-  Parapsychologie -  Fondamentaux -  Blog d’introduction à la parapsychologie de la parapsychology foundation

Biographie d’Etzel Cardeña

Biographie d'Etzel Cardeña


Ma carrière en Parapsychologie

(JPEG) Je suis presque né littéralement dans la parapsychologie. Mon père était psychanalyste et parapsychologue à Mexico, et je me souviens encore comment, étant enfant, j’écoutais attentivement les fascinantes conversations entre mes parents, relatives à des livres de parapsychologie (je me rappelle des livres de J.B. Rhine et « Les Pouvoirs Secrets de l’Homme » par Robert Tocquet). Mon père incorporait parfois ses études sur l’hypnose à celles sur la parapsychologie, et donnait des ateliers dans ce domaine, il conduisait aussi quelques recherches psi informelles, et avec un de mes frères aînés, rédigeait quelques opuscules sur le sujet. (Photographie prise par Ulrika Oredsson).

Adolescent, j’ai pu voir des personnes semblant avoir des capacités de clairvoyance, bien que je n’ai eu moi-même aucune expérience inhabituelle jusqu’à ce que je commence à travailler dans un théâtre expérimental très orienté vers le chamanisme. A cette époque, je poursuivais une licence en Psychologie Clinique et trouvais que mes études régulières ne fournissaient pas d’explication aux états inhabituels de conscience que j’expérimentais, à tel point que j’ai décidé de modifier mon intérêt principal et de le transférer de la psychologie clinique vers l’étude de la conscience. J’ai terminé mes études à l’Université ibéro-américaine à Mexico et, après avoir été professionnellement actif dans le théâtre pendant deux ans, je l’ai quitté pour obtenir un MA en Psychologie Clinique à l’Université York à Toronto, au Canada. J’avais d’abord choisi York parce qu’un cours de Psychologie de la Conscience y était programmé, mais il a été annulé à la dernière minute. Après avoir obtenu mon MA, j’ai concrétisé mon rêve en allant travailler avec Charles (Charley) Tart, peut-être le chercheur le plus éminent dans le domaine des Etats Modifiés de Conscience et de la parapsychologie. Sous la direction de Charley, j’ai obtenu un MA et un Ph.D. en Psychologie de la Personnalité à l’Université Davis de Californie, avec un mémoire sur la Phénoménologie des états de conscience profonde.

Après Davis (où j’ai aussi étudié les complexités conceptuelles de la conscience auprès de Thomas Natsoulas), je suis devenu un chercheur post-doctorant et un résident de l’Université de Standford, où je me suis concentré sur la dissociation (modifications de la conscience en relation avec l’expérience de détachement) et l’hypnose sous la supervision d’une autre grande figure du secteur, David Spiegel. Depuis lors, j’ai été professeur de Psychologie, à temps plein, dans diverses universités (y compris l’Université de Georgetown). Plus récemment, j’ai occupé la Présidence et la Direction du Programme de Doctorat de l’Université de Texas-Pan American, et actuellement je suis Professeur de Psychologie (incluant parapsychologie et hypnose) dans la plus importante et aussi une des plus anciennes universités scandinaves, l’Université de Lund, où je peux superviser les étudiants en doctorat dans mes domaines professionnels (pour plus d’informations, cliquez ici).

Mes principaux secteurs d’intérêt sont :
-   les expériences anomales (inhabituelles mais pas nécessairement pathologiques) telles que les expériences mystiques, celles relatives au psi , et les sorties hors du corps et la parapsychologie.
-   Les expériences de dissociation ainsi que les désordres dissociatifs et leur relation avec le traumatisme.
-   Les phénomènes hypnotiques et l’utilisation de l’hypnose pour les états post-traumatiques.

Ces trois secteurs sont intimement interconnectés et je pense que les expériences parapsychologiques peuvent utilement être étudiées sous la protection du large parapluie de la conscience. Je maintiens aussi un fervent intérêt pour les célébrations rituelles et contemporaines.

Je pense que mes principales contributions comprennent le premier livre universitaire sur les expériences anomales, publié par un éditeur de la tendance dominante (Association Américaine de Psychologie), la clarification de la nature de la phénoménologie de l’hypnose profonde, la base conceptuelle et empirique pour le nouveau diagnostic DSM-IV du « Désordre de Stress aigu » et pour le lien entre les réactions dissociatives aigües et le traumatisme. Je poursuis et organise actuellement des recherches sur :
-   la phénoménologie et la neurophysiologie de l’hypnose profonde, la relation entre l’hypnotisabilité, les inductions hypnotiques, et les performances d’expériences psi standards et
-   une taxinomie empirique des expériences anomales.

Comme pour toute autre personne que je connais dans ce domaine, j’ai eu, de par mon intérêt pour les EMC et la parapsychologie, un retour d’impacts négatifs, mais cela a généralement été atténué du fait que même les critiques ont reconnu que j’adoptais une approche scientifique du sujet. La chose la plus désagréable, a cependant été l’attaque personnelle dont j’ai fait l’objet, de la part de collègues en parapsychologie, qui avaient espéré que l’emploi que j’occupe actuellement serait octroyé à une autre personne. Il m’a été ainsi tristement rappelé que les pires attaques émanent des individus les plus proches.

Je crois que l’étude de la parapsychologie et des états modifiés de conscience constitue la base pour la compréhension de la conscience et de la réalité, parce qu’ils suggèrent fortement l’existence de voies alternatives et également valables de percevoir la réalité, et qu’il existe un monde d’interconnexions (ou d’imbrications) qui excède l’information fournie par les sens et par la raison.

Mon conseil aux étudiants potentiels dans ce domaine (et je ne fais que transmettre ce que Charley Tart me disait il y a des années) : « A moins que vous soyez suffisamment riche pour être indépendant et que vous ayez la patience du Bouddha, je vous recommanderai d’obtenir un diplôme dans un secteur proche de la parapsychologie (psychologie, physique, biologie) afin qu’au moins une partie de votre travail initial se déroule dans un domaine « respectable » qui vous intéresse. J’ai remarqué que les gens qui admirent ma recherche « conventionnelle », m’accordent plus volontiers le bénéfice du doute que les autres quand je parle de psi et même de sujet plus « marginaux ».

Bonne chance.

Sélection bibliographique

(Pour une liste mieux actualisée, cliquez ici)

Livres et monographies

Cardeña, E., & Croyle, K. (Eds.) (2005). Acute reactions to trauma and psychotherapy : A multidisciplinary and international perspective. New York : Haworth Press. Also published as special issue of the Journal of Trauma and Dissociation, 6(2).

Cardeña, E., Lynn, S. J., & Krippner, S. (Eds.). (2000). Varieties of anomalous experience : Examining the scientific evidence. Washington, DC : American Psychological Association.

Kirsch, I., Capafons, A., Cardeña, E., & Amigó, S. (Eds.) (1999). Clinical hypnosis and self-regulation therapy : A cognitive-behavioral perspective. Washington, DC : American Psychological Association.

Articles dans des revues à comité de lecture et chapitres de livres

Cardeña, E., & Weiner, L. (in press). Trance/possession phenomena. In Dell, P.F., & O‘Neil, J. A. (Eds.). Dissociation and the dissociative disorders : DSM-V and beyond.

Cardeña, E. (in press). Anomalous experiences and deep hypnosis. In Proceedings of the Conference on Developing Perspectives on Anomalous Experience, Liverpool, UK.

Cardeña, E. (in press). Anomalous identity experiences : Mediumship, spirit possession, and dissociative identity disorder (DID, MPD). In L. Coly, C. S. Alvarado, & N. L. Zingrone (Eds.), The Study of Mediumship : Interdisciplinary Perspectives. New York : Parapsychology Foundation.

Cardeña, E. (2005). The phenomenology of deep hypnosis : Quiescent and physically active. International Journal of Clinical & Experimental Hypnosis, 53, 37-59.

Cardeña, E. (2004). Introspection is alive and well : Current methodologies to study conscious experience. Proceedings of the 5th Simpósio da Fundaçao Bial, Porto, 43-54. Portugal : Bial.

Cardeña, E., & Gleaves, D. (2003) Dissociative disorders. In S. M. Turner & M. Hersen (Eds.). Adult psychopathology & diagnosis (4th Ed.) (pp. 476-505). New York : Wiley.

Cardeña, E. (2002) Review of Parapsychology : The science of unusual experience. Journal of Parapsychology, 195-197.

Cardeña, E. (2001). La psicologéa de las experiencias anómalas. Psicología Iberoamericana, 9, 46-51.

Cardeña, E., Lynn, S. J., & Krippner, S. (2000). Anomalous experiences in perspective In E. Cardeña, S. J. Lynn., & S. Krippner (Eds.), Varieties of anomalous experience (pp. 3-21). Washington, DC : American Psychological Association.

Cardeña, E. (1998). Dissociation and PSI : What are the links ? In N. L. Zingrone, M. J. Schlitz, C. S. Alvarado, & J. Milton (Eds.). Research in Parapsychology 1993. Lanham, Maryland : Scarecrow Press.

Cardeña, E. (1997) The etiologies of dissociation. In S. Powers & S. Krippner (Eds.), Broken images, broken selves (pp. 61-87). New York : Brunner.

Cardeña, E. (1996). “Just floating on the sky.” A comparison of shamanic and hypnotic phenomenology. In R. Quekelbherge & D. Eigner (Eds.) 6th Jahrbuch für Transkulturelle Medizin und Psychotherapie [6th Yearbook of cross-cultural medicine and psychotherapy] (pp. 367-380). Berlin : Verlag für Wissenschaft und Bildung.

Cardeña, E. (1994). The domain of dissociation. In S. J. Lynn & J. W. Rhue (Eds.) Dissociation : Clinical and theoretical perspectives (pp. 15-31). New York : Guilford.

Cardeña, E. (1992) Trance and possession as dissociative disorders. Transcultural Psychiatric Research Review, 29, 283-297.

Cardeña, E., & Spiegel, D. (1991). Suggestibility, absorption, and dissociation : An integrative model of hypnosis. In John F. Schumaker (Ed.) Human suggestibility : Advances in theory, research and application (pp. 93-107). New York : Routledge.

Cardeña, E. (1991) Max Beauvoir. An island in an ocean of spirits. In R. I. Heinze (Ed.), Shamans of the XXth Century (pp. 27-32). New York : Irvington.

Cardeña, E. (1989). The varieties of possession experience. Association for the Anthropological Study of Consciousness Quarterly, 5(2-3), 1-17.

Desmangles, L., & Cardeña, E. (1996). Trance possession and Vodou ritual in Haiti. In R. Quekelbherge & D. Eigner (Eds.) 6th Jahrbuch für Transkulturelle Medizin und Psychotherapie [6th Yearbook of cross-cultural medicine and psychotherapy] (pp. 297-:309). Berlin : Verlag für Wissenschaft und Bildung.

Gleaves, D.H., May, M. C., & Cardeña, E. (2001). An examination of the diagnostic validity of dissociative identity disorder. Clinical Psychology Review, 21, 577-608.

Pekala, R., & Cardeña, E. (2000). Methodological issues in the study of altered states of consciousness and anomalous experiences. In E. Cardeña, S. J. Lynn., & S. Krippner (Eds.), Varieties of anomalous experience (pp. 47-81). Washington, DC : American Psychological Association.

Van Ommeren, M., Komproe, I., Cardeña, E., Tha pa, S. B., Prasain, D., de Jong, J., & Sharma, B. (2004). Mental illness among Bhutanese shamans in Nepal. Journal of Nervous and Mental Diseases, 192, 313-317.

Autre publication

Cardeña, E. (2004). Professorship in hypnology. The International Society of Hypnosis Newsletter, 28, 27-29.


L’IMI remercie Carlos Alavarado pour son aimable autorisation à traduire et publier un texte originallement présenté ici.


Mots clés associés à cet article :