce que ce terme était associé à une énorme variété de phénomènes mystérieux, de sujets frontaliers et de pseudosciences. La parapsychologie est aussi souvent liée, à tort encore une fois, aux médiums du milieu du spectacle, aux magiciens et aux "investigateurs du paranormal" auto-proclamés. Enfin, des "praticiens psychiques" s’auto-intitulent parapsychologues, ce que nous ne faisons pas. » (Pour une discussion additionnelle, vous pouvez lire l’article de Mario Varvoglis : "What is psi, What isn’t")

Nous pourrions ajouter que la parapsychologie n’étudie pas non plus nécessairement les phénomènes psychologiques controversés comme les rêves, l’hypnose, l’hallucination ou les personnalités multiples (définies à présent comme troubles dissociatifs de l’identité). Bien que ces phénomènes puissent impliquer les ESP et d’autres expériences psi, elles sont généralement laissées à l’attention des psychologues et des psychiatres.

Peut-être que la meilleure façon de limiter les sujets abordés dans ce champ de recherche est de porter l’accent sur les phénomènes qui suggèrent des interactions peu ou mal connues avec notre environnement. De tels phénomènes, tel que les ESP ou la PK, peuvent être considérés comme de bons exemples d’interactions en terme d’acquisition d’information et d’action sur le monde physique. D’autres phénomènes, comme les apparitions, les guérisons, la médiumnité, les poltergeist, et les EMI peuvent aussi être considérés dans cette perspective, et cela même si nous ne comprenons pas les processus spécifiques à l’origine de ces manifestations.

Nous devons être prudent à ce niveau là afin d’éviter que les définitions de ce champ de recherche, fondées sur des conceptions théoriques qui présupposent, par exemple, la nature non physique de l’esprit ou de certaines formes de communications, l’action de processus physiques particuliers et d’agents désincarnés (pour une définition voir ici). Ces conceptions théoriques sont des constructions hypothétiques qui méritent d’être explorés empiriquement, mais ne doivent pas définir ce champ de recherche aussi longtemps qu’un consensus n’aura pas été atteint.

Bien entendu, ces questions sont controversées et vous trouverez certains parapsychologues qui contesteraient ma tentative de définition de ce domaine sans aucun recours théorique spécifique.

La situation dans le domaine de la psychologie, par exemple, est similaire. Selon les orientations théoriques des psychologues, vous trouverez, suivant les ouvrages, des définitions de la psychologie fondée sur des critères sociaux, cognitifs, physiologiques et comportementalistes. Une telle richesse - ou confusion, selon les points de vue - caractérise les problèmes complexes impliqués par l’étude des êtres humaines, dont relève notamment la parapsychologie.


A suivre : Blog #2, Le métier de parapsychologue

L’IMI remercie Carlos Alvarado pour son aimable autorisation de traduction et de publication de cet article dont la version originale est disponible ici.

Mots clés associés à cet article :