De quelques concepts utilisés en parapsychologie



L’influence de l’expérimentateur et la recherche parapsychologique
Selon les expérimentateurs qui les mènent, les expériences de parapsychologie pourraient mener à des résultats différents. Les caractéristiques personnelles de l’expérimentateur peuvent en effet avoir une influence sur les résultats des expériences.
Lire l'article

Comment fonctionne un générateur de nombres aléatoires (GNA) ?
Un générateur de nombres aléatoires (GNA) s’avère, pour les chercheurs, un outil utile dans l’évaluation de la faculté psi. Le nom de générateur de nombres aléatoires peut induire en erreur, car la machine ne génère pas des nombres. Elle consiste plutôt en une source d’événements au hasard. On demande aux sujets de tenter d’imposer un ordre à des événements aléatoires, au moyen de la psychokinèse (PK).
Lire l'article


Réponses à choix forcé et réponses libres
Les expérimentateurs psi ont l’habitude de distinguer les expériences à choix forcé et les expériences à réponse libre. Ces deux types sont utilisés lors des tests. Si l’on compare les expériences sur le psi aux tests que l’on fait passer dans les universités, on peut dire qu’une expérience à choix forcé ressemble à un examen à choix multiples, et qu’une expérience à réponse libre est comparable à un examen qui nécessite la rédaction d’un texte de la part de l’étudiant.
Lire l'article


Le psi missing et l’effet mouton-chèvre
Le Psi missing est l’une des plus surprenantes découvertes de la parapsychologie moderne. Il peut arriver que certains sujets donnent de mauvaises réponses lors de tests psi, et cela de façon récurrente. L’accumulation des réponses erronées suggère alors que quelque chose d’autre qu’une simple absence de capacités psi est en jeu, comme si ces personnes utilisaient le psi pour éviter la bonne cible, « sabotant » ainsi inconsciemment leurs propres résultats !
Lire l'article


L’approche élitiste et l’approche universaliste
La recherche psychique ou métapsychique a démarré avec l’approche élitiste, dans laquelle on cherche à étudier des phénomènes psi "de grande magnitude" observés lors d’expérimentations de laboratoire. On travaille alors uniquement avec des individus doués — sujets psi ou médiums — qui assurent avoir un bon contrôle du psi.
Lire l'article


Psi réceptif et psi projectif
Les phénomènes psi sont entendus aujourd’hui comme des interactions esprit-matière qui ne sont pas explicables par nos systèmes habituels de perception (nos cinq sens), de cognition (mémoire, traitement d’informations), ou d’action (le système moteur).
Lire l'article


L’usage des statistiques
Un des principes de base pour l’évaluation statistique d’un résultat scientifique — quel qu’en soit le domaine — est la courbe "normale" ou "gaussienne". Ayant une forme qui ressemble à une cloche, cette courbe représente le comportement théoriquement prévu pour un échantillonnage important d’événements aléatoires.
Lire l'article