Approche sciences humaines



Epistémologiquement incorrect
De 1837 à 1842 une polémique féroce met aux prises des savants renommés, divise l’Académie de médecine, tient, par presse interposée, le public parisien en haleine : une de ces passes d’arme typique du XIX° siècle, avec expériences contradictoires, débats publics, discours enflammés, coups bas, pamphlets et contre pamphlets. L’enjeu est perçu comme capital. Il s’agit de vérifier la réalité de la fameuse lucidité magnétique, à travers une de ses manifestations supposées, la lecture à travers les corps opaques. Voici, résumés à grands traits , les principaux moments de cette affaire.
Lire l'article

Croire ou ne pas croire à la voyance : enjeux de savoir, enjeux de pouvoir

Lire l'article


Le psi, Joker du futur ?
Le congrès 2002 de la Parapsychological Association (PA) s’est tenu à Paris, sous l’égide de l’Institut Métapsychique. Comme chaque année, selon son usage, la PA a invité une personnalité extérieure au monde de la parapsychologie. Cette fois-ci, l’invitée fut Isabelle Stengers, philosophe des sciences. Son discours de clôture soulève plusieurs questions, voire des défis, qui nous ont paru mériter de reproduire son texte in extenso.
Lire l'article


Folie et Paranormal : vers une clinique des expériences exceptionnelles

Lire l'article


Une histoire des sciences psychiques
Professeur de philosophie, Bertrand Méheust obtient en 1997 un Doctorat de Sociologie à l’université Paris I - Sorbonne. En 1999 sa thèse est publiée par Les Empêcheurs de Penser en Rond sous la forme de deux gros livres totalisant 1200 pages, Somnambulisme et médiumnité. Un pavé dans la mare des controverses autour de la parapsychologie, mais aussi de la psychologie tout court... Vaste étude érudite, son livre retrace l’histoire des recherches, des théories et des concepts engendrés autour de la question des potentiels cachés de l’être humain depuis la fin du XVIIIème siècle.
Lire l'article